A LA UNE »
Pudding de chia

Comment planter une vivace en pleine terre ?

Pour passer de son godet à la terre du jardin, la plante vivace doit faire de gros efforts d’adaptation. Quelques gestes simples au moment de la plantation lui permettent de reprendre bien plus facilement : c’est le secret de la réussite.

Je m'abonne 

« J’aime beaucoup cette échinacée rouge, mais je l’ai acheté 3 fois déjà et il ne reprend pas dans mon jardin ». C’est une phrase récurrente qui s’applique à de nombreuses plantes vivaces. Et pourtant dans les forums ou les magazines, une myriade d’espèces et de variétés de plantes vivaces très désirables s’étalent en larges patchs colorés : pourquoi est-ce si difficile chez vous ? Parce que la nouvelle venue doit être un peu bichonnée à la plantation.

La problématique : obliger des racines élevées dans un terreau de production très tourbeux à se développer dans votre terre de jardin. La plante doit s’adapter, sinon elle restera comme enfermée dans son pot tourbeux qui sèche trop vite et se rétracte, la tuant dès la première petite sécheresse.

ce dont vous aurez besoin :

1. Choisir le bon emplacement ou la bonne plante 

Toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins. Une jolie plante en godet achetée sur un coup de tête mérite une petite recherche rapide sur internet pour savoir quelles sont ses préférences concernant ensoleillement (ombre/soleil) et la quantité d’eau qu’il lui faut (sol sec/sol humide). Bien que souvent tolérantes, certaines ont quelques exigences particulières comme pas de calcaire, ou une terre très drainante (rocaille).

Donc si vous allez à la jardinerie avec un emplacement en vue, gardez à l’esprit qu’il faut choisir une ou des plantes qui lui soient adaptées.

Mais pas de panique : sauf exception, la plupart se plairont dans des conditions intermédiaires que l’on trouve dans tous les jardins  : mi-ombre et sol moyen point de vue humidité.

2 . Préférez les planter à la bonne période

La bonne période, c’est quand il ne fait pas trop sec, ou quand la plante est en repos végétatif. Ce qui laisse une grande marge : une plante vivace peut être repiquée facilement de mi-septembre à avril/mai, en évitant les périodes de gel dur.

Quelques particularités :

  • Si le printemps est rapidement sec, la plante vivace gagnera à être transplantée en automne.
  • Si elle est un peu frileuse, en limite de rusticité dans votre région, elle sera plantée au printemps.
  • Il y a des cas particuliers, comme les graminées, qui préfèrent être transplantées au printemps.

Le but de choisir la bonne période de transplantation est d’éviter à la plante vivace de devoir se battre contre la sécheresse (ou le froid si elle est peu rustique) alors qu’elle n’est pas encore assez enracinée.

Souvent, en automne et en fin hiver, bien qu’elle semble au repos, la plante vivace travaille déjà sous terre : elle commence à développer des racines.

3. préparer la plante vivace en godet

La plante vivace qui vient d’être achetée est trempée dans de l’eau au moins 1/2 heure pour bien humidifier tout le terreau, puis démoulée. On peut généralement admirer un chevelu de racines qui tournent autour de la motte.

Il faut dérouler au mieux ces racines, si possible sans trop les abîmer, mais dans le cas d’un chignon inextricable, il faut couper proprement une fois sur chaque face, afin d’écarter les racines.

Le maximum du terreau de production est enlevé. Très tourbeux, il se dessèche trop et en se rétractant il cassera les racines qui essaient d’en sortir.

4. préparer un mélange de plantation maison

Les racines de la plante vivace se développeront plus facilement dans un mélange intermédiaire entre du terreau pur et la terre de votre jardin. Donc une poche de mélange de plantation sera installée autour de la plante. Par la suite, ses racines dépasseront ce mélange et seront capables de croître dans votre terre, la plante vivace pourra s’étoffer.

Le mélange intermédiaire :

  • moitié terre du jardin
  • moitié terreau
  • éventuellement un peu de sable, si la terre est trop collante (mouillée) ou pas assez drainante.

5. Planter la plante vivace

Le trou de plantation est environ 2 fois plus profond et 3 fois plus large que le godet.

Au fond, déposer une partie du mélange de plantation, y ajouter un peu de fumier bien décomposé et mélanger. Faire un petit dôme, de manière à ce que la surface du godet arrive un à peu près au niveau de la surface du sol.

Ce fumier décomposé va booster la croissance des racines, puis de la plante. En outre, cette matière organique a tendance à bien retenir l’eau et favorise la rhizosphère, à l’inverse de l’engrais chimique.

La plante est posée sur le dôme, les racines écartées dans toutes les directions, puis le trou est comblé avec le mélange de plantation, souple et friable. Il faut tasser légèrement avec les mains, en formant une petite dépression circulaire autour de la plante, où l’eau d’arrosage se déverse.

Arroser immédiatement, même s’il fait humide, pour chasser les dernières poches d’air.

6. Arroser quand il fait sec durant la première année

Selon les plantes choisies, elles démarreront plus ou moins vite, mais ce premier été, elles peuvent encore être sensibles au manque d’eau. Prenez l’habitude d’arroser s’il fait trop sec. Recyclez l’eau de nettoyage de la salade ou des légumes dans l’évier, il suffit de les laver dans une bassine : ça permet d’y penser régulièrement.

Attention, arroser tout le temps n’est pas forcément mieux (au goutte à goutte par exemple), ce qu’on appelle « biberonner ». Lorsque la plante vient à manquer légèrement d’eau (pas trop tout de même), ça la pousse à faire davantage de racines, à les allonger pour trouver ce dont elle a besoin.

7. paillez ensuite si vous voulez

Le paillage aide le sol à conserver son humidité, il est utile pour l’été. Attendez cependant que les tiges de cette nouvelle plante soient déjà un peu hautes avant de pailler, car le paillage est un habitat de prédilection pour les limaces et les pousses tendres printanières sont souvent un régal pour les gastéropodes.

Lire aussi
Comment planter et entretenir la pomme terre ? Comment planter et entretenir la pomme terre ?

Quand planter les pommes de terre ? Comment les planter ? Quand les récolter ? Faut-il les butter ? Faut-il les arroser ? Quelles sont les principales maladies ? Quel[...]

Comment planter la pomme de terre ? Comment planter la pomme de terre ?

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous présente comment planter des pommes de terre en utilisant la technique de la culture sous paille.

La culture des agrumes en pleine terre La culture des agrumes en pleine terre

Planter un agrume en pleine terre est tout à fait possible dans les régions les plus douces de notre pays, vous aurez ainsi le plaisir de déguster des fruits au[...]

Comment planter les courgettes ? Comment planter les courgettes ?

Gérard BOURGES d'Au Jardin des Cistes nous conseille sur comment préparer le sol et comment planter la courgette au potager.

Vos commentairesAjouter un commentaire