Linaigrette vaginée, Linaigrette engainante, Plante coton

Linaigrette vaginée, Linaigrette engainante, Plante coton, Eriophorum vaginatum

La linaigrette vaginée est une plante de zone froide, considérée en France comme une relique de l’ère glaciaire qui est parfois vendue en tant que plante de bassin.

Botanique

Nom latin Eriophorum vaginatum
Famille Cypéracées
Origine Europe
Floraison mars à mai, cotons  juste après
Couleur des fleurs noirâtre
Typegraminée ornementale, plante indigène protégée
Végétationherbacée
Feuillage caduc
Hauteur30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -24°C
Exposition plein soleil à mi-ombre
Soltourbeux
Acidité acide et assez pauvre
Humidité frais à humide,  immergé
Utilisationtourbière, bassin
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Linaigrette vaginée, Linaigrette engainante, Plante coton, Eriophorum vaginatum
» Proposer une photo

Eriophorum vaginatum, la linaigrette engainante est une plante vivace appartenant à la famille des Cypéracées. Elle est donc proche des carex et des papyrus, considérée du point de vue horticole (et non botanique) comme appartenant aux graminées au sens large. Eriophorum vaginatum est distribué dans une grande partie de l’hémisphère nord. Elle est présente en France, bien que rare à très rare dans tous les massifs montagneux, également parfois en plaine dans les tourbières. La linaigrette vaginée est une plante de zone froide (circumboréale), considérée en France comme une relique de l’ère glaciaire. Elle est habituellement vue en association avec des sphaignes.

Eriophorum vaginatum est parfois vendue en tant que plante de bassin, tourbière ou zone humide, par quelques producteurs spécialisés. C’est une très belle espèce de plante coton.

Description de la linaigrette vaginée

Eriophorum vaginatum est une plante herbacée, qui forme une souche rhizomateuse compacte. Elle développe plusieurs tiges grêles et de section triangulaire, entourées de nombreuses feuilles basales engainantes coriaces.

Chaque tige produit un épi de fleurs, unique, écailleux, en forme de fuseau noirâtre. La floraison intervient de mars à mai, tandis que la période où la plante devient la plus belle se situe juste après, alors que chaque fleur produit un fruit surmonté de plusieurs soies blanches, longues de 2 à 3 cm. Chaque inflorescence se transforme alors en une houppette cotonneuse, dansant selon le sens du vent sur une tige haute de 30 à 60 cm. La plante-coton est alors éclatante dans les rayons du soleil.

Les tiges de la linaigrette vaginée meurent en hiver et sont renouvelées chaque année. La souche s’étoffe, mais reste serrée et s’élève peu à peu, formant ce que l’on appelle un touradon.

Comment cultiver la linaigrette engainante ?

Eriophorum vaginatum est à considérer comme une plante de zone humide. Elle vit naturellement dans les tourbières acides. Elle se développe dans un sol acide, voire très acide pauvre en nutriments : un sol tourbeux. Elle doit rester dans un sol frais toute l’année et supporte même d’être submergée momentanément de quelques cm d’eau. Elle a besoin d’ensoleillement total ou partiel, d’au moins la moitié de la journée.

C’est une excellente plante compagne pour les plantes carnivores (sarracenia ou rossolis) dans les tourbières extérieures, puisqu’elle partage leurs conditions de vie. Elle peut également être installée dans un bassin oligotrophe, en berge ou installé dans une potée de mélange à base de tourbe et de sable horticole. 

Si l’eau vient à manquer, Eriophorum vaginata ne doit être arrosée qu’à l’eau douce.

Eriophorum vaginata a l’avantage de se maintenir en touffe compacte : elle reste à sa place, plutôt que de s’étaler en stolons comme Eriophorum angustifolia.

Comment multiplier la linaigrette engainante ?

Cette plante coton se divise de préférence en tout début de printemps avec la reprise de la végétation.

Les graines s’envolent avec leur soie, mais soigneusement récoltées avant que ça n’arrive, elles sont susceptibles de germer si elles sont placées sur un sol tourbeux humide en permanence.

Espèces et variétés de Eriophorum

  • Eriophorum angustifolium, linaigrette à feuilles étroites
  • Eriophorum gracile, petite linaigrette
  • Eriophorum latifolium, Linaigrette à larges feuilles, de milieu basique
  • Eriophorum scheuchzeri, linaigrette de Sheuzchzer
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La plante à bulbe La plante à bulbe

Mais qu'est-ce qu'une plante bulbeuse ? Quelques explications s'imposent avant un petit tour d'horizon des plantes à bulbes... Qu’est qu’un bulbe ? Le bulbe est un organe végétal...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire