Les arbres creux

Les arbres creux
Les arbres creux

Cavités dans les branches, trous à la base des troncs, certains arbres présentent quelques imperfections. Faut-il s'en inquiéter ?

Une vision différente au fil du temps

Phénomène naturel dû aux blessures provoquées par des conditions météorologiques violentes, à la chute naturelle des branches inférieures ou à l'action de divers animaux excavateurs, les cavités dans les arbres n'ont rien d'exceptionnel. Que ce soit lors de balades en forêt ou même au jardin, il est courant de croiser des arbres amochés par le temps.

Autrefois le jardinier soucieux de la santé de ses arbres appréciait peu de voir se créer peu à peu des cavités dans l'écorce. Il comblait alors le trou avec du béton ce qui s’avérait être une fort mauvaise idée amplifiant encore le phénomène. D'autres moins catégoriques installaient un simple grillage, qui générait malheureusement au passage de nouvelles blessures, portes d'entrée aux nombreuses maladies cryptogamiques. Les arbres sur le déclin ainsi que les arbres morts étaient souvent abattus. De nos jours, ces pratiques tombent en désuétude et c'est un bien pour l'écosystème du jardin !

Les creux dans les arbres : une bénédiction pour la faune

En observant bien les cavités formées dans les arbres on s’aperçoit que celles-ci sont souvent bordées d'un cal et que l'écorce a repris le dessus ne laissant aucune blessure à vif sur l'arbre. Celui-ci peut alors continuer sa vie durant de longues années avec ce petit signe du passé.

De nombreux animaux vont donc profiter de ce gîte bienvenu ! De ces abris dépend parfois leur survie.

A la base des arbres, les trous seront très vite adoptés par certains mammifères comme les renards, les martres, les fouines ou les loirs. Plus haut, les plus petites cavités seront occupées par les rongeurs dont le si mignon écureuil, mais aussi par certains reptiles comme les geckos, les lézards ou les couleuvres qui pourront y hiverner en paix.

N'oublions pas les oiseaux qui, sans les abris offerts par les trous dans les arbres se trouveraient fort dépourvus ; parmi eux les pics, le hiboux et sa cousine la chouette, la mésange bleue ou encore la sittelle. Chaque oiseau aura sa stratégie : certains agrandiront le trou pour pouvoir s'y creuser un nid agréable, d'autres le rétréciront à l'aide d'un mélange de boue et de salive pour réduire l'ouverture au minimum et ainsi s'offrir un abri clos et bien douillet, mais tous profiteront de cet univers protecteur pour élever leurs petits en toute quiétude, laissant plus tard la place à d'autres animaux qui prendront le relais.

Insectes, coléoptères, mais aussi micro-organismes profiteront de ces reliquats d'habitation pour y prospérer joyeusement.

Le cas des arbres morts

Lorsqu'il ne représente pas un danger, il est bon de préserver un arbre mort ou en fin de vie dans le jardin. L'écorce est alors plus tendre et les animaux peuvent y creuser plus aisément des refuges. Pour le masquer ou l’embellir, n'hésitez pas à y faire grimper un rosier, un lierre ou une somptueuse clématite, vous lui redonnerez ainsi une seconde vie !

Lire aussi
Le rajeunissement des arbres Le rajeunissement des arbres

Qu'il s'agisse d'un manque de savoir-faire, d'une négligence ou de l'achat d'un nouveau terrain sur lequel les arbres non pas été entretenus, un lifting s'impose afin de redonner beauté et santé...

L'écorce des arbres L'écorce des arbres

Rares sont les personnes passant devant un arbre qui s’attardent sur sa morphologie ou sur les divers organes qui le composent. Pourtant, un arbre est un végétal complexe dont le tronc et les...

La pollinisation des arbres fruitiers La pollinisation des arbres fruitiers

La majorité des arbres fruitiers nécessitent une pollinisation croisée pour produire des fruits. La plupart d'entre-eux possèdent bien des organes mâles et femelles dans leurs fleurs mais tous ne...

Le traitement hivernal des arbres Le traitement hivernal des arbres

Afin de conserver vos arbres en bonne santé, quelques gestes simples sont nécessaires durant la période hivernale. Des soins courants et évidents, à ceux, plus particuliers, curatifs ou préventifs,...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Virginie (Finistere)
    Bonjour, j'ai dans mon jardin un pommier fendu par la foudre depuis quelques années. il n'est pas mort, il donne meme des pommes (peu et pas très belles, mais quand meme). j'aimerais planter une plante grimpante, style passiflore à l'interieur (il y a une cavité suffisante). est-ce fesable ? est-ce dangereux pour l'arbre ? merci de m'aider à trouver des reponses.
    Répondre à Virginie
    Le 04/04/2014 à 10:22
  • Moinotte (Aube)
    Ou se cache l'écureuil ?
    Répondre à Moinotte
    Le 04/03/2014 à 22:33
  • Moinotte (10100)
    C'est beau la vie
    Répondre à Moinotte
    Le 04/03/2014 à 22:30