Richard SOBERKA, globe trotter et photographe

Richard SOBERKA, globe trotter et photographe
Richard SOBERKA, globe trotter et photographe

Richard SOBERKA, globe trotter et photographe, répond à quelques questions sur ses techniques de photographies et sur sa relation avec la nature et les plantes.

Photographe et globe trotter, pouvez-vous vous présenter à nos jardinautes ?

Avant tout, il y avait cette intarissable passion pour la nature, les grands espaces, la découverte, l'aventure et le frisson de liberté… en fait, pour tout ce que les voyages peuvent apporter !

Cette passion est mon moteur depuis plus de 20 ans, et j'ai eu la chance de réaliser ainsi quelque 60 voyages dans une quarantaine de pays.

Rapidement, la photographie a rejoint l'aspect purement "voyage" et "aventure", en tant que complément logique de ma mémoire, outil créateur de contenus, et indispensable capteur d'émotions instantanées.

Mais mon parcours initial reste atypique : électronicien de formation, j'ai travaillé en électronique industrielle, puis dans l'informatique en tant que directeur technique, et j'ai même fini chef d'entreprise…

Mais, dans toutes ces "vies" professionnelles, je me suis toujours "arrangé" afin de pouvoir partir 2, 3 ou 4 fois par an en voyage, accompagné de mes appareils photos.

En fait, je me considère réellement comme photographe professionnel que depuis 5 ans seulement, puisque je n'exerce plus d'autre métier, et ne vis plus que de la photographie.

Ceci dit, mon site Internet photoway.com est ma vitrine depuis plus de 10 ans !! (je pense avoir été un des pionniers dans le domaine)

Quels sont vos thèmes de photographie de prédilection ?

Richard SOBERKA

La nature au sens large… les grands espaces, les horizons qui semblent infinis.

Mais il faut bien avouer que je suis un photographe "opportuniste" et, si mon objectif croise  tout sujet intéressant… je n'hésite pas !
Ainsi l'architecture, mais aussi la faune et la flore, prennent également une part très importante dans mon travail.

Les jardins et les fleurs sont-ils des sources d'inspiration ?

Il s'agit pour moi souvent de havres de paix me permettant d'être plus créatif ; par exemple, lorsque je visite une grande ville du monde, tel Sydney en Australie, ou Singapour, etc...

Je fais toujours un détour par les parcs et jardins botaniques que possèdent souvent ces mégapoles… une occasion de sortir du tumulte purement urbain et d'enrichir ma photothèque tout en découvrant des espèces et variétés qui me sont inconnues, et qui sont parfois endémiques au pays où je me trouve.

Sinon, emblématiquement, j'aime bien "l'Arbre du Voyageur". Par ailleurs, la rosée et les gouttelettes sur les feuilles au petit matin sont une grande source d'inspiration pour moi.

L'arbre du voyageur

Enfin, mon propre jardin, chez moi, est parfois bien intéressant !

Quels sont les jardins ou les plantes qui vous ont marqués ?

Il existe un superbe jardin public dans la petite ville de Rotorua en Nouvelle-Zélande, avec notamment de magnifiques rosesLe "Botanic Gardens" de Sydney en Australie est très sympa ou le jardin de Balata en Martinique.

Ou encore, dans des recoins moins connus, comme dans la petite ville de Ponte de Lima dans le Nord du Portugal, qui possède un petit jardin européen thématique très sympathique.

Mais, bien plus près de chez moi, dans le nord de la France, il y a le sympathique Jardin Mosaïc à Houplin Ancoisne, que je trouve très réussi et extrêmement riche.

» Début de l'interview de Richard SOBERKA

Et les petits animaux ?

Oui, opportunément, insectes, lézards, crapauds, etc…

Insecte et gouttelettes

Quels appareils utilisez-vous ?

Depuis mars 2005, je suis passé définitivement au numérique avec le Nikon D2X, le premier boîtier reflex de la marque à offrir une qualité d'image réellement comparable aux meilleures diapositives que j'utilisais jusqu'alors.

Auparavant, mes compagnons de route étaient 2 réflexes argentiques (des Nikon F90x puis des Nikon F100). Je fixais mes images souvent sur de la diapositive Fuji "Velvia".

Mais dans tous les cas il faut y ajouter une bonne panoplie d'objectifs professionnels : des grands angulaires, des télé-zooms de forte ouverture et bien sûr des objectifs macro.

Pour ce qui nous concerne, je vais utiliser principalement un objectif macro Nikon de 60mm F:2.8 ou un Télézomm Nikon AFS-70-200 2.8 VR , souvent couplé à des télé convertisseurs afin de cadrer plus serré, ou encore un 300mm + convertisseurs.

Quels sont vos conseils pour photographier une fleur ou une plante ?

En premier lieu :  avoir une bonne lumière, c'est évident…!
Ensuite, il faut éviter des zones sombres qui vont provoquer de trop forts contrastes, ou alors les "déboucher" par un petit coup de flash.

Autre conseil, qui paraît anodin : stabiliser le sujet !... Car photographier des fleurs qui se balancent légèrement au gré du vent n'est pas toujours évident, le risque de "floue de bougé"  est important, sans parler de la difficulté de cadrer correctement.

Et au final, un principe chez moi : respecter profondément et sincèrement la nature.

Champ de coquelicots

Merci Richard !

Lire aussi
Véronique LANGLOIS, une artiste photographe Véronique LANGLOIS, une artiste photographe

Photographe amateur, Véronique nous fait découvrir quelques unes de ses photos artistiques. Elle a choisi de nous proposer ces images en rapport avec la nature mais elle travaille sur tous les...

Jean-Christophe Courte, assembleur de pixels et photographe amateur (suite) Jean-Christophe Courte, assembleur de pixels et photographe amateur (suite)

Suite de notré échange avec Jean-Christophe COURTE, assembleur de pixels et photographe amateur » Début de l'interview de Jean-Christophe COURTE Quelle est votre plante préférée ? Je n’en ai...

John CLENNELL, photographe amateur et modérateur du forum (suite) John CLENNELL, photographe amateur et modérateur du forum (suite)

Suite de notre échange avec John CLENNEL membre modérateur du forum et photographe amateur » Début de l'interview de John CLENNELL La mouche revient régulièrement dans vos compositions, que...

Richard DHENNIN, créateur des végéformes Richard DHENNIN, créateur des végéformes

Interview de Richard DHENNIN, créateur des végéformes Pourriez-vous présenter votre activité en quelques mots ? Je suis un artisan du jardin. Je réalise des structures grillagées , « les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Clojardinage (Parisienne)
    Encore bravo, je suis toujours admiratif pour les amoureux de la nature et qui la font aimer par le biais de la photo encore merci! cordialement claude
    Répondre à Clojardinage
    Le 22/08/2008 à 12:18