Les plantes les plus toxiques en France

Aconitum napellus
Aconitum napellus

Nombreuses sont les beautés toxiques poussant spontanément dans la nature ou cultivées dans les jardins de notre pays. Pour éviter les accidents, mieux vaut apprendre à les reconnaître ! Voici une liste des plantes les plus couramment croisées qui vous aidera à vous protéger et à informer votre entourage.

Les plantes courantes dans la nature

Sur les terrains en friches, au bords des routes ou en rase campagne, il n'est pas rare de croiser la belladone (Atropa belladona). Cette plante de la famille des Solanacées est utilisée en médecine traditionnelle dans des collyres pour dilater les pupilles ou comme anesthésiant. Attention, ses baies bien qu'attirantes comme des cassis sont mortelles. Prévenez vos enfants !

Poussant dans le même type d’écosystème et faisant partie de la même famille, le Datura (Datura stramonium) portant de belles clochettes blanches est un puissant hallucinogène qui peut devenir mortel par ingestion. Les enfants sont souvent attirés par la beauté de ses clochettes ou par ses étonnantes capsules piquantes, interdisez-leur d'y toucher.

Toujours sur les terrains en friches mais dans les zones un peu plus humides, pousse la célèbre ciguë fort usitée dans l'Antiquité pour expédier ses ennemis dans l'au-delà ou pour tuer les condamnés à mort. Ses feuilles ressemblent un peu à celles du persil, ce qui augmente encore sa potentielle dangerosité.Tout comme le persil, elle porte des ombelles de fleurs blanches qui la font de loin ressembler à la carotte sauvage. Appréciant les même conditions de vie, l'aconit (Aconitum napellus) est parfois planté dans les jardins pour ses belles fleurs bleu profond, il est pourtant considéré comme une des plantes les plus dangereuse au monde puisque 3 g suffisent pour tuer un adulte.

Poussant dans les sous-bois montagneux, la digitale n'est pas en reste côté toxicité, puisque quelques feuilles suffisent à faire passer de vie à trépas. Cette plantes entre d'ailleurs dans la composition de certains médicaments régulateurs du rythme cardiaque.

Les plantes cultivées dans les jardins

Proche cousin du datura, le Brugmansia présentant lui aussi de belles clochettes, est une belle toxique au jardin, tout comme le laurier rose (Nerium oleander) dont toutes les parties sont dangereuses par ingestion. Il ne faut pas le confondre avec le laurier sauce !

Plante charmante qui, l'air de rien, peut provoquer de sérieux dégâts au niveau cardiaque, le muguet et ses clochettes parfumées fait partie des dangers du jardin, tout autant que l'élégant Arum (Calla) qui cache sous sa beauté des propriétés létales surprenantes.

Le petit colchique planté dans les pelouses ou sous les arbres constitue lui aussi un beau piège pour le jardinier non méfiant car il peut lui aussi être mortel par ingestion. La Rose de Noël (Helleborus niger) peut quant à elle vous faire passer les fêtes aux urgences dans le meilleur des cas !

Plante ornementale de choix pour son feuillage pourpre, le ricin produit des graines renfermant un puissant poison, 3 graines suffisent à tuer un adulte, là encore méfiance !

Lire aussi
Les plantes hybrides Les plantes hybrides

De plus en plus présentes dans les rayons des jardineries, les semences et les plantes hybrides ont tendance à supplanter les espèces traditionnelles. De quoi s'agit-il réellement ? Quel est...

Les plantes bisannuelles Les plantes bisannuelles

Très utiles pour leur floraison précoce en fin d'hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. Elles sont caractérisées par un port...

Les plantes annuelles Les plantes annuelles

Elles font leur apparition au printemps sur les étals des jardineries sous le nom de plantes annuelles à floraison estivales. Mais que signifie vraiment ce terme ? Quelles espèces se cachent sous...

La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes

Les plantes et les arbres ne sauraient vivre sans feuilles. Grâce aux feuilles, la plante capte et sépare le CO2 pour se nourrir mais aussi synthétise les acides animés. Ces deux actions sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire