Les plantes lithophytes

Le dendrobium amethystoglossum est une plante lithophyte
Le dendrobium amethystoglossum est une plante lithophyte

Reines de l'adaptation, le plantes lithophytes se contentent de peu pour pousser et même fleurir. Ces espèces très spécifiques ne sont pas aussi rares dans la nature que l'on pourrait le penser ! Découverte de ce monde aussi étrange que fascinant...

Qu'est-ce-qu'une plante lithophyte ?

L’étymologie du mot nous en dit long. Du grec ancien 'lithos' qui signifie 'pierre' et 'phyte' qui signifie plante, ce terme désigne des plantes poussant directement sur des rochers, appréciant le minéral comme substrat de culture. On peut aussi parler de végétaux 'épilithes' ou 'épilithiques' pour qualifier ce type bien particulier de plantes.

Il existe deux types de plantes lithophytes : les litophytes obligatoires qui ne peuvent pousser que sur un support minéral et les lithophytes facultatifs qui peuvent aussi bien se développer sur la roche que sur un autre substrat.

Comment se nourrissent les plantes lithophytes ?

Ces plantes adaptées à ce milieu spécifique vivant sans substrat terreux puisent les nutriments dans l'humidité de l'atmosphère ou dans l'eau de pluie, voire dans la décomposition de leur propres tissus ou des insectes dans le cas des lithophytes carnivores.

Quelques exemples de plantes lithophytes

Les plantes carnivores

Par leur aptitude à se procurer de la nourriture en sol très pauvres et même sans substrat réel, les plantes carnivores sont logiquement parfois perchées sur des roches, des parois abruptes comme c'est le cas pour certaines espèces de Pinguiculas ou d'Utriculaires, mais aussi de Nepenthes comme N. campanulata qui ne pousse que sur les falaises calcaires de Bornéo et qui a failli disparaître lors d'un incendie.

Les orchidées

Le monde des orchidées comprend de nombreuses espèces poussant sur la roche, elles sont souvent à la fois épiphytes et lithophytes. Parmi elles, Arnottia mauritiana une espèce endémique aux îles de la Réunion et Maurice, qui produit de belles inflorescences mauve pâle, Brassavola cucullata aux fascinantes fleurs blanches dont les pétales retombent en filigranes, ou encore Tetramicra elegans dont les tiges florales élancées semblent surgir de la roche. Cette espèce est endémique des Petites Antilles, tout comme Psychilis correllii à la floraison mauve vif.

Le genre Epidendrum comprend de nombreuses espèces lythophytes comme l'orchidée étoilée Epidendrum ciliare aux fleurs remarquables par leur finesse et leur découpage, Epidendrum radicans aux fleurs orange flamboyant, ou encore Epidendrum calathum à la floraison rose pâle.

Le genre Paphiopedilum (sabots de Vénus) compte lui aussi un bon nombre de plantes lythophytes, c'est le cas de Paphiopedilum chamberlainianum présentant des fleurs au labelle rose vif surmonté de pétales ciliés ou ondulés crème maculé de pourpre, surmonté d'un sépale verdâtre. Paphiopedilum emersonii est une orchidée en danger critique d'extinction, il ne reste que quelques sujets intacts dans les montagnes du Nord Vietnam. Paphiopedilum superbiens pousse sur les roches non loin des cours d'eau dans l'île de Sumatra, la floraison dure plusieurs mois.

Les mousses

Les bryophytes apparues il y a 440 millions d'années se rapprochent des premières plantes terrestres, elles absorbent l'eau et les nutriments par le biais de l'intégralité de leurs tissus. La plupart des mousses a une capacité de reviviscence, c'est à dire à se déshydrater complètement et revenir à la vie après humidification. Certaines d'entre-elles sont lithophytes, nous parlerons ici de la plus commune, Grimmia pulvinata, une mousse très fréquente sur les murets, en ville sur les trottoirs ou dans les cimetières sous la forme de petits coussin (4 cm de diamètre pour 1 cm de hauteur) vert foncé à grisâtre.

Les fougères

La vaste famille des fougères comprend des plantes vivaces primitives apparues sur terre il y a plus de 400 millions d'années. Certaines se sont parfaitement accommodées d'un mode de vie lythophyte.

Didymoglossum erosum est une petite fougère (3 cm de hauteur) très appréciée en aquariophilie. Cette plante africaine vit accrochée sur les parois rocheuses humides et dans certaines grottes fixées au plafond. Asplenium trichomanes apprécie quant à lui, les roches calcaires des zones tempérées, il pousse sur les roches développant ses frondes si légères et délicatement crénelées vert franc.

Dans le même genre, Asplenium nidus, la fougère nid d'oiseau est une des plus connue. Elle pousse sur les roches dans les zones tropicales. Cultivée pour la beauté de ses frondes en rosette vert pomme, elle capte l'eau et les nutriments en son centre pour s'alimenter. Asplenium scolopendrium, la fougère langue de cerf, est une plante très rustique à la fois épiphyte, terrestre et lithophyte poussant dans les sous-bois ombragés des zones tempérées. Pouvant atteindre une belle taille (50 cm de diamètre pour 60 de hauteur), cette fougère se décline en de nombreux cultivars aux frondes tantôt ondulées, tantôt panachées de crème.

Les broméliacées et les tillandsias

Ces plantes vivant dans les zones tropicales du globe ne sont pas des lithophytes obligatoires mais certaines espèces par leur capacité à coloniser des milieux très divers et à se nourrir par absorption d'eau et de nutriments par leurs écailles et par leurs rosettes n'ont pas de mal à s'installer sur de la roche pure. Bien sûr les espèces exclusivement terrestres comme l'ananas ne sont pas concernées !

Lire aussi
Les plantes hybrides Les plantes hybrides

De plus en plus présentes dans les rayons des jardineries, les semences et les plantes hybrides ont tendance à supplanter les espèces traditionnelles. De quoi s'agit-il réellement ? Quel est...

Les plantes bisannuelles Les plantes bisannuelles

Très utiles pour leur floraison précoce en fin d'hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. Elles sont caractérisées par un port...

Les plantes annuelles Les plantes annuelles

Elles font leur apparition au printemps sur les étals des jardineries sous le nom de plantes annuelles à floraison estivales. Mais que signifie vraiment ce terme ? Quelles espèces se cachent sous...

La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes

Les plantes et les arbres ne sauraient vivre sans feuilles. Grâce aux feuilles, la plante capte et sépare le CO2 pour se nourrir mais aussi synthétise les acides animés. Ces deux actions sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire