Bien tuteurer les grandes vivaces

Quelle tristesse de retrouver le jardin dévasté après le vent ou un violent orage ! Pour palier à des conditions climatiques parfois difficiles, rien de tel qu'un tuteurage réalisé dans les règles de l'Art, ainsi, pivoines, asters et dahlias n'auront plus de souci à se faire !

Les grands dahlias nécessitent des tuteurs pour ne pas casser
Les grands dahlias nécessitent des tuteurs pour ne pas casser

Quand installer les tuteurs ?

Il est toujours préférable d'installer les tuteurs dès la plantation, notamment sur les plantes bulbeuses comme les grands lis et dahlias qui, malgré la disparition de leurs parties aériennes sont considérées comme vivaces. Le trou sera creusé et le ou les tuteurs plantés en son fond avant l'installation des bulbes ou tubercules. Cette technique permet d'éviter de les blesser, ce qui pourrait être le cas lors d'une plantation ultérieure.

Pour les petites vivaces en godet, le même principe sera appliqué, qu'il s'agisse d'un tuteur solitaire ou en cercle pour maintenir la végétation, ils seront installés dès la plantation. Ainsi, les fixations pourront être modulées tout au long de la croissance et le feuillage recouvrira bien vite ces supports, les masquant et les intégrant dans la plus grande discrétion.

Pour les grimpantes, il est toujours préférable d'installer supports et tuteurs au préalable de la plantation, encore une fois pour assurer une progression graduelle de la pousse sans toucher à la végétation grandissante.

Astuce : renseignez-vous toujours sur la taille adulte de la plante et sur son étalement avant de placer vos tuteurs afin qu'ils soient à la bonne dimension.

Quelles sont les vivaces concernées par le tuteurage ?

Au jardin, sur la terrasse, au balcon mais aussi en intérieur, toutes les plantes vivaces aux tiges longues, fragiles ou celles portant de lourdes fleurs devront être tuteurées.

  • Du coté des grimpantes, clématite, jasmin, dipladénia, trachelospernum, hoya, passiflore, rosier grimpant ou liane, bougainvillier, capucine, cobée, et autres merveilles, ne produisent pas de crampons pour s'accrocher à un éventuel support, il faudra donc les aider en début de croissance, même si certaines de ces plantes présentent des vrilles capables de trouver des supports adéquats et ce, qu'elles soient cultivées en pleine terre le long d'un mur ou sur une terrasse en pot ou en grand bac.

  • Les vivaces herbacées de grande taille ou présentant de très lourdes fleurs sont elles aussi concernées par le tuteurage. La somptueuse pivoine qui n'aime pas être dérangée, les grands asters et les chrysanthèmes aux myriades de fleurs, les achillées qui attirent les insectes pollinisateurs en masse, mais aussi les emblématiques roses trémières ou les si classiques grandes marguerites, nécessitent un tuteurage. Que dire des grands delphiniums si précieux en fond de massif, de la digitale aux fleurs graciles, des touffes bleutées des euphorbes characias et des toupets d'or du solidago, qu'il serait dommage de voir ployer sous une bourrasque malvenue !

  • Certaines bulbeuses prenant un port naturellement penché méritent un bon tuteurage pour pouvoir admirer leur somptueuses floraisons. C'est le cas des crocosmias, des grands glaïeuls et des freesias qui retrouveront ainsi toute leur superbe !

  • Les grands cactus colonnaires comme les Cleistocactus, les Cereus ou les Espostoas tout comme certains Opuntias nécessitent souvent un puissant tuteurage afin de résister au vent, il ne seront bien sûr plantés en pleine terre que dans les régions où le climat le permet.

  • De nombreuses plantes d'intérieur comme le bégonia bambou ou le fittonia, deux plantes aux tiges grêles lorsqu'elles sont jeunes, mais aussi de nombreuses espèces d'orchidées auront besoin de soutien. Le dieffenbachia ou le caladium au feuillage délicatement panaché, le fatsia japonica, la monstera, le philodendron ou le croton auront aussi besoin de discrets mais néanmoins solides tuteurs pour maintenir leurs grandes feuilles à la vue de tous.

Quels types de tuteurs adopter ?

Le tuteur sera choisi selon la structure de la plante à soutenir. Dans tous les cas, il devra être solidement et profondément implanté afin de pouvoir soutenir la plante sans ployer ni se casser sous son poids.

Généralement en bois ou en bambou le tuteur simple peut aussi être en fer dans sa version torsadée comme le célèbre tuteur à tomates qui peut être utilisé pour d'autres plantes.

Certains amateurs de récup' utiliseront des ferraillages destinés aux fondations pour soutenir leurs plantes, alors que les jardiniers poètes préféreront les tiges de noisetier ou de châtaignier qu'ils pourront aussi réunir en tipis pour soutenir leurs grimpantes.

Pour les plantes d'intérieurs à racines aériennes, rien de tel que les tuteurs couverts de fibres de cocos auxquelles les racines pourront adhérer.

Pour les vivaces en touffes, le jardinier avisé penchera pour les tuteurs en demi-cercles qui seront implantés sur le pourtour de la plante pour la contenir. Là encore, il sera important de choisir la bonne hauteur en prenant en compte la taille adulte de la plante. Les anneaux de tuteurage équipés d'une pince que l'on peut déplacer sur chaque tuteur simple selon la croissance de la plante constituent une autre solution envisageable et très pratique.

Quant aux tuteurs supports horizontaux, ils offrent un bon départ aux plantes grimpantes qui seront ainsi conduites vers les treillages, grillages, pergolas et autre supports qui les accueilleront.

Lire aussi
Bien tuteurer les tomates Bien tuteurer les tomates

Opération très importante au potager, le tuteurage met vos plants à l'abri de la casse. Il existe de nombreuses façons de les tuteurer, toutes ayant leur intérêt. Tentons d'y voir[...]

Tuteurer les petits pois Tuteurer les petits pois

Pour tuteurer les petits pois, j'utilise les fils en plastique utilisés dans les travaux publics pour le repérage des canalisation d'eau ou les réseaux électriques. C'est rapide à mettre en[...]

Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus

Platycodon grandiflorus, la campanule à grandes fleurs est une plante vivace de la famille des Campanulacées. Originaire de Chine et du Japon, le platycodon, unique espèce du genre est cultivé[...]

Des géraniums vivaces pour tous les usages Des géraniums vivaces pour tous les usages

Aussi incontournables qu'indispensables dans un jardin, les géraniums vivaces ont bien des atouts. Vigoureux, rustiques, faciles d'entretien, s'adaptant à tous les terroirs, supportant aussi bien...

Vos commentairesAjouter un commentaire