Multiplier le figuier

Le figuier nous rappelle les vacances en méditerranée où il dégage ses effluves discrets une fois la chaleur plombante de la journée passée. Pour le multiplier, il existe plusieurs méthodes, plus ou moins rapides. A vous de choisir !

Bouture de 6 mois ayant passé l'hiver et développant un bourgeon au printemps suivant
Bouture de 6 mois ayant passé l'hiver et développant un bourgeon au printemps suivant

Le bouturage du figuier

Facile à mettre en œuvre, cette technique donne de bons résultats pourvu qu'il fasse assez chaud. Il est donc préférable de bouturer le figuier en été lorsque les températures diurnes et nocturnes sont constantes et au dessus de 20°C.

  • Prélevez une extrémité de tige de 15 à 20 cm sur un sujet sain. Coupez les feuilles pour ne conserver que le bourgeon terminal.

  • Coupez la tige en biseau et plongez son extrémité dans de l'eau de saule ou de la poudre d'hormone de bouturage.

  • Préparez un pot assez profond rempli d'un mélange de bon terreau (2/3) et de sable de rivière (1/3). Tassez la surface du mélange.

  • Avec la pointe d'un crayon, creusez un petit trou au centre du mélange.

  • Installez la bouture dans ce trou et rebouchez.

  • Arrosez.

  • Si les températures ne sont pas assez chaudes, couvrez la bouture d'un sac plastique translucide maintenu par un élastique.

  • Placez le tout à l'ombre et patientez jusqu'à l’apparition de nouvelles feuilles. Il sera alors temps d'enlever le sachet.

Le marcottage du figuier

Deux techniques de marcottage fonctionnent très bien sur le figuier mais elles demandent une certaine patience :

1- Le marcottage au sol

Il concerne les jeunes figuiers dont le port est encore buissonnant et présentant donc des branches que l'on peut ployer au ras du sol.

  • Creusez une tranchée au pied d'une branche souple.

  • Incisez l'écorce légèrement à l'endroit où elle sera en contact avec la terre.

  • Placez la branche ployée dans la tranchée et rebouchez. Maintenez le tout en place avec de gros galets.

  • Attendez environ 6 mois pour que les racines se forment et désolidarisez la nouvelle plante obtenue du pied mère en taillant la branche.

2- le marcottage aérien

Il se pratique sur une branche en hauteur. Celle-ci doit être saine et débarrassée d'un maximum de feuilles.

  • Taillez une encoche horizontale avec un greffoir sur tout le périmètre de la branche à marcotter.

  • Faites la même environ 3 centimètres au dessous. Faites sauter cet anneau d'écorce.

  • Préparez un manchon plastique et remplissez-le d'un mélange de terreau et de tourbe et entourez la plaie.

  • Arrosez puis fermez hermétiquement le manchon pour qu'il constitue une poche autour de la branche.

  • Des racines vont se former au fil des mois, il suffira alors de tailler la branche sous la partie marcottée et de mettre cette nouvelle plante en pot avant son installation définitive au jardin.

Lire aussi
Figuier de Barbarie, Figuier d'Inde, Opuntia ficus-indica Figuier de Barbarie, Figuier d'Inde, Opuntia ficus-indica

Devenu très répandu dans les paysages méditerranéens dont il orne les pente rocheuses, le figuier de Barbarie est une plante succulente de culture facile qui ne requiert qu'un entretien restreint[...]

Figuier rampant, Figuier nain, Ficus rampant, Ficus pumila Figuier rampant, Figuier nain, Ficus rampant, Ficus pumila

Ficus pumila, le figuier rampant, est une plante vivace appartenant à la famille des Moracées. Le ficus rampant est originaire d'Asie tropicale, et si pour nous, Européens, ce n'est qu'une[...]

Questions fréquentes sur le figuier Questions fréquentes sur le figuier

Le figuier inspire les contrées lointaines et l'exotisme, cependant, il peut être planté dans la majorité des régions, pourvu que l'espèce soit bien choisie. De culture facile, il ne demande que[...]

La taille du figuier La taille du figuier

Le figuier évoque la douceur des littoraux méditerranéens où il distille son parfum caractéristique. Pour assurer une bonne fructification et contenir sa vigueur, quelques gestes de taille...

Vos commentairesAjouter un commentaire