Je fais mon compost

Un compost en tas dans un coin de jardin en attente d'être utilisé
Un compost en tas dans un coin de jardin en attente d'être utilisé

Le compost constitue un amendement de choix du potager, au jardin d'ornement en passant par les plantes d'intérieur. Facile à réaliser, il demande tout de même un peu de savoir-faire.

Presque tout est bon

La plupart des déchets organiques peuvent être compostés et donc recyclés et valorisés. Le principe étant d’alterner des déchets humides à décomposition rapide avec des couches de déchets secs à décomposition lente et de bien aérer et humidifier le tout pour qu'un équilibre puisse de créer.

Il est possible d'ajouter de nombreux déchets organiques au compost.

Parmi les résidus de cuisine : épluchures, coquilles d’œufs, marc de café, filtres en papier, laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, os, arêtes sont compostables. On peut leur ajouter les essuie-tout, les cendres de bois en petites quantités, la sciure ou les collectes de toilettes sèches.

Parmi les déchets du jardin : tontes de gazon, feuilles mortes et branches broyées, fleurs fanées, mauvaises herbes, fruits tombés au sol, cultures potagères évacuées en fin de saison, résidus de taille de plantes vivaces, tout est possible !

Un processus naturel

Le décomposition de la matière organique est un processus naturel qui se produit dans la nature, par exemple dans les sous-bois et les forêts, où les divers éléments tombés au sol sont transformés en humus bien riche par la pédofaune.

Pour imiter cela, il faut que les micro-organismes trouvent dans le tas de compost un milieu propice à leur développement et à leur vie. Humidité et ventilation font partie intégrante de ce processus de décomposition. Pour cette raison, il est préférable de mélanger tous les éléments et qu'ils soient en contact avec le sol. 

Il est important de gérer le processus de décomposition au mieux et de l'accompagner en vérifiant la température souvent. Si les conditions sont optimales, la température au sein du tas monte pendant15 jours pour baisser ensuite, signe qu'il faudra aérer le tas pour le rééquilibrer. Ce sera aussi le moment d'apporter quelques modifications, si le processus ne se déroule pas comme prévu. Par exemple, si les déchets pourrissent et dégagent une mauvaise odeur, il sera nécessaire de faire un apport en matières sèches comme des feuilles mortes ou des branches broyées. Inversement, s'il ne se décompose pas car il est trop sec, il sera réactivé avec des déchets frais comme des épluchures de légumes ou des résidus de tonte. Notez que l'apport de purin d'ortie, voire même des feuilles filtrées lors de sa préparation peuvent être d'un grand secours pour activer un compost.

Une fois cette étape passée, le tas demandera moins de soins pendant un mois, il faudra juste veiller à ce qu'il ne s’assèche pas surtout en été.

Dans quel contenant ?

Il n'est pas nécessaire d'investir dans un composteur haut de gamme, il est même tout à fait possible de réaliser un tas dans une zone ombragée du jardin, à même le sol. Les micro-organismes, les cloportes, colemboles, vers et champignons présents dans la terre aideront au processus. Inconvénient : les rongeurs peuvent y trouver un garde-manger de choix !

Si vous désirez structurer votre compost, choisissez un composteur à fond ajouré afin d'évacuer le trop plein d'eau et de liquide issu de la décomposition. Ce type de composteur a aussi pour avantage de permettre aux acteurs de la transformation une remontée directe à partir du sol. Votre composteur devra être pourvu de trappes d'aération afin que la ventilation soit optimale. Veillez à ce que ces ouvertures soient fines ou munies d'un grillage pour que les éléments ne s'échappent pas et que le compost ne sèche pas trop vite. Enfin, la porte de remplissage doit être facile à manier et accessible.

Quelles dimensions et matière pour mon composteur ?

La taille de votre composteur doit être adaptée à votre jardin et à votre famille. Plus on est nombreux, plus les résidus ménagers seront en quantités importantes. De même, plus la surface du jardin sera étendue, plus le volume de déchets de taille, de tonte et d'opération de désherbage sera grand. On compte en général un composteur d'un volume d'un mètre cube pour une surface de jardin de 500 m² et pour une famille de 4 personnes.

Pour accompagner les cycles du compost, il est judicieux de réaliser deux espaces de compostage, donc deux tas ou deux composteurs. En effet, si vous ajoutez sans cesse de nouveau éléments, il sera difficile d'obtenir un humus homogène et prêt à l'emploi en peu de temps. L'idéal est donc de garder un espace pour la maturation et un autre pour les nouveaux apports, vous échelonnerez ainsi votre récolte de compost au fil des mois.

Si vous choisissez un silo en bois (du commerce ou fabriqué par vos soins) pensez à sélectionner un  bois imputrescible et non traité. Vous pouvez aussi opter pour un contenant en plastique recyclé.

Il existe des composteurs plus sophistiqués à tambours rotatifs en acier galvanisé. Très pratiques, ils permettent une aération quotidienne juste en tournant une manivelle. Pourvus de grilles d'aération et d'évents pour évacuer l'eau, il assurent une production très rapide. Il existe des modèles de plusieurs contenances, le nec plus ultra en la matière étant la version à deux chambres distinctes soit 700 litres au total mais il faudra y mettre le prix  (600 € environ) !

Lire aussi
Comment faire du bon compost ? Comment faire du bon compost ?

Recycler ses déchets ménagers est un geste pour un jardinage durable et apporte au sol de la matière organique nécessaire aux végétaux, mais comment faire un bon compost ? Le compost est le...

Le thé de compost Le thé de compost

Le thé de compost est un liquide qui regorge de bien des merveilles pour nos plantes. Quelles sont ses propriétés ? Comment le fabriquer et l'utiliser ? C'est ce que nous allons éclaircir ensemble....

Compost ou compostage Compost ou compostage

Un bon moyen d'apporter de l'engrais de qualité à votre potager ou à votre jardin d'ornement est de réaliser un compost dans un coin de votre jardin. Le compost apportera l'humus nécessaire au...

Règles d'or pour un bon compost Règles d'or pour un bon compost

Quelques règles pour bien réussir votre compost qui sera apprécié par votre jardin qu'il vous rendra par mille et sa petite faune. Les déchets servant au compostage doivent être variés et alternés...

Vos commentairesAjouter un commentaire