Un bananier résistant au froid

Philippe COURTOISON de la pépinière de la PALMERAIE ZEN nous présente deux espèces de bananiers venant de Chine résistantes au froid jusqu'à -18°C

Musa bajoo

Le Musa basjoo (bananier du Japon) est le bananier le plus résistant au froid puisqu'il peut résister jusqu'à -18 °C (alors que généralement les bananiers sont gélifs). Cependant, sa rusticité dépend fortement des conditions de culture. En effet, musa basjoo peut parfaitement résister au froid mais pourrir si l'hiver est trop humide. Il est donc important de le préserver de l'eau qui pourrait tomber dans le cœur.

Pour l'aider à passer l'hiver le plus au sec possible, la solution consiste à planter quatre poteaux tout autour de lui que l'on entoure d'un voile d'hivernage ou d'un grillage. On obtient ainsi une cage que l'on rempli de feuilles sèches, de fougères ou de paille et l'on place une petite bâche en plastique qui fait office de parapluie ainsi le cœur est au chaud et à l'abri de l'humidité.

Bien qu'appelé Bananier du Japon, Musa basjoo vient de Chine. Il peut atteindre une hauteur de 2 à 4 mètres, en fonction des soins qu'on lui prodigue, comme par exemple l'apport d'eau et d'engrais ou de fumier pour stimuler sa croissance.

Lorsque les fleurs du bananier s'épanouissent, apparait le petit régime de banane derrière elles. Ensuite, quand il a fait son régime de banane, le tronc meurt, mais produit des rejets pour assurer sa pérennité.

Il faut compter environ deux ans pour obtenir un bananier qui fleurit et fructifie. Mais attention, on ne peut pas manger les bananes car elles sont toutes petites et qu'il n'y a rien à manger à l'intérieur.

Musa basjoo peut se cultiver en pot comme en pleine terre. Si au départ vous l'installez dans un pot de 30 à 40 cm de diamètre, il peut y rester 4 ou 5 ans avant d'être rempoté.

Installé en pleine terre, il peut se nourrir seul et produire facilement des rejets tout autour de son pied initial, lorsque celui-ci meurt.

Musa velutina

Musa velutina est une espèce qui a la particularité de produire des fleurs et des bananes roses très jolies.

Ensete ventricosum Maurelii

L'Ensete ventricosum Maurelii (bananier d'Abyssinie) est un très beau bananier, large de tronc et aux feuilles rouges. Beaucoup moins rustique que Musa basjoo (-3°C) demande une grande protection contre le froid. Il est généralement plus simple de le rentrer à l'intérieur. Ces feuilles seront moins belles à la sortie de l'hiver mais il sera à l'abri du gel.

Musa bajoo

Le Musa basjoo (bananier du Japon) est le bananier le plus résistant au froid puisqu'il peut résister jusqu'à -18 °C (alors que généralement les bananiers sont gélifs). Cependant, sa rusticité dépend fortement des conditions de culture. En effet, musa basjoo peut parfaitement résister au froid mais pourrir si l'hiver est trop humide. Il est donc important de le préserver de l'eau qui pourrait tomber dans le cœur.

Pour l'aider à passer l'hiver le plus au sec possible, la solution consiste à planter quatre poteaux tout autour de lui que l'on entoure d'un voile d'hivernage ou d'un grillage. On obtient ainsi une cage que l'on rempli de feuilles sèches, de fougères ou de paille et l'on place une petite bâche en plastique qui fait office de parapluie ainsi le cœur est au chaud et à l'abri de l'humidité.

Bien qu'appelé Bananier du Japon, Musa basjoo vient de Chine. Il peut atteindre une hauteur de 2 à 4 mètres, en fonction des soins qu'on lui prodigue, comme par exemple l'apport d'eau et d'engrais ou de fumier pour stimuler sa croissance.

Lorsque les fleurs du bananier s'épanouissent, apparait le petit régime de banane derrière elles. Ensuite, quand il a fait son régime de banane, le tronc meurt, mais produit des rejets pour assurer sa pérennité.

Il faut compter environ deux ans pour obtenir un bananier qui fleurit et fructifie. Mais attention, on ne peut pas manger les bananes car elles sont toutes petites et qu'il n'y a rien à manger à l'intérieur.

Musa basjoo peut se cultiver en pot comme en pleine terre. Si au départ vous l'installez dans un pot de 30 à 40 cm de diamètre, il peut y rester 4 ou 5 ans avant d'être rempoté.

Installé en pleine terre, il peut se nourrir seul et produire facilement des rejets tout autour de son pied initial, lorsque celui-ci meurt.

Musa velutina

Musa velutina est une espèce qui a la particularité de produire des fleurs et des bananes roses très jolies.

Ensete ventricosum Maurelii

L'Ensete ventricosum Maurelii (bananier d'Abyssinie) est un très beau bananier, large de tronc et aux feuilles rouges. Beaucoup moins rustique que Musa basjoo (-3°C) demande une grande protection contre le froid. Il est généralement plus simple de le rentrer à l'intérieur. Ces feuilles seront moins belles à la sortie de l'hiver mais il sera à l'abri du gel.

Lire aussi
Les palmiers résistant au froid Les palmiers résistant au froid

Philippe COURTUISON des pépinières de la PALMERAIE ZEN qui est spécialisée dans la production de palmiers nous présente les palmiers résistants au froid. Il existe 3800 variétés de palmiers dans le...

Techniques d'hivernage : résister aux attaques du froid Techniques d'hivernage : résister aux attaques du froid

Florian DUROUSSET de la pépinière BIO JARDINS nous expose différentes méthodes pour permettre aux plantes les plus fragiles de lutter contre le froid. Parmi toutes les méthodes de protection...

La résistance au froid des plantes La résistance au froid des plantes

Certaines plantes sont parfaitement parées pour résister au froid. Au fil du temps, elles ont développé des stratégies d'adaptation à leur milieu afin d'affronter la saison hivernale en toute...

Quand le froid fait des dégâts… Quand le froid fait des dégâts…

“Il n’y a vraiment plus de saison !” entendons nous ici et là. Il est vrai que le climat nous joue décidément bien des tours…Notre jardin ne semble pas épargné par ce...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • ANDRIANTOVO (Afrique de l'Est: Madagascar)
    Pour lutter contre les effets de l'une des crises actuelles -alimentaire- les echanges de connaissances et d'experiences sont salutaires. Bonne continuation
    Répondre à ANDRIANTOVO
    Le 14/10/2017 à 15:16