A LA UNE »
Calanthe, Calanthe

Cèpe des pins, Cèpe des pins de montagne

Cèpe des pins, Cèpe des pins de montagne, Boletus pinophilus
Cèpe des pins, Cèpe des pins de montagne, Boletus pinophilus

Plus rare que le Cèpe de Bordeaux, le Cèpe à tête noire ou le Cèpe d'été, le cèpe des pins est tout aussi apprécié pour la cuisine !

Botanique

Nom latin  : Boletus pinophilus
Synonymes  : Boletus edulis var.pinicola, Boletus pinicola
Famille  : Boletacées
Chapeau : convexe, brun-acajou, 4 à 20 cm
Hyménium  : tubes et pores, blancs à jaune
Spores  : sporée brun-olive
Anneau  : absent
Pied : ventru à obèse, blanc-ocre, H. 4 à 10 cm, Diam. 2 à 6 cm
Chair : blanche, ferme
Volve  : absente
Odeur : légère, agréable

Habitat et usages

Répartition  : Hémisphère Nord
Periode : mi-été à fin d'automne
Habitat : forestier, sous les pins
Confusions possibles : Leccinum scabrum, Boletus pinetorum
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : excellent
Usages : culinaires

Généralités

Dans le cercle très fermé des Cèpes il en est un peu commun, au pied montagnard : le Cèpe des pins, ou Boletus pinophilus. Plus rare que le Cèpe de Bordeaux, le Cèpe à tête noire ou le Cèpe d'été, il est tout aussi apprécié. Le sporophore, partie reproductive visible, de ce Basidiomycète de la famille des Boletacées, se récolte dès le milieu de l'été dans les forêts de pins.

Description du Cèpe des pins

Le Cèpe des pins présente la silhouette typique des Bolets : chapeau épais en coussin sur un pied fort, trapu. Sa cuticule se teinte de brun-roux, couverte d'une pruine blanche chez les sujets jeunes elle se ride et se cabosse rapidement, la pruine persistant vers la marge. Les tubes et pores, blancs puis jaunes à  jaunes-verdâtres se détachent facilement, caractéristique des Bolets, de la chair blanche et ferme. Celle-ci ne change pas de couleur au toucher, mais se teinte de rosâtre juste sous la cuticule. Son odeur est douce, agréable, sa saveur douce aussi. Le pied, obèse, ventru, blanc puis ocre se couvre d'un réseau blanc puis ocre.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments blancs qui entrent en contacts étroits avec les racines des arbres environnants, généralement des pins, plus rarement des feuillus.

Détermination de Boletus pinophilus

Le Bolet des pins se reconnaît aisément à son chapeau aux couleurs chaudes, ses pores clairs, son habitat particulier. Mais parfois l'habitat de Leccinum scabrum, le Bolet rude, essentiellement bouleaux, peut se méler aux pins, la différenciation se fait par le chapeau brun et le pied couvert de mèches grises de Leccinum. Boletus pinetorum affectionne également les conifères mais  son chapeau se teinte de brun-gris, jamais de roux.

Le milieu de vie

Boletus pinophilus porte le nom de son habitat de prédilection : les forêts de pins. Il développe une mycorhize, association à bénéfices réciproques, avec divers partenaires, les pins mais aussi les châtaigniers et autres feuillus. Préférant les sols non calcaires, sableux, il apprécie la montagne et ses forêts de l'étage subalpin. Il délaisse le Nord de l'Europe, se trouve plus fréquemment dans le Sud.

Intérêt culinaire

Le Cèpe des pins partage son grand intérêt gastronomique avec les autres Cèpes, y compris  le Cèpe de la Mamora, Boletus mamorensis, autre Bolet brun-rouge du Maroc ( Sud de l'Europe ).

Usages du Cèpe des pins

Moins commun et donc moins consommé que les autres Cèpes, Boletus pinophilus se retrouve dans les mêmes recettes, une des plus simples, poëlée à l'ail et persil, rencontrant une large adhésion.

Espèces et variétés de Boletus

La classification des Boletus a connu de profonds changements ces dernières années. Si de nombreuses espèces se sont vues attribuées de nouveaux genres, Rubroboletus, Neoboletus, Caloboletus, le célèbre Cèpe de Bordeaux, Boletus edulis, lui, a vu nombreuses de ses variétés devenir des espèces à part entière.

  • Boletus pinophilus semble proche d'espèces américaines, particulièrement de Boletus rex-veris et Boletus fibrillosus, tous deux en symbiose avec des pins.
  • On trouve d'autres espèces américaines de Boletus, anciennement nommées edulis  et maintenant  espèces à part entière :
  • Boletus chippewaensis : excellent comestible, Michigan
  • Boletus aurantioruber : Michigan, ressemble  à  Boletus pinophilus, comestible
  • Boletus edulis, le Cèpe de Bordeaux,
  • Boletus aereus, le Cèpe à tête noire,
  • Boletus aestivalis, le Cèpe d'été
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Cèpe d'été, Cèpe réticulé, Boletus aestivalis Cèpe d'été, Cèpe réticulé, Boletus aestivalis

convexe, brun clair noisetteIls sont peu nombreux à porter cette appellation au caractère gastronomique incontournable, 4, 5 tout au plus : les Cèpes. Boletus aestivalis, le Cèpe d'été, appartient...

Cèpe à tête noire, Cèpe bronzé, Tête-de-nègre, Boletus aereus Cèpe à tête noire, Cèpe bronzé, Tête-de-nègre, Boletus aereus

convexe à plat, épaisSobre, dense,  sans éclat ni de taille ni de couleur, le Cèpe à tête noire, Boletus aereus porte les teintes brunes, ocres, blanche, de la terre et de la forêt méditérranéenne....

Cèpe de Bordeaux, Boletus edulis Cèpe de Bordeaux, Boletus edulis

convexe, en « coussin », diam. 4 à 30 cmUn nom : Cèpe de Bordeaux. Nul besoin de présenter le roi des champignons, Basidiomycète connu, reconnu et consommé sur tous les continents. Représentant...

Meunier, Clitopile petite-prune, Mère de Cèpe, Clitopilus prunulus Meunier, Clitopile petite-prune, Mère de Cèpe, Clitopilus prunulus

convexe puis dépriméParmi la trentaine des meilleurs champignons comestibles français figure le Meunier, à si bonne odeur de farine. Mais si ce Basidiomycète a un goût fin et délicat,  il présente...

Vos commentairesAjouter un commentaire