Queue de castor, Othonne à feuilles de giroflées

Queue de castor, Othonne à feuilles de giroflées,Hertia cheirifolia

Botanique

Nom latin  : Hertia cheirifolia
Synonymes  : Othonna cheirifolia, Othonnopsis cheirifolia
Origine  : Algérie, Tunisie
Période de floraison : mars à juillet
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante vivace, plante méditerranéenne
Type de végétation : sous-arbrisseau
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 30 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à - 12°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : assez drainant, calcaire
Acidité du sol  : plutôt basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif sec, talus, rocaille, potée, jardin de gravier,  bord de mer
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, boutures, marcottage

Hertia cheirifolia, anciennement Othonna cheirifolia, est appelé plus couramment queue de castor ou othonne à feuilles de giroflée. C’est une plante vivace basse appartenant à la famille des Astéracées. Hertia cheirifolia est un sous-arbrisseau originaire de Tunisie et d’Algérie. Son origine nord-africaine, en fait une excellente plante méditerranéenne, plus rustique qu’on pourrait penser, et se trouve notamment, parfaitement adaptée pour les bords de mer en climat océanique.

Description de l’othonne à feuille de giroflées

Hertia cheirifolia est une plante basse, 20 à 40 cm, au port prostré. Elle produit des tiges semi-rampantes lignifiées arborant un très beau feuillage persistant bleuté, d’un aspect presque succulent. Le feuillage est dense et couvrant, ne laissant que peu entrevoir les tiges inférieures. Les feuilles entièrement glabres, sont alternes, spatulées (d’où la référence à la queue de castor), longues de 8 cm, un peu coriaces, d’une belle teinte bleutée et mate ; elles sont arrangées à plat les unes contre les autres, de façon très esthétique.

Les fleurs s’épanouissent de mars à juillet, ce sont des fleurs composées réunies en capitule solitaire, en forme de marguerite jaune d’or portée sur une tige nue, bien au-dessus du feuillage. Les boutons floraux sont bleus et ronds.

La plante queue de castor ne forme pas un tapis de fleurs, mais elle est malgré tout intéressante, pour son feuillage original où ses inflorescences contrastent joliment. Elle a typiquement l’allure d’une plante xérophyte, adaptée à la sécheresse. On pourrait presque la considérer comme une plante grasse.

Comment cultiver la plante queue de castor ?

Hertia cheirifolia est en fait une plante aisée à contenter tant que le sol est assez drainant. Elle est rustique jusqu’à -12 °C, voire au-delà sa culture ne se limite donc pas au sud de la France. Elle apprécie des sols peu acides à basiques. On lui offre une terre graveleuse, ou, à défaut, des conditions de drainage accentué : sur une pente, surélevée en pot, ou dans une rocaille. Plantée dans un conteneur ou une auge, elle devient retombante, à même le sol, elle produit une plante qui s’étale au-delà de 1 m de diamètre avec les années. Elle apprécie une situation ensoleillée à mi-ombre. Othonna cheririfolia supporte l’air maritime.

Son défaut est peut-être de se montrer un peu trop lente à croître.

Bien qu’elle se montre très résistante à la sécheresse une fois bien installée (dans ce cas les feuilles se serrent les unes contre les autres), elle apprécie pour bien se développer d’obtenir des apports d’eau un coup de temps en temps en été. Elle est plantée en automne en zone méditerranéenne, et au printemps en zone plus froide, sachant des apports d’eau le premier été aident à la mise en place d’un chevelu racinaire efficace.

Comment multiplier l’othonne à feuille de giroflée ?

Les graines germent, disposées sur la surface d’un sol graveleux et mouillé, à 20 °C. Elles ont besoin de lumière pour germer. La levée est sporadique.

Les branches basses qui trainent sur la terre s’enracinent volontiers, telles des marcottes naturelles. Ces boutures racinées se prélèvent de préférence au printemps ou en fin d’été.

Espèces et variétés de Hertia

6 espèces dans ce genre dont

Hertia  alata, Hertia ciliata, Hertia Kraussii, Hertia pallens

Lire aussi
Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main

Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développé. A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les...

Les plantes à feuilles flottantes Les plantes à feuilles flottantes

Le nénuphar est un des dignes représentants de ces plantes de bassin aux feuilles flottantes. Importantes pour l'écosystème, idéales pour abriter les petits animaux ou pour leur servir de transat...

Précieuses feuilles mortes Précieuses feuilles mortes

Chaque année voit renaître l'élégant ballet des feuilles mortes dansant dans le vent, l'automne arrivant. Nul besoin de stresser à l'idée de les ramasser et de les brûler : vous allez pouvoir les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Bourru07 (Basses Cévennes)
    Fréquente dans la flore des sansuires autour de l'Étang de Thau....
    Répondre à Bourru07
    Le 19/01/2019 à 14:08