Céleri rave, Céleri navet

Céleri rave, Céleri navet, Apium graveolens var rapaceum

Botanique

Nom latin  : Apium graveolens var rapaceum
Synonymes  : Apium lusitanicum
Famille  : Apiacées, Ombellifères
Origine  : Europe, Asie, variétés horticoles
Période de floraison : juillet
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : légume, plante potagère
Type de végétation : bisanuuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 40 à 80 cm
Toxicité : on utilise les feuilles, les tiges (ou côtes), les racines et les graines

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique jusqu'à -26 °C
Exposition  : soleil
Type de sol : limono-argileux
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : potager
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps sous chassis ou en plein air
Maladies et ravageurs : la mouche du céleri

Apium graveolens, le céleri, ache odorante ou ache des marais, est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées. L’ache odorante est une plante indigène que l’on rencontre occasionnellement en France sous forme sauvage, au bord des ruisseaux ou dans les marais. Elle est l’ancêtre des divers céleris potagers, sélectionnés au fil des siècles, dont le céleri rave, Apium graveolens var. rapaceum, un excellent légume racine.

Assez facile de culture, le céleri rave, ou céleri-navet permet de déguster des crudités même en hiver, il se décline en diverses variétés culturales.

Description du céleri rave

Apium graveolens var rapaceum développe une rosette basale épaisse et dressée de longues feuilles au limbe divisé en de multiples lobes arrondis, vert sombre et luisant. Le pétiole des feuilles est épais, fibreux, en forme de gouttière. Le feuillage se développe sur une racine tubérisée très épaisse, ronde, plus développée que chez l’espèce sauvage, de 10 à 20 cm de diamètre, mais qui reste tendre.

Les feuilles d’Apium graveolens var rapaceum restent âcres et ne sont pas consommées ; le céleri-feuille et le céleri-branche sont d’autres variétés cultivées.

Le céleri est une plante bisannuelle : il se développe une année durant, puis fleurit l’année suivante, courant juillet, en une ombelle de petites fleurs blanches. Les graines sont triangulaires et striées, fortement aromatiques.

Lorsqu’il est cultivé en légume, le céleri rave est récolté à la fin de la première année de culture.

Cultiver le céleri rave

Le céleri rave apprécie une terre riche et profonde, légèrement acide à légèrement basique, où se maintient une certaine fraicheur toute l’année. Il aime une exposition chaude et ensoleillée.

Il se sème chaque printemps, en février-mars, sous couche ou en serre pour une récolte en aout, soit en pleine terre, durant la première quinzaine d’avril jusqu’au mois de mai éventuellement, mais plus au-delà. Dans les régions les plus au nord, les variétés hâtives sont recommandées, car le céleri rave craint un peu le froid.

Le céleri est semé, puis repiqué 2 fois. La première fois au stade 2 à 4 feuilles, en jardinière sous abris par exemple, puis la seconde en place au potager. La seconde fois, l’extrémité du pivot est tronquée afin de favoriser le chevelu des racines adventives. Les céleris raves sont espacés de 35 à 40 cm. La terre doit être bien riche en matière organique, fraiche et meuble.

Le céleri rave ne doit pas souffrir de la soif, et ainsi grossir régulièrement : il est alors très tendre. Pour éviter de devoir trop arroser tout le long de l’été, un paillage épais de débris végétaux est disposé autour du céleri : il retient l’eau dans le sol, et de plus, évite le verdissement du sommet de la boule.

Récolte, conservation, utilisation du céleri rave

Le céleri rave se récolte à partir du mois d’aout lors d’une culture hâtée, ou à partir de septembre, en culture non hâtée. Dans tous les cas, les racines sont récoltées avant les premiers gels. Ces légumes racines se conservent très bien en hiver dans une pièce fraiche hors gel (garage, cave), les boules sont débarrassées de leurs feuilles, coupées sous le collet, et de leurs racines.

Le céleri rave se mange cru, râpé avec une mayonnaise ou en vinaigrette ; bien conservé, il est encore excellent jusqu’en février. Cuit, il accompagne un bouillon de viande, se mange en gratin ou en purée..

Espèces et variétés de Apium

45 espèces dans ce genre
Apium inundatum, ache inondée
Apium repens, ache rampante
Apium nodiflorum, ache faux-cresson
Apium  graveolens var. graveolens
Apium graveolens var. dulce, le céleri-branche
Apium graveolens var. secalinum, le céleri feuille

Nos fiches
Lire aussi
Tranche de gigot à l'ail et purée de céleri-rave Tranche de gigot à l'ail et purée de céleri-rave

Préchauffez le four à 180 °C. Lavez le céleri-rave, pelez-le et découpez-le en morceaux. Faites cuire les morceaux avec le lait dans une casserole, à couvert, une quinzaine de minutes. Les morceaux...

Salade de céleri rave & carottes au thon Salade de céleri rave & carottes au thon

Éplucher les légumes, puis les râper. Mélanger dans un saladier, puis ajouter le thon émietté. Assaisonner à souhait.

Duo de carottes et de céleri rave râpés Duo de carottes et de céleri rave râpés

Éplucher les légumes, puis les râper. Mélanger dans un saladier, puis assaisonner à souhait. Répartir dans chaque assiette avec quelques feuilles de salade pour décorer. Faire durcir les oeufs une...

Galettes de céleri-branche Galettes de céleri-branche

Pelez l'ail. Lavez le céleri-branche. Séparez les côtes des feuilles. Coupez les côtes et les feuilles en morceaux. Faites cuire les côtes et l'ail à la vapeur une quinzaine de minutes. Ajoutez les...

Vos commentairesAjouter un commentaire