La mandarine Satsuma, une japonaise rustique

Précoce, étonnante par sa peau verte et son absence de pépins, la mandarine Satsuma est très prisée dans son pays d'origine, le Japon. Plutôt rustique pour un agrume, sa plantation peut être envisagée sous nos latitudes hors de la zone dite 'de l'oranger'.

La mandarine Satsuma ou Mikan, une japonaise rustique
La mandarine Satsuma ou Mikan, une japonaise rustique

Un mandarinier surprenant

Citrus reticulata subsp unshiu ou plus simplement Citrus unshiu est un mandarinier très apprécié au Japon où il est consommé traditionnellement.

Satsuma ou autrement nommées 'Mikan', ces mandarines accompagnent la tradition du kotatsu, une table basse centralisée dans la pièce, munie d'un radiateur et d'une couverture. Il est alors très agréable de se rafraîchir du goût acidulé de ces mandarines en famille bien au chaud autour du Kotatsu.

La Satsuma est réputée précoce. Elle produit ses fleurs aux délicieux effluves en mai puis offre ces fruits dès le mois de septembre sur les variétés 'Miyamoto' et 'Hashimoto', les plus précoces. La récolte se poursuit jusqu'en décembre avec les variétés tardives comme 'Koyama', 'Hayashi' ou 'Otsu' dans l'hémisphère Nord.

Étonnante, cette mandarine l'est en bien des points ; le fruit de gros calibre (presque comme une petite orange) légèrement aplati à ses pôles (voire très plat sur la variété 'Hira'), ne contient pas de pépins ou très rarement.

Facile à peler, juteuse, la Satsuma est consommée fraîche, sa peau est utilisée en médecine traditionnelle chinoise contre le rhume. En cuisine, on l’accommode à des bières et autres boissons, mais aussi dans les pâtisseries, voire avec créativité dans les plats salés.

En orient, elle est consommée lorsque sa peau est encore verte, la pulpe d'un bel orangé fait alors contraste avec la peau. Au japon, un passe-temps très local consiste à éplucher ces mandarines de manière artistique, jouant sur le contraste de la peau verte avec la couleur des quartiers bien orangés.

La couleur verte de la peau n'influe en rien sur la maturation de la pulpe repérable par la souplesse de la base de la clémentine et sa lourdeur. Très juteuse dès qu'elle arrive à maturation, elle devient sèche si elle est consommée trop tardivement bien qu'elle puisse demeurer sur l'arbre un certain temps. Préférez donc la cueillir dès les premiers signes pour l'apprécier à sa juste valeur !

Dans nos pays occidentaux, les mandarines Satsuma cultivées en Espagne, en Italie et au Maroc, sont soumises au froid ou à un traitement à l’éthylène pour que la peau deviennent orange et donc moins inquiétante pour le consommateur. Consommées en automne, elles sont délicieusement acidulées, puis en hiver, elles deviennent très sucrées.

Un agrume réputé rustique

Très communément greffé sur Poncirus trifoliata plus rarement sur Citrus Yuzu, des espèces résistantes au froid, le mandarinier Satsuma présente une bonne rusticité pour un agrume (de l'ordre de -10 à -12°C), en pleine terre, une fois installé depuis quelques années.

Pour que la rusticité soit effective, le sol devra être extrêmement bien drainé et une exposition ensoleillée et abritée du vent sera requise. Si toutes les conditions de culture sont réunies, le mandarinier Satsuma pourra être envisagé hors des zones habituelles de culture que sont le pourtour méditerranéen et la Corse.

Le cultivar 'Kimbrough' est réputé un des plus rustique, essayez-le si vous habitez une zone un peu limite.

Quand et comment planter un mandarinier Satsuma ?

Très ornemental avec son port touffu, légèrement pleureur et son feuillage vert brillant, le mandarinier Satsuma ne sera planté en pleine terre qu'au printemps, lorsque tout risque de gelée tardive sera écarté. Pouvant atteindre 2,5 m de hauteur pour 2 m d'étalement, il nécessite tout de même un peu de place !

Le sol devra être idéalement à tendance neutre ou acide, profond et très bien drainé. Faites un apport de compost conséquent ainsi que de sable de rivière. Ne le plantez pas en sol lourd, argileux, retenant l'eau en excès, ni en sol trop calcaire.

  • Choisissez un emplacement très ensoleillé, exposé au Sud et abrité du vent (angle de mur, patio, courette...). Si vous habitez en bord de mer, ne l'exposez pas aux embruns.

  • Creusez un trou égal à au moins une fois et demi la taille de la motte pour assurer un bon départ à votre arbre.

  • Drainez le fond du trou avec des billes d'argiles ou de la pouzzolane, puis versez un mélange de compost et de terre de jardin avant d'installer le mandarinier. Ajoutez un biostimulant racinaire (type mycorhizes) qui aidera à assurer une belle vigueur à votre arbre.

  • Rebouchez, tassez, formez une cuvette au pied de l'arbre et arrosez copieusement.

Comment entretenir mon mandarinier Satsuma ?

Planté au printemps, il aura besoin d'arrosages très réguliers et copieux pour bien démarrer surtout les deux premiers étés. En hiver, laissez faire la nature, excepté si la sécheresse perdure au delà de deux à trois semaines (ce qui n'est pas rare en zone méditerranéenne).

Si un coup de froid est prévu, paillez copieusement le pied et couvrez les parties aériennes avec un voile d'hivernage, surtout les 3 premières années.

Taillez après la récolte pour ôter les bois mort et les branches chétives ou qui se croisent au centre de l'arbre. Taillez les extrémités de tiges si nécessaire pour redonner un port harmonieux.

Faites un apport de granules d'engrais bio et de compost dès février, puis en été.

Lire aussi
La mandarine satsuma, culture et entretien La mandarine satsuma, culture et entretien

Marc-Henri Doyon des pépinières Végétal 85, présente la mandarine satsuma, une mandarine japonaise résistante au froid.

Mandarinier (mandarine) Satsuma, Citrus reticulata subsp. Unshiu Mandarinier (mandarine) Satsuma, Citrus reticulata subsp. Unshiu

Citrus reticulata subsp. unshiu, la mandarine Satsuma, est parmi les agrumes fruitiers les plus rustiques, capable de produire dans de nombreuses régions françaises. Il se cultive en pot ou en[...]

La mandarine La mandarine

Bénédictes BACHES des pépinières BACHES nous parle de la mandarine

Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens Sauge des bois japonaise, Makino, Salvia glabrescens

Salvia glabrescens, la sauge des bois japonaise, ou Makino, appartient à la famille des Lamiacées. Originaire du Japon, elle se développe en milieu forestier frais. La sauge des bois japonaise[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire