Poire de terre, Cochet, Yacon

Poire de terre, Cochet, Yacon, Smallanthus sonchifolius

Botanique

Nom latin  : Smallanthus sonchifolius
Synonyme  : Polymnia edulis
Origine  : Amérique du Sud
Période de floraison : octobre
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : légume racine
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 60 à 120 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -5°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : acide à basique
Humidité du sol  : assez frais
Utilisation : potager
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : division, semis

La poire de terre, Smallanthus sonchifolius ou Polymnia edulis, est une plante assez proche du dahlia ou du topinambour, appartenant à la famille des Astéracées. La poire de terre est originaire d’Amérique du Sud où elle est couramment cultivée au Pérou. Elle ne fut pas très bien accueillie lors de son introduction en Europe, son goût étant moins consensuel que celui de la pomme de terre. Appelée également Yacon, cochet, son surnom de poire tient à la consistance en bouche de ses tubercules qui rappelle la poire. Elle peut être consommée en légume, mais également en dessert.

Description de la plante qui produit la poire de terre

Smallanthus sonchifolius forme une plante herbacée à la souche légèrement ligneuse, haute de 1,20 m à 2 m. il est caractérisé par de multiples tiges raides et pourprées, portant de grandes feuilles opposées, triangulaires et duveteuses.

Le yacon à une floraison tardive qu’on ne voit pas toujours en climat tempéré froid. Il produit de petites marguerites jaunes à partir d’octobre, s’il ne gèle pas avant.

Ses racines développent deux types de tubercules, certains fusiformes, gros et allongés, assez profonds sont les organes de réserves que l’on récolte pour consommer, tandis que de plus petits tubercules, moins profonds et portant des bourgeons sont responsable de la croissance l’année suivante.

Description de la poire de terre en elle-même

La racine poire de terre peut peser jusqu’à 400 g. Elle a une chair blanchâtre, ferme, légèrement granuleuse, même après la cuisson. Elle est recouverte d’une fine peau fragile. On doit la récolter avec précaution pour qu’elle se conserve sans faire défaut, presque jusqu’à un an. Son goût diffère d’un individu à l’autre, et elle pourrait bénéficier d’une certaine sélection par rapport à son goût.

Son goût évolue après la récolte et devient plus sucré à partir de janvier. La poire de terre contient un sucre non assimilable par l’humain, ce qui en fait un édulcorant naturel intéressant.

Elle se consomme crue, comme un fruit, ou cuite, en légume ou préparation sucrée.

Comment cultiver la poire de terre ?

Smallanthus sonchofolius se cultive à la manière d’un dahlia, car, il est peu rustique (-5 °C minimum) et le sortir de terre facilite la récolte.

Ce légume racine est très tolérant sur les conditions de culture, mais a un meilleur rendement dans une terre riche et profondément ameublie, et qui reste fraiche presque toute l’année. Il apprécie le soleil et la chaleur.

Les plants de poire de terre sont plantés à la mi-mai, lorsqu’il n’y a plus de risque de gelées tardives, mais peuvent être éventuellement hâtés en pot à l’intérieur auparavant.

Ils sont plantés au soleil, espacés d’un minimum de 80 cm en tous sens. Ils sont butés de 10 ou 20 cm sur les jeunes tiges, puis ne demandent plus aucun entretien, si ce n’est un paillage de BRF autour de chaque pied qui permettra de maintenir la fraicheur dans le sol et de bien moins arroser.

Ils montrent une croissance importante jusqu’à l’arrivée des premiers gels. Les fanes noircies par le froid, vers octobre ou novembre, indiquent que le moment de la récolte est arrivé.

Les poires de terre sont délicatement arrachées de terre, de manière à ne pas blesser les tubercules. Les gros et longs tubercules sont simplement entreposés dans une cagette, au garage ou à la cave, hors gel.

Les souches restantes sont mises en hivernage également à l’abri du gel comme les dahlias. Elles seront divisées en trois chacune avant d’être replantées au printemps suivant.

Espèces et variétés de Smallanthus

  • Smallanthus pyramidalis, un arbre haut de 10 m
Lire aussi
Les annélides, lombrics, vers de terre Les annélides, lombrics, vers de terre

Les annélides sont des animaux protostomiens segmentés (possédant des métamères quelquefois très nombreux) et en forme de "ver". Ils vivent essentiellement dans l'eau (eau de mer comme la néréis ou...

La terre de bruyère La terre de bruyère

La terre de bruyère est un substrat acide, léger et pauvre en éléments fertilisants. Elle contient une forte part de sable. Dans son milieu naturel, on la trouve dans les landes où poussent les...

Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Un grand...

Reconnaître et améliorer sa terre Reconnaître et améliorer sa terre

Les sols sont classés selon la taille et la composition de leurs particules. Un sol à tendance minérale est issu de l'érosion des roches. Un sol sablonneux est constitué de particules parfois 1000...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Yacoub Béchir (Tunisie Monastir Moknine 5050)
    Ce que vous faites est très intéressant, je vous encourage et vous remercie !
    Répondre à Yacoub Béchir
    Le 19/10/2017 à 21:26