Le carabe, un ami du jardinier

Limodromus assimilis, un carabe noir
Limodromus assimilis, un carabe noir

Qui n'a pas croisé un jour ce sympathique animal dans son jardin ? Son costume moiré cache pourtant un redoutable prédateur, capable de débarrasser le jardinier de nombreux parasites. Découvrons un peu mieux le carabe.

Un coléoptère assez commun

Il existe plusieurs espèces de carabes, toutes faisant partie du vaste ordre des coléoptères et de la famille des Carabidae. Le carabe est un insecte de 15 à 30 mm de long qui se déplace très rapidement au sol. Son corps est divisé en trois parties distinctes : la tête, le thorax et l'abdomen. La première est dotée de deux grands yeux, de deux antennes et d'une puissante mandibule. Sur la seconde, deux élytres plus ou moins colorés, voire métallisés selon les espèces, cachent des ailes très réduites et souvent inaptes au vol. L'abdomen de couleur noire est entouré de 3 paires de pattes très mobiles et griffues qui lui permettent de s'accrocher aux végétaux.

Cycle de vie

Le carabe sort de la terre au printemps suite à un hiver passé bien à l'abri; après avoir repris quelques forces en se nourrissant abondamment de proies diverses, il va pouvoir se reproduire. La femelle pondra alors une cinquantaine d’œufs qui passeront par plusieurs stades larvaires avant de se transformer en une nymphe qui réapparaîtra sous sa forme adulte au printemps suivant.

Mode de vie et alimentation

Le carabe apprécie les sol argileux, la présence de haies, et de cultures diversifiées. Il aime se cacher sous les tas de feuilles ou parfois même les pierres. Redoutable prédateur tout au long de sa vie, le carabe n'attend pas de se transformer ni de sortir du sol pour être vorace. Majoritairement carnivores, les larves se régalent de vers, d’œufs, de larves et de petits insectes.

Les adultes quant à eux, adorent se nourrir de limaces, d'escargot, de vers de toutes sortes, de pucerons, d'acariens ou même de diptères. Inutile de souligner l'importance de cet auxiliaire pour le jardinier qui sera alors débarrassé de façon naturelle de ses ennemis les plus communs.

Certaines espèces mangent aussi des graines, comportement qui a motivé une étude conjointe de l'INRA et du BBRSC au Royaume-Uni sur la présence de carabes dans les champs cultivés. La conclusion est étonnante : le carabe se nourrissant majoritairement de graines de plantes adventices, donc considérées comme des mauvaises herbes faisant de la concurrence aux cultures, serait un moyen de lutte biologique efficace qui éviterait l'emploi massif d'herbicides.

Une bonne nouvelle pour l'environnement !

Lire aussi
La grande sauterelle verte, utile au jardinier La grande sauterelle verte, utile au jardinier

Impressionnante pour certains, fascinante pour d'autres, la grande sauterelle verte ne laisse personne indifférent. Elle saute, elle vole et se déplace vivement lorsque le jardinier foule une zone...

Les coléoptères, apion, lucane, cétoine, carabe Les coléoptères, apion, lucane, cétoine, carabe

Les coléoptères sont caractérisés par des ailes antérieures, les élytres, épaisses et cornées, couvrant le plus souvent la totalité de l'abdomen, des ailes postérieures (si elles existent),...

Des abris pour les amis du jardinier (suite) Des abris pour les amis du jardinier (suite)

» Des abris pour les amis du jardinier La maison des abeilles et des guêpes solitaires Les abeilles et les guêpes solitaires contribuent à la pollinisation des fleurs, arbres fruitiers, légumes......

La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier

La fourche, de la préhistoire à aujourd'hui ... Bien que la fourche évoque souvent, dans l'esprit commun, un instrument agricole, elle n'en est pas moins utile au jardin; entre autres opérations,...

Vos commentairesAjouter un commentaire