Russule vineuse

La Russule vineuse est un champignon qui interpelle par sa beauté avec son aspect brillant, pourpre vineux et sa marge cireuse légèrement poudreuse

Russule vineuse, Russula vinosa
Russule vineuse, Russula vinosa

Botanique

N. scientifique Russula vinosa
Synonymes Russula punctata, Russula obscura
Famille Russulacées
Chapeau convexe puis étalé, déprimé au centre, pourpre vineux
Hyménium lames, crème ocre, grisâtres puis noircissantes
Spores sporée crème ochracé
Anneau absent
Pied blanc, puis gris noircissant, cylindrique
Chair blanche, ferme, grisonnante puis noircissante
Volve absente
Odeur fruitée

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeété, automne
Habitatsous conifères, souvent en montagne
Confusions possiblesRussula decolorans, Russula paludosa, Russula integra
Toxicitéaucune
Intérêt culinaireaucun
UsagesInconnus
Russule vineuse, Russula vinosa

Dans la famille des Russulacées, champignons largement répandus dans nos forêts, on distingue une magnifique gamme de couleurs. La Russule vineuse, Russula vinosa, interpelle par sa beauté avec son aspect brillant, pourpre vineux et sa marge cireuse légèrement poudreuse. Ce Basidiomycète incite à revenir volontier se promener sous les belles forêts d'épiceas pour le simple plaisir de l'admirer, son sporophore, partie visible, ne présentant aucun intérêt culinaire.

Description de la Russule vineuse

La Russule vineuse possède une chair grenue, dure et cassante comme de la craie,  caractéristiques communes à toutes les Russules. Leurs proches cousins, les Lactaires, émettent du lait à la cassure. Russula vinosa présente un chapeau brillant de couleur pourpre vineux, parfois cuivré ou brunâtre en son centre, plus ou moins creux. Ce chapeau de 5 à 12 cm de hauteur devient pruineux sur ses bordures, au niveau de la marge, par temps sec. Les lames au départ crème ochracé, grisonnent puis noircissent avec l’âge. Le pied blanc parfois lavé de rose évolue en grisonnant puis en noircissant comme la chair douce de cette Russule. L'odeur est légère mais cependant fruitée.

Le mycélium, partie végétative cachée, se répand dans le sol en fins filaments blancs, en contact étroit avec les racines des conifères environnants.

Détermination de Russula vinosa

La Russule vineuse est principalement confondue avec la Russule orangée grisonnante, Russula decolorans qui pousse dans le même milieu et se teinte aussi de noir. Le chapeau de Russula decolorans est plutôt jaune orangé avec des nuances de rouges. Autre confusion possible avec la Russula paludosa qui se différencie par son chapeau rouge vif. De possibles confusions avec la Russula integra, la Russule des épiceas qui pousse dans le même habitat et dont les couleurs sont très variables, qui est un bon comestible.

Les Russules sont nombreuses et pour la plupart difficilement identifiables sans l'aide de matériel microscopique.

Le milieu de vie de la russule vineuse

La Russule vineuse apprécie les milieux plutôt humides, sous les conifères, essentiellement sous épiceas. On la retrouve sur des sols acides et souvent en montagne. Comme toutes les Russules, Russula vinosa entretient une association à bénéfices réciproques, connectant son mycélium aux racines des arbres environnants. C'est une symbiose mycorhizique.

Toxicité ou intérêt culinaire

Russula vinosa ne présente pas d'intérêt culinaire, elle n'est toutefois pas toxique.

Le saviez-vous ?

Les déterminations difficiles, chez les Russules mais aussi les Cortinaires, peuvent être affinées par l’utilisation de réactifs, Gaïac, Sulfate de fer, Congo, Bleu de crésyl…, produisant une réaction colorée spécifique à chaque champignon. Ainsi Russula vinosa réagit au gaïac ou au fer en devenant rose orangé pâle.

Espèces et variétés de Russula

Parmi plus de 150 espèces, les Russules présentent une large diversité d’habitats et de partenaires mycorhiziens.

  • Russula cyanoxantha : Russule charbonnière, sous feuillus ou conifères.
  • Russula decolorans : Russule orangée, sous conifères de montagne, zones humides.
  • Russula paludosa : Russule des marais, zones humides.
  • Russula faginea : Russule écrevisse des hêtres, exclusivement sous hêtres.
  • Russula subrubens : Russule écrevisse des saules,  exclusivement sous saules.
  • Russula lundellii : Russule rouge des bouleaux, chapeau jaune orangé ou rouge vif.
  • Russula monspeliensis : Russule des cistes de Montpellier.
  • Russula ilicis : Russule des chênes verts.
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Russule écrevisse, Russule xérampéline, Russule feuille-morte, Russula xerampelina Russule écrevisse, Russule xérampéline, Russule feuille-morte, Russula xerampelina

Etonnant ! Un champignon à odeur de crustacé, typique de la Russule écrevisse, Russula xerampelina. Ce champignon comestible est recherché sous les forêts de pins par les mycophages avertis.

Russule des épicéas, Russule intègre, Russula integra Russule des épicéas, Russule intègre, Russula integra

Champignon commun des montagnes, la Russule des épicéas, Russula integra, est un bon comestible méconnu.

Russule naine, Russula nana Russule naine, Russula nana

La Russule naine, Russula nana, est un champignon non comestible mais dont la rencontre est appréciée pour sa délicate senteur vanillée.

Russule dorée, Russule rouge-jaune, Russula aurea Russule dorée, Russule rouge-jaune, Russula aurea

Peu commune, la Russule dorée est l'une des plus jolies Russules avec ses couleurs jaune d'or à rouge doré. La vivacité des teintes, fait craindre à une espèce toxique, et[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire