Sanicle d'Europe

Sanicle d'Europe, Sanicula europaea

Botanique

Nom latin  : Sanicula europaea
Origine  : Europe, Asie, Nord de l'Afrique
Période de floraison : mai à septembre
Couleur des fleurs  : blanche à rose
Type de plante : plante herbacée indigène et médicinale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,30 à 0,60 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -26 °C
Exposition  : ombre claire à exposition ensoleillée
Type de sol : riche et humifère, éventuellement très calcaire
Acidité du sol  : neutre à très basique
Humidité du sol  : frais
Utilisation : massif, sous-bois
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : divisions, semis

Sanicula europaea, la sanicle d’Europe est une plante vivace indigène appartenant à la famille des Apiacées, comme la carotte et le fenouil, mais aussi l’astrante, utilisée comme plante ornementale et qui lui ressemble d'avantage. Sanicula europaea est distribuée sur presque toute la France, bien que rare en zone méridionale. Son aire de répartition s’étend jusqu’en Asie et en Afrique du Nord.  Sans être vraiment courante, elle se rencontre çà et là en marge des milieux forestiers. Bien que n’ayant pas de grosses fleurs, cette petite plante est charmante et se montre très sage au jardin lorsqu’elle y est introduite.

Description de la sanicle d’Europe

Saniculum europaea produit une rosette de feuilles basilaires sur une courte souche fibreuse. Comme l’astrante, elle se différencie très aisément des autres Apiacées, car ses feuilles sont peu découpées. Les feuilles de la sanicles d’Europe sont longuement pétiolées et montrent un limbe palmé et cordé, découpé en quelques larges lobes, de couleur vert sombre, glabre et luisant. La jeune plante se confondrait davantage avec un trolle qu’avec une autre Apiacées.  

La tige florale est vigoureuse, mais haute de 30 à 60 cm, striée et de couleur sombre, ne portant que 1 ou 2 feuilles caulinaires. Les fleurs sont disposées en ombelles aux rayons inégaux, mais les minuscules fleurs, blanches ou roses sont assemblées en petites sphères, des plus charmantes lorsqu’elles sont hérissées d’étamines.

Ces fleurs sont pollinisées par les insectes et se transforment en fruits arrondis couverts de minuscules aiguillons en crochet. Ils s’accrochent ainsi momentanément aux animaux, ce qui permet une large dissémination (zoochorie).

Besoins et milieu de vie de la sanicle d’Europe

Saniculum eureopaea est présent dans les forêts de feuillus (le plus souvent), profitant des clairières et des marges forestières. Elle apprécie l’ombre claire ou la mi-ombre. Elle peut se contenter de tout sol, d’argilo-limoneux ou sablonneux à calcaire, mais qui conservent un peu de fraicheur tout au long de l’année, cependant la sanicle ne pousse pas dans les terrains acides. Lorsqu’on la voit dans une forêt, c’est indicateur d’un sol neutre à basique assez frais.

Dans les jardins, la sanicle d’Europe se plait en mi-ombre. Elle sera très ornementale plantée en groupe dans un sol humifère ; ses rosettes de feuilles palmées feront un tapis luisant et frais, vert sombre, tandis que ses tiges érigées rehausseront le massif d’ombelles claires et graphiques. Elle n’est pas envahissante et s’étoffe lentement. C’est une plante indigène originale, favorable à la biodiversité.

Comment multiplier la sanicle d’Europe ?

Les rosettes se divisent et se transplantent aisément au printemps.

Les graines sont mûres de juillet à septembre. Elles sont semées en automne dehors pour subir la stratification froide qu’impose l’hiver. Elles seront alors capables de germer au printemps.

Une plante médicinale

Réputée pour son pouvoir cicatrisant, Saniculum europaea a bien d’autres vertus médicinales. Elle est utilisée en homéopathie.

Espèces et variétés de Sanicula

  • Sanicula marilandica, la sanicle du Maryland
  • Sanicula caerulescens, la sanicle bleue
  • Sanicula epipactis, appelée maintenant Hacquetia epipactis, un beau et rare couvre-sol
Lire aussi
La cistude d'Europe, une tortue protégée La cistude d'Europe, une tortue protégée

Petite tortue discrète et craintive, la cistude vit dans les zones humides du continent européen. Malmenée par les activités humaines, elle fait désormais l'objet d'un statut de protection qui vise...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire