A LA UNE »
Les yuccas rustiques

Pyrale du buis

La chenille de la Pyrale du buis, Cydalima perspectalis

Les dégâts en résumé

Responsable : La chenille de Cydalima perspectalis, un papillon nocturne venu d'Asie.
Dégâts apparents : Présence de fils, de toiles et de cocons sur la partie inférieure des feuilles de buis. Chenilles de couleur vert clair strié de brun et verrues noires. Les feuilles brunissent et finissent par tomber.
Période des dégâts : Mars à octobre.
Plantes les plus sensibles : Buxus sempervirens et Buxus rotundifolia
Conditions favorables : Chaleur et sécheresse.

Les traitements

Traitement préventif

Le papillon blanc bordé de brun pond ses œufs sur la partie inférieure des feuilles, il faut donc l'empêcher de pondre en installant des filets anti-insectes et des pièges à phéromones. S'il a déjà pondu, inspectez vos plantes très souvent et détruisez les chenilles à la main. Passez un jet d'eau puissant sur le revers des feuilles pour éliminer les cocons et les œufs.

Traitement biologique

Les pièges à phéromones permettent de repérer le début de la période de reproduction et de tuer les mâle.

Bacillus thuringiensis ssp kurstaki (Btk) pulvérisé sur le dessus et le revers des feuilles dès les premier signes fonctionne aussi très bien.

Traitement chimique

Les molécules les plus utilisées sont la deltaméthrine et la cyperméthrine ainsi qu'un produit, le Diflubenzuron.

Conseils

La pyrale du buis est un papillon nocturne venu d'Asie il s'agit donc d'une espèce invasive. Elle est classée sur la liste d'alerte de l'OEPP et dévaste les plantations de buis en France depuis 2005. Elle a la capacité d'hiverner en saison froide, ce qui fait qu'elle est présente sur la totalité du territoire.

Le papillon de 35 à 45mm d'envergure aux reflets irisés blanc bordé de marron pond ses œufs sur le revers des feuilles de buis. Les chenilles mesurent jusqu'à 40 mm. La tête est noire brillante et le corps vert clair traversé de bandes longitudinales vertes plus foncées à noires. Des verrues noires ressemblant à des petits yeux parcourent son corps.

En zone où la pyrale sévit, il est impératif de surveiller les buis chaque semaine à partir de mars, une inspection du revers des feuilles est donc très importante pour repérer les œufs, les cocons ainsi que les éventuelles chenilles afin de les détruire au plus vite.

Les pièges à phéromones auront deux rôles importants : ils capturent les mâles empêchant ainsi leur reproduction et permettent de savoir à l'avance la période d'attaque. Dès les premiers sujets capturés, il sera temps de placer des filets anti-insectes autour des buis.

En présence de signes d'attaques sur les feuilles, pulvérisez Bacillus thuringiensis ssp kurstaki (Btk), une bactérie qui s'attaquera à l'intestin des chenilles et bloquera ses mâchoires l'empêchant de s'alimenter. Elle mourra en quelques jours. Le traitement doit être effectué régulièrement durant toute la période d'attaque. Cette techniques est très efficace et sans danger pour l’environnement, elle sera donc préférée aux insecticides chimiques de contact que sont les pyréthrinoïdes non sélectifs qui tuent au passage tous les insectes auxiliaires.

Lire aussi
Les alternatives au buis Les alternatives au buis

Très apprécié depuis des siècles, le buis était jusqu'alors une plante idéale pour les jardiniers amateurs de topiaires ou de bordures taillées au cordeau. De nos jours, il est malheureusement...

La culture du buis en pot La culture du buis en pot

Arbuste de culture facile et restant toujours bien vert, le buis peut aussi être planté en pot pour orner une terrasse ou un balcon. Cerise sur le gâteau, il supporte la majorité des expositions et...

Conseils de taille et d'entretien des buis Conseils de taille et d'entretien des buis

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la taille et de l'entretien du buis La taille et l'entretien du buis est réalisé dans le cadre d'un jardin à la française en Bretagne qui...

Buis, Buxus sempervirens Buis, Buxus sempervirens

L'art topiaire a vu le jour à Rome, dans la seconde moitié du IIe siècle avant J.-C. Les jardiniers d'ornement, inspirés par le talent des sculpteurs de pierre, ont commencé à travailler les buis,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Jean-Claude (Périgord)
    Merci pour tous ses renseignements utiles à nous les jardiniers amateurs
    Répondre à Jean-Claude
    Le 28/03/2016 à 22:35