Sauge arbustive violette, Sauge des canyons, Sauge violette royale

Salvia lycioides, la sauge arbustive violette, est une belle et fine sauge récemment introduite en culture. Résistante à la sécheresse, cette plante vivace fleurit au printemps et en automne, facile à cultiver.

Sauge arbustive violette, Sauge des canyons, Sauge violette royale, Salvia lycioides

Botanique

N. scientifique Salvia lycioides
Synonyme Salvia ramosisssima
Origine Amérique du Nord, Mexique
Floraison mai à novembre
Fleurs bleu, violet
Typearbustive
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur50 à 90 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -12 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solcalcaire, sablonneux, argilo-limoneux
Acidité légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité drainant, normal à sec
Utilisationmassif, potée, haie basse
Plantationprintemps
Sauge arbustive violette, Sauge des canyons, Sauge violette royale, Salvia lycioides

Salvia lycioides, la sauge arbustive violette ou comme les américains l’appellent la sauge des canyons, fait partie des petites sauges arbustives, si colorées et si résistantes. Salvia lycioides appartient à la grande famille des Lamiacées, aromatique et mellifère. Elle est distribuée au Texas, Nouveau-Mexique et Mexique, croissant principalement en sol calcaire, sur les pentes ou accrochée aux falaises.

C’est une espèce relativement xérophyte, adaptée aux terrains secs, mais plus tolérante à l’eau que bien d’autres sauges arbustives. De fait, Salvia lycioides est tout indiquée pour fleurir les sols difficiles tant qu’ils sont drainants ou pour la culture en potée. Cette espèce assez compacte est relativement nouvelle en culture.

Description de la sauge arbustive violette

Salvia lycioides est une petite sauge arbustive, un sous-arbrisseau : elle montre une souche lignifiée, mais avec des tiges qui restent fines et qui persistent en hiver. Son feuillage aromatique et légèrement collant est cependant caduc, sauf s’il ne gèle pas en hiver. La plante s’élève jusqu’à 120 cm éventuellement, mais le plus souvent rabattue chaque année elle se limite à environ 30/50 cm de hauteur pour 50 cm de largeur, donc aussi large que haute, perdant cette rigidité un peu trop verticale des sauges du groupe microphylla. Touffue et basse, sa forme est par exemple plus ordonnée que la sauge d’automne, Salvia gregii.

Ses fins rameaux portent de petites feuilles opposées. Elles sont courtement pétiolées avec un limbe lancéolé étroit et allongé de 3 cm, de couleur vert-grisâtre, finement tomenteux.

Les fleurs, verticillées, apparaissent en épis terminaux hérissés, mais rayonnants dans tous les sens.

Ses petites fleurs montrent une grande lèvre bilabiée inférieure bleu violacé, intense et lumineuse. Elles sont parfumées et nectarifères, attirent nombre d’insectes pollinisateurs, dont les papillons et les abeilles, et même les colibris en Amérique.

La sauge arbustive violette fleurit de mai à novembre, mais plus bien abondamment au printemps et en fin d’été/automne.

Fécondées, les fleurs produisent chacune 2 graines arrondies.

Variétés issues de Salvia lycioides

  • Salvia ‘Blue Note’, aux fleurs bleu foncé, est un hybride entre Salvia chamaedryoides et Salvia lycioides.
  • Salvia greggii x lycioides, pourpre, est appelée sauge d’automne.

Comment cultiver et utiliser la sauge arbustive violette ?

Salvia lycioides préfère un sol drainant, qui ne reste pas humide trop longtemps après une pluie ou un arrosage. Elle accepte les sols graveleux, calcaires, sablonneux, ou même limoneux ou en partie argileux, car elle supporte davantage l’humidité que la sauge d’automne Salvia gregii. C’est pourquoi elle fonctionne très bien aussi en climat plus océanique. Elle se plaît en plein soleil ou à mi-ombre. C’est une plante facile à cultiver, qui peut vivre plus d’une dizaine d’années.

Rusticité : bien enracinée et en terre suffisamment drainante, Salvia lycioides est rustique jusqu’à -12 °C. La sauge arbustive violette est aussi suffisamment vigoureuse et florifère dès la première année pour être utilisée comme une annuelle dans les régions où il fait trop froid en hiver.

Sa principale qualité est de supporter la sécheresse estivale et la chaleur, ce qui devient un gros avantage avec nos étés de plus en plus caniculaires. Elle sera de préférence plantée au printemps pour qu’elle profite des pluies printanières et de toute la belle saison ensuite pour s’installer avant d’affronter son premier hiver.

La sauge arbustive violette forme des touffes hérissées d’épis de petites fleurs vibrantes de couleur, surtout au printemps et en automne, alors que les nuits montrent une certaine fraîcheur.

Elle est très intéressante en pleine terre pour végétaliser un talus, une pente, ou un massif sec. En grosse potée, avec trous de drainage, elle pardonne les oublis d’arrosage ou les absences pendant les vacances.

Entretien : Quelques arrosages peuvent lui permettre de fleurir sporadiquement l’été, mais le mieux est de l’associer avec d’autres plantes qui prendront le relais et de rabattre à moitié les nouvelles tiges de l’année en début d’été quand elle fleurit moins. Ainsi, ses branches se ramifient et la touffe s’épaissit encore davantage pour la floraison d’automne. De même, ce traitement permet de conserver cette belle sauge encore plus compacte et ordonnée.

Chaque printemps, avant qu’elle ne produise de nouveaux feuilles, ou juste au moment où elles débourrent, la sauge arbustive violette est sévèrement taillée, bien bas, pour lui permettre de renouveler toutes ses tiges simultanément. Elle aura une forme bien plus régulière.

Comment multiplier Salvia lycioides ?

Profitez des tailles de printemps ou d’été pour simplement bouturer ce que vous avez taillé. Enterrer de moitié chaque rameau coupé, en pot, si possible sous châssis au printemps, mais à l’étouffé si les branches sont déjà feuillées. Une chaleur de fond peut accélérer le processus d’enracinement, mais n’est pas nécessaire.

En juillet, lorsque les boutures sont très nombreuses, testez le bouturage directement en pleine terre avec des arrosages réguliers. Sur la quantité, il y en aura toujours quelques-unes qui reprendront.

Semis de Salvia lycioides : les graines germent posées sur un substrat drainant, mais maintenu humides (couvrir) et à 20 °C. Mais il faut de la patience, ça peut demander 3 mois avant d’obtenir une première germination.

Espèces et variétés de Salvia

100 espèces environ dans ce genre, arbustives, persistantes ou caduques

  • Salvia discolor, aux fleurs très foncées
  • Salvia patens, la sauge des prés
  • Salvia nemorosa, une vivace facile
  • Salvia regla, la sauge rouge des montagnes
  • Salvia greggii, sauge d’automne
  • Salvia uliginosa, la sauge uligineuse
  • Salvia microphylla, sauge de Graham
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Sauge à feuilles de serpolet, Sauge  de Graham violette, Salvia serpyllifolia Sauge à feuilles de serpolet, Sauge  de Graham violette, Salvia serpyllifolia

Excellente plante de rocaille ou de massif,  cette « sauge de Graham » pourpre ou encore la sauge à feuilles de serpolet est compacte et très colorée.

Sauge du Pérou, Sauge andine, Sauge noire, Salvia discolor Sauge du Pérou, Sauge andine, Sauge noire, Salvia discolor

Salvia discolor, la sauge andine, est une plante vivace de la famille des Labiacées. Originaire d'une petite station des Andes, cette sauge péruvienne est rare, elle croit dans les zones[...]

Sauge germandrée, Sauge bleue du Mexique, Salvia chamaedryoïdes Sauge germandrée, Sauge bleue du Mexique, Salvia chamaedryoïdes

La sauge germandrée ou sauge bleue mexicaine, du nom latin Salvia chamardryoides est une remarquable plante vivace de la famille des Lamiacées. Cette jolie sauge originaire du Mexique et du[...]

Sauge d’automne, Sauge de Gregg, Sauge du Texas, Salvia greggii Sauge d’automne, Sauge de Gregg, Sauge du Texas, Salvia greggii

Salvia greggii, la sauge d'automne est une plante vivace arbustive de la famille des Lamiacées. Salvia greggii est originaire du sud du Texas et du Mexique, où elle croît volontiers[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire