A LA UNE »
Le paillis d'ardoise

Plante caméléon, Houttuynie tricolore

Plante caméléon, Houttuynie tricolore, Houttuynia cordata 'Chameleon'
Plante caméléon, Houttuynie tricolore, Houttuynia cordata 'Chameleon'

Botanique

Nom latin  : Houttuynia cordata 'Chameleon'
Synonymes  : Houttuynia cordata 'Tricolor', Houttuynia cordata 'Variegeta'
Famille  : Saururacées
Origine  : Extrême-Orient
Période de floraison : juin
Couleur des fleurs  : bractées blanches
Type de plante : plante de bassin, plante condimentaire
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 30 à 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -28°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : riche
Acidité du sol  : légèrement acide à neutre
Humidité du sol  : frais à immergé
Utilisation : massif, rocaille chaude, potée, berge de bassin
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : boutures, semis

Houtttuynia cordata est une plante vivace de la famille des Saururacées. Originaire d’Extrême-Orient, cette plante se développe dans les milieux humides. Cultivée en Europe et en Amérique comme une plante ornementale, sous la variété Houttuynia cordata ‘Chaméléon’, elle est aussi un légume consommé en extrême–orient ainsi qu’une plante médicinale reconnue.

La plante Caméléon est facile de culture dès que le sol retient un peu de fraicheur, et couramment vendue comme plante de bassin et couvre-sol.

Description de la plante caméléon

Houttuynia cordata ‘Chameleon’ est une plante herbacée dont les tiges dressées de 30 à 40 sont portées par des rhizomes souterrains horizontaux. Les tiges épaisses de 3 à 5 mm, portent des feuilles cordées, dont le limbe épais montre une belle texture ferme, luisante et colorée de rouge, crème et vert. Cette forme panachée est très attrayante, alors que la forme naturelle est vert foncée, à peine bordée de rouge. Bien maintenue par des limites de culture, cette plante crée rapidement un magnifique couvre-sol coloré et structuré. Les fleurs apparaissent au sommet de chaque tige au mois de juin. Très petites, Elles sont regroupées une grappe dense, conique et jaunâtre, mise en valeur par 4 bractées blanches bien développées.

Aromatiques, le feuillage et les rhizomes dégagent une odeur à l’écrasement, mélange de fragrances citronnées et de parfum de poivre.

Les tiges disparaissent à l’automne, et la plante réapparait au printemps. Lors d’hiver doux, Houttuynia cordata peut cependant persister.

Culture de la plante caméléon

Houttuynia cordata ‘Chameleon’ pousse en terre de fraiche à humide, à l’exposition semi-ombragée. Le ph du sol doit se situer entre neutre et faiblement acide.

Si plus d’eau est disponible, elle sera capable de se développer au soleil. C’est aussi bien une plante de bassin, pouvant être submergée de 5 cm d’eau, qu’une plante de berge (terre très humide). Elle se développe également en massif mi-ombragé, du moment que le terrain ne se dessèche pas trop en été.

Cependant cette plante prolifère rapidement lorsque les conditions sont bonnes, et peut devenir envahissante. Elle demande à être contenue par des limites telles que des murs, des conteneurs, ou des bâches anti-racines, notamment si elle est cultivée en parterre, car les rhizomes sont capable de parcourir plus d’un mètre sous le sol pour développer leur tiges plus loin.

On peut éventuellement prendre son partie de cette vigueur, et manger les pousses comestibles ou l’associer avec des plantes beaucoup plus grosses qui ne se laissent pas déborder, telles que Rodgersia, Gunnera, et rhubarbes.

Que ce soit par semis spontané ou parce que la plante caméléon retourne à sa forme sauvage, il arrive qu’apparaissent des tiges non panachées, au milieu des autres. Il faut ôter ces tiges dès qu’on les voit, car elles sont capables de prendre le dessus sur les tiges ‘Chameleon’.

Que faire si la plante caméléon est devenue envahissante ?

Lorsque des pousses intempestives des tiges d’Houttuynia cordata émergent là où il ne faut pas, la meilleure façon de les faire disparaitre est la bonne vieille méthode mécanique : il faut arracher les feuilles dès qu’elles apparaissent afin de fatiguer les racines qui ne peuvent se nourrir sans les feuilles. La plante disparait alors peu à peu.

Multiplier la plante caméléon

Houttuynia cordata ‘Chameleon’ se multiplie très facilement par division toute la période de végétation. Les divisions doivent être maintenues en terre humide lorsqu’elles sont replantées. Chaque morceaux de rhizome est capable de refaire une plante de forme ‘Chaméléon’. Mais parfois les nouvelles tiges sont à feuilles entièrement vertes, il faut alors éliminer cette division.

Espèces et variétés de Houttuynia

une espèce dans ce genre

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Anna (Sud)
    J'aimerais savoir s'il n'y a pas d'inconvénients à planter le houttuynia sous les arbres ?
    Répondre à Anna
    Le 26/04/2015 à 17:35