La pelouse en 15 questions

La pelouse en 15 questions
La pelouse en 15 questions

"84,5 % des 14 168 000 jardins que compte la France se parent d'une pelouse, ce qui fait 11 972 000 tapis verts d'une superficie moyenne de 564 m2 dans les résidences principales et de 1118 m2 dans les résidences secondaires, soit une surface estimée à 639 000 ha. Mais pour le jardinier amateur français, la pelouse reste encore " de l'herbe " et non une culture à part entière.

La commission " Pelouse " de l'association Promojardin a entrepris une importante action d'envergure nationale pour la revalorisation qualitative de la pelouse. Une démarche qui passe dans un premier temps par la prise en compte d'une nécessité de rénovation, 70 % des pelouses françaises ayant plus de dix ans…"

1. Qu'est-ce que le gazon ?

C'est un mélange de graines de graminées (ou Poacées comme le veut la nomenclature botanique d'aujourd'hui) d'espèces variées (Ray-grass anglais, pâturin, agrostide, fétuques, etc.), dont chacune possède des qualités et des propriétés différentes, aucune prise séparément ne possédant l'ensemble des avantages qu'offre l'utilisation conjointe de toutes ces graminées.

Après avoir été semé, le gazon compose un espace vert régulier, homogène et décoratif que l'on désigne sous le terme " pelouse ". La pelouse applique le principe de biodiversité, qui veut qu'un milieu donné soit occupé par des espèces différentes, ce qui les rend plus fortes individuellement.

Lorsque des plantes fourragères comme le trèfle blanc ou la luzerne, voire des fleurs comme les bleuets ou les coquelicots sont associées au gazon, le résultat obtenu n'est plus une pelouse, mais une prairie fleurie.

2. Pourquoi fait-t-on, des mélanges de gazon ?

La composition (choix des espèces et des variétés, mais aussi proportions dans le mélange) varie en fonction de la destination finale de la pelouse : sport et jeux, agrément, ornement ; mais également des conditions de culture : terrain sec, ombre, bord de mer, climat méditerranéen. On distingue aussi les mélanges destinés à la création des nouvelles pelouses et ceux servant à la rénovation.

On tient aussi compte de la vitesse d'installation des différentes espèces et du poids des graines dans le pourcentage de chaque graminée entrant dans la composition du gazon.

3. Pourquoi les compositions sont-elles si différentes ?

Gazon

En lisant la composition qui figure obligatoirement sur chaque boîte ou sac de graines, on constate que les différentes graminées sont présentes dans des proportions très variables selon les espèces. Cela s'explique par la finalité d'usage du gazon, mais aussi et surtout par la finesse de la graine.

Par exemple, on compte à volume égal un tiers de moins de graines de ray-grass anglais ou de fétuque élevée (700 graines/g) que de fétuque rouge (1 000 graines/g), elle-même deux fois plus grosse que la fétuque ovine (2 000 graines/g). Quant à l'agrostide, c'est de loin la plus fine avec 15 000 graines/g. Un gazon composé de 5 % d'agrostide et de 50 % de ray-grass anglais renferme trois fois moins de graines de cette dernière espèce !

4. Existe-t-il un gazon universel tous usages ?

Non, car les conditions de sols, de climat et d'utilisation sont souvent en France, totalement différentes. À chaque utilisation correspond donc un type de gazon : rustique, ornement, sport, soleil, ombre, bord de mer, rénovation, etc. Il est important de choisir le bon gazon pour l'usage approprié, car s'il est inadapté, il s'implantera mal et laissera la place aux mauvaises herbes.

5. Comment définir un " gazon de qualité " et sur quels critères le choisir ?

Il faut fuir les mélanges à très bas prix, car ils sont constituées de variétés de qualité moyenne et non des graminées les plus performantes issues des dernières recherches et sélections en la matière. En revanche, les gazons " Label Rouge " offrent l'assurance d'une haute qualité.

En choisissant des gazons fabriqués en France, les jardiniers ont la garantie de contrôles qualitatifs et d'une traçabilité parmi les plus strictes en Europe.

» La pelouse en 15 questions (2ème partie)

(sources chiffrées Sofres, TMO et Promojardin)

Lire aussi
La pelouse en 15 questions (Partie 3) La pelouse en 15 questions (Partie 3)

Suite de notre sujet la pelouse en 15 questions... 11. Comment se débarrasser de la mousse qui envahit la pelouse ? La présence de mousses dans le gazon indique un sol mal aéré, une exposition...

La pelouse en 15 questions (Partie 2) La pelouse en 15 questions (Partie 2)

Suite de notre sujet la pelouse en 15 questions... 6. Comment réparer les dégâts des taupinières et des vers de terre ? Les monticules de terre dénaturent l'esthétique de la pelouse et les...

La scarification de la pelouse La scarification de la pelouse

La scarification est une méthode qui permet de régénérer un gazon ancien, envahi par les mousses et une légère couche de feutrage bloquant les échanges gazeux et le passage de l'eau. Elle aère le...

L'arrosage de la pelouse L'arrosage de la pelouse

Rien n'est moins élégant qu'une pelouse dégarnie et jaunie par un manque d'eau flagrant. Élément indispensable à la croissance du semis, à la dissolution des éléments nutritifs dans le sol, et au...

Vos commentairesAjouter un commentaire