A LA UNE »
Far aux fraises

Les jardins ouvriers route d'Arles à Nîmes

Beaux cabanons des jardins ouvriers route d'Arles à Nîmes ...

Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 1
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 2
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 3
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 4
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 5
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 6
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 7
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 8
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 9
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 10
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 11
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 12
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 13
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 14
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 15
Les cabanons des jardins ouvriers sur la route de Arles à Nîmes, photo 16

Les jardins ouvriers route d'Arles à Nîmes sont cachés au fond d'une impasse non loin du périphérique et des cités populaires. Ils sont équipés de cabanons pittoresques fait de matériaux divers: tôles ondulées, bois vieilli, fers rouillés, bâches plastiques.

Ces cabanons sont remarquables par la richesse et la spontanéité des formes. Leur architecture est singulière, improvisée au hasard des récupérations, le plus souvent recouverts partiellement de végétation, leur esthétique se dégage d'un mélange surprenant entre verdure et matériaux hétéroclites. Parfois une fenêtre, parfois des carreaux, parfois une vieille porte qui ne ferme plus depuis longtemps ou qui en donne simplement l'illusion, Généralement les jardiniers ont rajouté un petit auvent fait de canisses ou d'une simple treille, vigne, rosiers.

Nul abris neufs en bois ou métal achetés en kit en grande surface. Ici le temps a rongé les planches et rouillé les fers et si parfois la peinture a donné de la couleur nulle comparaison possible avec des abris préfabriqués, d'ailleurs ils ne sont pas abris mais cabanon. Nul conformisme, tous différents, tous libres et fiers dans leur simplicité. Complices de la nature selon les saisons il sentent le persil, la tomate, les pommes de terre, l'oignon, le poireau et la terre mouillée.

Ici nul permis de construire ou déclaration de travaux, on fait son cabanon bien «à la cale» à l'abri du mistral et face au soleil. L'été sous la treille une vielle planche mise à plat sur un gros bidon servira de table. On y mange les grillades le dimanche en famille, mais en semaine après avoir longuement jardiné, sarclé, arrosé, on fait venir les voisins, les discours ne sont pas sérieux, ici on est ailleurs, bien à l 'écart du tumulte de la ville. Puis on boit l'apéro. et avant de partir il faudra donner à manger aux chats qui vivent là, sous les planches et qui fuient dès qu'on les approche.

On y venait le dimanche il y a cent ans, la guerre venait d'éclater et le jardin était un lieu de paix, de résistance à la tourmente générale. Cent ans après on va toujours au jardin, petit navire terrestre dont la cabine de pilotage est le cabanon.

Certains diront qu'il faut détruire ces cabanes grotesques et les remplacer par de beaux abris en métal galvanisé. Alors résistez beaux cabanons vous êtes uniques mais menacés.
Que ce reportage photographique soit le témoignage de votre singulière beauté.

Lire aussi
Journée « nettoyons la nature » à Nîmes Journée « nettoyons la nature » à Nîmes

Les enfants d'une École primaire de Nîmes nous racontent leur journée « nettoyons la nature » du 26 septembre 2014

Les jardins familiaux Les jardins familiaux

Les jardins familiaux également appelés autrefois jardins ouvriers s'inscrivent dans une démarche sociale très forte. Ils sont gérés par des associations loi 1901 et ont pour but d'améliorer...

Des jardins familiaux aux jardins partagés Des jardins familiaux aux jardins partagés

A l'heure où la moitié de la population mondiale habite en ville, le contact avec la nature n'aura jamais été aussi fragile, mais toujours aussi indispensable. Nombreux sont les balcons qui[...]

Les jardins de Gally, le Bureau fertile Les jardins de Gally, le Bureau fertile

Et si on réinventait l'espace de travail au bureau ? Tel a été le défi lancé par les jardins de Gally à l'occasion de Jardins jardin aux Tuileries.

Vos commentairesAjouter un commentaire