La structure d'une fleur

La structure d'une fleur de lis
La structure d'une fleur de lis

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire des graines en vue de perpétuer l'espèce.

Cycle de vie d'une fleur

Une fleur a un cycle de vie dédié à la reproduction. Au premier stade, le calice protège le bouton floral. La fleur va ensuite s'épanouir plus ou moins longtemps et exposer ses organes reproducteurs en vue d'une pollinisation. Une fois les ovules fécondés, la fleur se fane et l’ovaire devient un fruit qui libérera ses graines. Celles-ci, en germant donneront vie à une toute nouvelle plante.

Structure et fonction d'une fleur

La fleur est insérée sur le réceptacle c'est à dire le sommet du pédoncule qui forme une partie plus ou moins renflée. Il est surmonté du calice, ensemble de sépales souvent verts ressemblant à des feuilles. Chez les plantes monocotylédones les sépales ressemblent souvent aux pétales, ils sont alors nommés 'tépales'.

Bordées de pétales et de sépales, les étamines (organes mâles) composées d'un filet surmonté de l'anthère renfermant le pollen, entourent le pistil composé d'un ou plusieurs carpelles. Un carpelle est un ensemble d'organes femelles comprenant le stigmate, réceptacle de pollen, le style qui relie l'ovaire au stigmate et bien sûr les ovaires.

Lorsque le pollen des étamines entre en contact avec le pistil, la plante est fécondée par le biais des ovules. L'ovaire se transforme alors en fruit renfermant une ou plusieurs graines. Ces graines contiennent tout le patrimoine génétique pour se transformer en plantules dès que les conditions seront réunies.

Notons que certains hybrides ne donneront que des graines stériles et ne pourront donc être multipliés que par bouturage, marcottage ou greffes.

Synthèse des éléments de la structure de fleur

  • Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen
  • Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur
  • Calice : l'ensemble des sépales
  • Corolle : l'ensemble des pétales
  • Etamine : organe mâle de la fleur
  • Filet : partie de l'étamine portant l'anthère
  • Pédoncule : tige supportant la fleur
  • Pétale : élément constitutif de la corolle
  • Pistil : organe femelle de la fleur, portant l'ovaire à sa base qui est renflé
  • Réceptacle : renflement à la base de la fleur, au bout du pédoncule
  • Sépale : protection de la fleur avant son ouverture, élément constitutif du calice et présent sur les fleurs de dicotylédone
  • Spadice : épis de fleurs
  • Spathe : bractée de forme particulière entourant un épis de fleurs
  • Stigmate : extrémité du pistil
  • Style : partie du pistil supportant le stigmate

Les différentes structures

De nombreuses plantes peuvent s'autopolliniser toutefois, la plupart développent un type de pollinisation croisée en favorisant le transport d'une plante vers l'autre pour accroître la diversité génétique et augmenter les chances de survie des plantules. Elle permet aussi les hybridations naturelles.

Cette pollinisation, lorsqu'elle n'est pas réalisée par le vent ou l'eau, l'est par les insectes et les animaux. Les fleurs concernées par cette dernière méthode se reconnaissent à leur ampleur, leurs couleurs vives ou à leur doux parfum qui attirent les pollinisateurs.

La forme de la fleur peut aussi être dédiée à un pollinisateur particulier comme certains cactus pollinisés par les chauve-souris ou certaines plantes à fleurs tubulaires attirant les papillons dont seules les trompes peuvent atteindre sans mal le nectar dont ils se nourrissent aidant ainsi à propager le pollen d'une plante à l'autre. Certaines vont encore plus loin imitant parfaitement la femelle d'un insecte particulier pour l'attirer, c'est le cas de certaines orchidées par exemple.

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire des graines en vue de perpétuer l'espèce.

Exemple, la fleur d'un tillandsia

Structure botanique d'une bractée

Exemple, la fleur d'un anthurium

Structure botanique d'une spathe

Lire aussi
A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

Reconnaître les divers organes qui composent une fleur Reconnaître les divers organes qui composent une fleur

Rien n'est plus commun que les fleurs, tout le monde en a déjà vu mais sans pour autant les observer avec un œil expert. Pourtant la complexité de leur structure mérite que l'on s'y attarde....

Amélioration de la structure du sol Amélioration de la structure du sol

L'amélioration du sol passe par un amendement minéral ou organique. Amendement minéral Ajout de chaux pour neutraliser l'acidité, le faire progressivement Ajout de sable pour supprimer l'effet...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Vos commentairesAjouter un commentaire