Plantes carnivores, différents types de pièges

Alain KERN de la pépinère KARNIVORES nous présente quelques plantes carnivores communes et leurs techniques de piègeage.

Je m'abonne 

Une plante est dite 'carnivore » à partir du moment où elle attire, attrape et digère des insectes. Si une plante ne possède pas des enzymes digestives pour dégrader les chairs des insectes piégés, elle n'est pas considérée comme plante carnivore.

Les pièges passifs et les pièges actifs

On distingue deux sortes de pièges :

Les pièges passifs : ce sont des pièges attentistes. La plante sécrète du nectar contenant un narcotique en bordure du piège. Le nectar attire l'insecte qui, étourdi par le narcotique, tombe au fond du piège où se trouvent les sucs digestifs, sans qu'il y ait eu de mouvement de la part de la plante.

Les pièges actifs : la plante la plus célèbre présentant un piège actif est la dionée. Son piège est doté de petits poils sensitifs qui, lorsqu'ils sont touchés par un insecte, déclenchent très rapidement (en quelques millièmes de secondes) le système de fermeture (plus il fait chaud, plus la fermeture est rapide). Une fois que le piège s'est refermé sur l'insecte, ce dernier est digéré en une ou deux semaines, suivant la température extérieure.

Les pièges semi-actifs : il existe également des pièges semi-actifs, typiques des droséras. En effet, beaucoup d'entre-elles possèdent des pièges qui collent les insectes. Ensuite, d'un mouvement très lent, la plante dirige la proie vers le centre de la feuille où se trouvent les glandes digestives.

La famille des droséras

Les droséras sont nombreuses. Parmi elles :

  • Drosera regia : le plus grand droséra au monde ;
  • Drosera capensis : une droséra très connue qui vient du Cap.

Toutes les droséras sécrètent des sortes de petites billes de glu contenant des enzymes digestives.

Des pièges adaptés aux proies

La taille des pièges des plantes carnivores est proportionnelle à la taille des proies. Pour la petite histoire, une souris morte a été retrouvée au fond d’une urne de Nepenthes truncata dans les serres du jardin botanique de Lyon.

La culture des plantes carnivores

Les plantes carnivores ont besoin d'un substrat pour s'enraciner et capter de l'eau, mais ne trouvent pas assez de nutriments dans le sol. C'est pour palier à ce manque qu'elles ont développées différents types de pièges.

À savoir : certaines espèces de plantes carnivores ont besoin d'un repos hivernal, de gelées, pour pouvoir repartir chaque année (la plupart sont des plantes vivaces).

La multiplication des plantes carnivores

Dans la nature, les plantes carnivores se reproduisent grâce à leurs graines (toutes produisent des fleurs, plus ou moins belles) ou par leurs rhizomes.

Lire aussi
Plantes carnivores, différentes stratégies de pièges Plantes carnivores, différentes stratégies de pièges

Selon les conditions de vie et les climats, les différentes espèces de plantes carnivores ont développé un système particulier de piège pour parvenir à attirer leurs proies. Revue de détails.

Différents types de pots pour les plantes Différents types de pots pour les plantes

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous présente les différents types de pots disponibles pour les plantes.

Les différents types de plantes Les différents types de plantes

Vaste est le monde végétal et nombreuses les structures de plantes qui le composent. Explorons ensemble cet univers très diversifié pour tenter d'y voir un peu plus clair...

Plantes carnivores : une culture exigeante Plantes carnivores : une culture exigeante

Les plantes carnivores sont des plantes fragiles qu'il est souvent difficile de garder en vie sans un minimum de soins et d'attention.

Vos commentairesAjouter un commentaire