Herbe aux écouvillons orientale, Pennisetum oriental

Pennisetum orientale est une herbe à écouvillon durable, parmi les plus solides. Résistante à la sécheresse, cette graminée en touffe arrondie porte de longs épis rosés, duveteux et courbés, élégamment animés par le vent et lumineux dans le soleil rasant : superbe ! 

Herbe aux écouvillons orientale, Pennisetum orientale

Botanique

N. scientifique Pennisetum orientale
Synonymes Cenchrus orientalis, Alopecurus hordeiformis, Panicum orientale
Famille Poacées, Graminées
Origine Asie occidentale, Asie du Sud-est, Afrique du Nord
Espèces proches Pennisetum setaceum
Floraison été, automne
Fleurs dorée, argentée, mauve, rose, pourpre
Typegraminée ornementale
Végétationherbacée
Feuillage caduc
Hauteur90 cm à 130 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -19 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre, préfère le plein soleil
Soldrainant
Acidité légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité normal à frais
Utilisationmassif, bordure, fleur séchée
Plantationprintemps
Multiplicationdivision, semis
Herbe aux écouvillons orientale, Pennisetum orientale

Pennisetum orientale, l’herbe aux écouvillons orientale, ou herbe aux écouvillons roses pour certains cultivars, est une plante vivace appartenant à la famille des Poacées, soit la famille des graminées vraies. Pennisetum orientale est distribué en Asie occidentale, centrale et du sud-ouest, en Inde et Népal, de même qu’en Arabie et en Afrique du Nord. Cette large distribution lui confère une grande variabilité naturelle, sa hauteur par exemple varie de 30 à 200 cm. Cependant, en culture, seules les formes les plus élégantes, très florifères et souvent impressionnantes en développement, sont proposées, généralement nommées en cultivar.

Pennisetum orientale est une graminée ornementale exceptionnelle, robuste, solide, plus rustique que la plupart des autres herbes à écouvillons. Elle fera merveille dans la plupart des jardins où elle sera remarquée et cerise sur le gâteau, supporte la sécheresse.

Description de l’herbe aux écouvillons orientale

Pennisetum orientale est une grande graminée qui peut s’élever et s’étaler jusqu’à 120 cm en tout sens. Elle montre un port en fontaine, d’ailleurs elle est surnommée en anglais Oriental Fountain Grass : elle est cespiteuse, toutes ses tiges se déploient à partir du niveau du sol, s’allongent, ploient et retombent souplement, formant un dôme hérissé et régulier.

Ses rhizomes sont courts et non traçants, mais cette belle graminée est tout de même  capable de doubler en largeur en une année dans les meilleures conditions tout en gardant sa souche dense.

Les feuilles du pennisetum oriental montrent un limbe très étroit, large de 15 millimètres seulement et long de 60 cm. Ce feuillage peut être un peu coupant.

Les panicules florales, linéaires, commencent leur floraison avant d’atteindre leur pleine hauteur.

Les épis souples et plumeux, avec 1 à 5 épillets par involucre, sont épais, et parfois très longs (jusqu’à 30 cm). Selon les variétés, au moment de la floraison, l’épi se teinte de rose, mauve ou pourpre, puis prend une couleur de blé mûr ensuite.

Ces épis soyeux capturent la lumière et deviennent étincelants dans les rayons du soleil rasant, soit au matin ou au soir. 

Tige, feuilles et épis sont renouvelés chaque année.

Les inflorescences de certains cultivars produisent parfois quelques graines.

L’herbe aux écouvillons orientale reste décorative en hiver pendant de longs mois, même quand ses chaumes sont secs.

À savoir : Pennisetum orientale est très similaire à l’espèce plus courante Pennisetum setaceum. Cette dernière diffère par une nervure médiane de feuille plus épaisse et un épi plus serré, avec des soies plus longues. Cependant, Pennisetum orientale est plus robuste, plus fiable en culture.

Quelques cultivars de Pennisetum orientale

  • Pennisetum orientale 'Flamingo' (GR-3704) aux épis pourprés entre juillet et septembre
  • Pennisetum orientale 'Karley Rose' (PP12909) aux longs épis bien mauves, plus précoces que 'Flammngo'
  • Pennisetum orientale 'Tall Tails', montre des épis argentés
  • Pennisetum orientale 'Shogun’, avec des épis plus longs et légèrement rosés et au port plus érigé, est plus haut.
  • Pennisetum orientale 'Fairy Tails', haute plante hybride érigée, très vigoureuse, aux épis plus effilés.

Comment cultiver le Pennisetum oriental ?

Bien choisir son emplacement

Le pennisetum oriental est facile à cultiver et très satisfaisant pour le jardinier. C’est une plante solide et fiable, qui fait merveille du moment que le sol ne se gorge pas trop d’eau durant sa saison de repos, soit en hiver. Attention, elle devient résistante à la sécheresse, mais c’est seulement une fois correctement enracinée.

Cette remarquable graminée ornementale donne le meilleur d’elle-même dans un sol assez riche, un peu drainant et surtout à une exposition ensoleillée. Mais elle accepte aussi les terres plus dures, moins riches, qui sèchent et une exposition moins ensoleillée, qui la rend un peu moins florifère et moins colorée de rose. 

Cependant, pour en profiter au mieux, n’oubliez pas qu’elle offre un spectacle merveilleux dans le soleil couchant, lorsque la lumière rasante illumine ses inflorescences soyeuses : un chatoiement d’autant plus émouvant lorsque la brise les fait danser.

Choisissez donc bien son emplacement, en tenant compte de sa largeur lorsqu’elle sera mature. À moins d’être plantée en masse (elle fait un excellent couvre-sol), laisser ses tiges ployer et s’étaler de toute part permet d’obtenir une belle forme régulière et graphique, très satisfaisante.

Un usage paysager marquant

Ce pennisetum trouvera sa place dans les parterres, en plusieurs touches, pour apporter un rythme, entremêlées de plantes vivaces un peu hautes. Ils sont magnifiques avec des verveines de Bueno Aires, des asters, des hémérocalles ou les larges plateaux des échinacées.

Pennisetum orientale peut aussi être planté en masse paysagère, monospécifique, ou si vous aimez, mieux pour la biodiversité et un peu plus sauvageon : mêlées à des fleurs annuelles mellifères qui sont semées entre les plants en avril.

Cette herbe aux écouvillons orientale permet aussi d’adoucir un massif de rosiers ou de délimiter une zone de jardin, plantée en alignement ; de très sauvage à parfaitement dessiné, tous les styles de jardins peuvent finalement l’accueillir.

Comment planter le pennisetum oriental ?

Pennisetum orientale se plante de préférence au printemps, ce qui lui laisse tout le reste de la belle saison pour s’enraciner en profondeur et éviter de devoir arroser beaucoup pendant son premier été.

Des plantes en pot pourront être mises en terre plus tard, mais sans perturber les racines et en arrosant plus régulièrement.

La plantation d’automne est moins sûre en termes de reprise. En effet, la plante non enracinée sera plus sensible aux excès d’eau en hiver.

Au printemps, les racines du godet sont un peu déroulées, puis placées dans une fausse de plantation deux fois plus large et plus profonde, où le sol a été ameubli. Un arrosage au fond attirera les racines en profondeur et un arrosage en surface permet de chasser les poches d’eau dans la terre remuée qui entoure les racines. Dès qu’il fait un peu sec, cette plante en cours d’installation sera arrosée jusqu’à ce qu’on voit qu’elle a bien repris : elle montre alors une croissance vigoureuse.

Entretien de Pennisetum orientale

Cette plante couvre bien et demande peu d’entretien. Simplement chaque printemps vers le mois de mars, avant que les nouvelles pousses ne se forment, ses anciens chaumes seront coupés au plus bas. Laisser les tiges sèches en hiver est favorable à la biodiversité. En outre, ces tiges, même mortes, revêtent un intérêt ornemental en hiver.

Comment reproduire Pennisetum orientale ?

Le pennisetum oriental est multiplié par division de souche, soit des éclats de rhizome, en fin d’hiver ou au printemps, période où la reprise est très facile. 

Le semis n’est possible que si votre plante produit des graines. Elles se sèment au printemps, en surface.

Espèces et variétés de Pennisetum

Environ 80 espèces dans ce genre

  • Pennisetum glaucum, le millet ou petit mil
  • Pennisetum setaceum, moins rustique mais de couleurs chaudes
  • Pennisetum alopecuroides, Herbe aux écouvillons
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Herbe aux écouvillons, Pennisetum villosum Herbe aux écouvillons, Pennisetum villosum

Pennisetum villosum, l'herbe aux écouvillons, une graminée ornementale appartenant à la famille des Poacées. Cette espèce d'herbe aux écouvillons est originaire du nord est de l'Afrique tropicale....

Herbe aux écouvillons, Pennisetum alopecuroides Herbe aux écouvillons, Pennisetum alopecuroides

Pennisetum alopecuroides, l'herbe aux écouvillons est une magnifique graminée ornementale vivace, incontournable pour tous les jardins modernes. Originaire d'Asie et d'Australie, Pennisetum...

Herbe aux écouvillons, Pennisetum alopecuroides 'Japonicum' Herbe aux écouvillons, Pennisetum alopecuroides 'Japonicum'

Pennisetum alopecuroides 'Foxtrot' ou 'Japonicum' sont les noms de variété qui représentent une très belle obtention de Kurt Bluemel, spécialisé dans les graminées ornementales. Pennisetum...

Herbe queues de lapins rouges, Pennisetum messiacum Herbe queues de lapins rouges, Pennisetum messiacum

Pennisetum messiacum, est une jolie graminée ornementale vivace appartenant à la famille des Poacées.   Herbe aux écouvillons ou herbe queues de lapin, les Pennisetum sont des graminées précieuses...

Vos commentairesAjouter un commentaire