Bolet pomme de pin

Bolet pomme de pin, Strobilomyces strobilaceus
Bolet pomme de pin, Strobilomyces strobilaceus

Botanique

Nom latin  : Strobilomyces strobilaceus
Synonymes  : Strobilomyces floccopus, Boletus floccopus
Famille  : Boletacées
Chapeau : convexe, aspect de cone de pin,  4 à 15 cm
Hyménium  : tubes et pores, gris clair puis gris-brun
Spores  : sporée noirâtre
Anneau  : pelucheux
Pied : cylindrique, gris couvert de peluches,  H. 5 à 15 cm, Diam. 1 à 3 cm
Chair : blanchâtre, molle
Volve  : absente
Odeur : légère, indéfinissable

Habitat et usages

Répartition  : Europe, Amérique du Nord
Periode : automne
Habitat : forestier, sous les hêtres
Confusions possibles : aucune en Europe
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : médiocre
Usages : inconnus

Il semble venu d'un autre temps, d'une ère lointaine où les prêles étaient des arbres et les plantes à fleurs hésitantes à découvrir le monde. Pourtant Strobilomyces strobilaceus, littéralement « le Bolet pomme de pin en forme de pomme de pin », se rencontre de nos jours, à l'automne, sous les forêts de hêtres. L'aspect si particulier de ce Basidiomycète nous ferait presque oublier qu'il appartient à la famille des Bolets, les Bolétacées. Et nous rappelle l'immense diversité de formes des champignons.

Description du Bolet pomme de pin

Sur un pied long et fin, floconneux porteur d'un anneau pelucheux, se pose un chapeau  convexe, s'étalant progressivement. La cuticule s'orne de grosses verrues laineuses, pyramidales,  brunes puis noires, séparées par des sillons gris clair. La marge épaisse, frangée, peut porter des lambeaux,  vestiges du voile partiel. Sous le chapeau l'hyménium est formé de tubes et de pores larges, gris clair devenant brun, rougissant au toucher. Blanchâtre, la chair épaisse  rougit puis noircit  lorqu'elle est cassée. Son odeur est légère, sa saveur douce, sa consistance molle et laineuse.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments blancs qui semblent  entretenir des  contacts étroits avec les racines des hêtres environnants.

Détermination de  Strobilomyces strobilaceus

Seul et unique Strobilomyces européen, présentant des caractéristiques spécifiques, chapeau et pied couverts d'écailles pelucheuses, le Bolet pomme de pin ne peut être confondu avec aucun autre champignon.

Le milieu de vie

Le Bolet pomme de pin affectionne les forêts de hêtres, ne dédaignant pas, rarement, la compagnie des conifères. Les sporophores, partie reproductive visible, se formeront de préférence sur une terre fraîchement remuée et non sablonneuse. On le trouvera solitaire ou en petits groupes. Le mycélium semble développer une mycorhize, association à bénéfices réciproques, avec les racines des arbres environnants. Rare, voire très rare dans certaines régions, il est classé dans les espèces à protéger .

Intérêt culinaire du Bolet pomme de pin

Strobilomyces strobilaceus a un intérêt culinaire extrêmement médiocre, son pied trop fibreux ne peut être consommé et la texture et la couleur noircissante  de sa chair ne prêtent pas à tentation. Il présente pourtant une qualité que l'on aimerait trouver chez les autres Bolets : sa chair, son pied, fibreux, ne ramollissent pas avec l'âge et restent intacts et en place longtemps., se désséchant plutôt que pourrissant.

Usages

Bien que non toxique le Bolet pomme de pin n'est pas consommé, sa rareté en interdit tout usage.

Espèces et variétés de Strobilomyces

Parmi une quarantaine d'espèces réparties dans le monde, dont beaucoup apprécient les pays tropicaux, Strobilomyces strobilaceus représente l'espèce-type.

  • Strobilomyces alpinus : Chine, Province du Yunnan
  • Strobilomyces foveatus : Malaisie, Australie
  • Strobilomyces annulatus : Malaisie
  • Strobilomyces nigricans : Asie, Amérique du Nord
  • Strobilomyces seminudus : Chine, Japon

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet de Satan, Rubroboletus satanas Bolet de Satan, Rubroboletus satanas

convexe, blanc, 5 à 30 cm de diamètreSilhouette ventrue, chapeau rond comme un coussin bien gonflé, que l'on soulève pour découvrir non des lamelles mais des pores : un Cèpe, un Bolet ! Le panier...

Bolet chauve, Hemileccinum depilatum Bolet chauve, Hemileccinum depilatum

convexe à plat, « cabossé », 5 à 12 cmCèpes, Bolets, une grande famille de Basidiomycètes pour des préparations gastronomiques inoubliables, des recherches actives tôt le matin dans les sous-bois,...

Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus

convexe, sombre, diam. 5 à 20 cmBalade automnale sous couvert forestier ; silhouette de Cèpe, on s'approche,  sous le chapeau des pores... hélàs, les parties touchées bleuissent brutalement. Un peu...

Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

convexe, brun, 4 à 15 cmBolets, Cèpes, des noms évoquant des odeurs, des saveurs, incomparables. Les Basidiomycètes bien connus, Cèpe de Bordeaux, Cèpe à tête noire, guident nos récoltes...

Vos commentairesAjouter un commentaire