La multiplication végétative

Un kalanchoe développant des plantules sur le bord de ses feuilles
Un kalanchoe développant des plantules sur le bord de ses feuilles

Phénomène naturel millénaire permettant à une plante mère de se reproduire à l'identique, la multiplication végétative a plus récemment inspiré l'Homme, qui après le bouturage ou le marcottage, s'est lancé dans la culture in vitro.

Qu'est-ce-que la multiplication végétative ?

La multiplication est une technique de reproduction naturelle qui permet à une plante de se reproduire sans l'intervention de la pollinisation. Il s'agit d'un mode de reproduction asexuée qui produit de nouvelles plantes exactement identiques à la plante mère, c'est à dire des clones. A l'état naturel cette forme de multiplication permet aux plantes de s'étendre rapidement dans une zone qui leur est favorable par divers moyens de fragmentation (feuilles, racines...).

Les diverses possibilités de multiplication végétative naturelle

Les plantes possèdent des organes permettant ce type de multiplication :

1- Les bulbilles et caïeux

Les bulbilles et caïeux sont de petits organes contenant tout le patrimoine génétique de la plante. Ils peuvent être aériens (comme chez certaines plantes de la famille des Alliacées), ils apparaissent alors au niveau des fleurs. D'autres sont souterrains et entourent le bulbes pour s'en détacher progressivement.

2- Les stolons

Bien connus des cultivateurs de fraisiers, les stolons sont des sortes de tiges poussant à l'horizontale. Le bourgeon terminal une fois enraciné formera une nouvelle plante. L'exemple le plus flagrant est celui du chlorophytum toujours paré de ses stolons aux plantules retombantes très ornementales.

3- Les rhizomes

Là encore, il s'agit d'un système de croissance horizontale mais souterrain qui comporte souvent des racines adventives permettant à la plante de couvrir rapidement le sol. Les bambous en sont le meilleur exemple.

4- Les rejets

Certaines plantes dite « drageonnantes » émettent des rejets dans un périmètre proche de leur pied. Ces rejets prennent assez vite l'aspect de la plante mère. Les lilas, les agaves mais aussi les grenadiers forment des rejets.

5- Les keikis

La plus connue des plante concernée par cette méthode de multiplication végétative est sans contexte le Phalaenopsis, une orchidée qui produit des plantules sur ses hampes florales.

6- Le détachement d'organe

Certaines plantes dont le Kalanchoe daigremontiana produit sur ses feuilles de nombreuses plantules munies de minuscules racines et de feuilles. Une fois prêtes, elles tombent d'elles-même sur le sol pour s'y développer.

La multiplication végétative revisitée par l'Homme

Nombreuses sont les méthodes de multiplication permettant d’obtenir des plantes exactement identiques à la plante mère. La plus connue étant sans conteste le bouturage, suivie de près par le marcottage au sol ou aérien. Plus récemment, les agronomes, puis l'industrie ont adopté la culture in-vitro, très pratique pour produire très rapidement un nombre considérable de plantes correspondant à des caractéristiques bien précises.

Lire aussi
La multiplication végétative des succulentes La multiplication végétative des succulentes

Les plantes succulentes peuvent facilement être multipliées autrement que par semis. On parle alors de 'multiplication végétative' puisqu'elle ne fait pas appel à une reproduction sexuée et ne...

La multiplication des orchidées par semis La multiplication des orchidées par semis

Les orchidées fascinent depuis toujours, mais la technique du semis est maîtrisée que depuis peu... Les orchidées ont suscité beaucoup d'intérêts et de passions au siècle dernier en Europe....

La multiplication des orchidées La multiplication des orchidées

Quelles sont les différentes techniques de multiplication des orchidées ? Tour d'horizon Par division de plante Uniquement si vraiment nécessaire car une grande potée fleurie est bien plus belle...

La multiplication des iris La multiplication des iris

Pourquoi ne pas essayer la multiplication de vos Iris ? Il est tout a fait possible à l'amateur de creer ses propres hybrides d'iris. En choisissant deux iris différents, et en les pollinisant...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Gisèle DUPARC (Nord)
    La récolte de graines sur la plante me paraît être une bonne méthode de multiplication.
    Répondre à Gisèle DUPARC
    Le 24/08/2014 à 12:24
    Fred 48 (Lozere )
    Oui mais la multiplication végétative c'est tout ce qui n'est pas sexué !! Donc pas par la graine !!
    Répondre à Fred 48
    Le 06/11/2017 à 19:07