Luc ÉCHILLEY, le jardin-Container

L’abord est brutal. Un container tagué et graffé recouvert d’une végétation dense. Le lieu est luxuriant et mystérieux et invite à la rêverie comme à la découverte. Luc Échilley est l’heureux gagnant du concours annuel du Carré des Jardiniers du Salon Paysalia qui met à l’honneur de jeunes paysagistes émergents et leur donne accès à Jardins Jardin.

Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container
Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container
Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container
Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container, table et agrumes
Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container, pots bordant une allée
Luc ÉCHILLEY, Le jardin-Container, table de repas

Luc ÉCHILLEY a choisi de créer un Jardin-container représentant le contraste d’un univers industriel brutal laissé à l’abandon et celui de l’intimité douce et généreuse de la maison. Tel était le concept du paysagiste : inviter le visiteur à découvrir une atmosphère, celle d’un lieu en déshérence qui reprend vie peu à peu.

Le container maritime rouillé et tagué, donne une tonalité poétique et nostalgique à l’ensemble. La nature première et généreuse, reprend ses droits tandis que les hommes qui ont abandonné les lieux réinvestissent peu à peu l’espace. D’un abord brutal, on découvre à l’intérieur de ce container, tel un cocon, un espace à vivre doux et sophistiqué. Et on se prend à imaginer l’histoire de ce lieu tout en flânant dans ce jardin tout en finesse. Ce lieu propice à l’intime, invite à la conversation et au repos.

Une table et quelques chaises, disposées à l’extérieur comme une salle à manger, donnent envie de s’y asseoir et de prendre une collation tandis que les fruitiers palissés en palmette laissent échapper de la lumière et de la transparence pour mieux ouvrir l’espace vers la nature.

Dans ce désir d’une nature première et luxuriante, la palette végétale est déterminée en fonction de végétaux composés de feuilles larges et brillantes avec des verts assez foncés. De nombreux bambous comme Semiarundinaria fastuosa réalisent un rideau de verdure avec des jeux de lumière. S’y ajoute un tapis de sédums qui donne cette impression de mousse et de fraicheur, accompagné de ligustrums, d’arbousiers et de charmes Carpinus betula ‘Swing’. À l’extérieur, gardenia, jasmins et agrumes parfument l’espace de leur odeur fragile et délicate. Des Benkomasaki erecta donnent une touche plus structurée et plus géométrique à l’ensemble tandis que rosiers rouges et blancs tapissent le sol au milieu des gardenias.

Luc ÉCHILLEY

Luc ÉCHILLEY est paysagiste concepteur de jardins. Titulaire d’un BTS « Aménagements Paysagers » et d’un diplôme de concepteur-paysagiste de l’Ecole Méditerranéenne des Jardins et du Paysage de Grasse, il occupe durant deux ans un poste de conducteur de travaux dans une entreprise d’architecture et de paysagisme avant de créer sa propre entreprise, CEZAE Jardin, en 2003 à Avignon.

Lire aussi
Didier Danet, Le Jardin Jour & nuit pour Ma Maison, Mon Jardin Didier Danet, Le Jardin Jour & nuit pour Ma Maison, Mon Jardin

Dans le cadre de Jardins jardin 2014 aux Tuileries, Didier DANET a proposé pour Ma Maison, Mon Jardin, une vision conceptuelle d'un jardin de jour et de nuit. Le parcours[...]

Le jardin à la Française Le jardin à la Française

Le jardin à la Française en opposition au jardin anglais porte à son apogée l'art de l'ordre et de la symétrie. Un art majeur voulu par le Roi Soleil et[...]

Créer un jardin manège Créer un jardin manège

Gérard BOURGES nous présente un jardin manège, un jardin rond permettant une rotation simple des cultures.

Les joies du jardin en hiver Les joies du jardin en hiver

Gérard BOURGES nous parle des joies du jardin en hiver et ses rencontres imprévues avec les petits animaux du jardin

Vos commentairesAjouter un commentaire