Composter les déchets des toilettes sèches

Avoir des toilettes sèches chez-soi constitue une démarche éco-responsable, mais parfois la question de l'évacuation des déchets se pose. Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout du sujet en les compostant ?

Des toilettes sèches
Des toilettes sèches

Spécificité du compostage des déchets de toilettes sèches

La décomposition des matières fécales doit se pratiquer sans oxygène pour être efficace. Le tas de compost devra donc être couvert.

Tout comme dans un compostage traditionnel, l'équilibre entre matière sèche et matière humide est primordial, il faudra donc y veiller.

L'urine est un bon activateur de compost, profitez-en !

Le compost obtenu par cette technique ne devra être utilisé qu'après 1 ou 2 ans de maturation afin de garantir l'absence d'éléments pathogènes.

D'un manière générale, n'utilisez pas ce compost au potager, préférez l'épandre dans les massifs ou aux pieds des arbres et arbustes.

Si vous désirez utiliser votre compost sur des légumes à croissance rapide ou poussant près du sol, il est préférable d'envisager l'emploi d'un compost classique et donc de préparer deux tas : un comportant des déchets de toilettes sèches et un autre en étant exempt.

Comment composter les déchets des toilettes sèches ?

Munissez-vous de gants et transportez votre seau jusqu'à la zone dédiée au compostage.

Celle-ci ne doit pas être séparée du sol afin que les échanges se fassent correctement.

Comme nous l'avons vu, la réussite de ce type de compostage dépend de l'équilibre entre les matières. Placez une bonne couche de matières sèches carbonées sur le sol comme des feuilles ou des branches broyées, voire de la paille.

Versez le contenu du seau sur cette couche et étalez-le à l'aide d'une pelle.

Placez une autre couche de matériaux carbonés par dessus.

Rincez votre seau et votre pelle avec le jet d'eau juste au dessus du tas de compost pour l'humidifier.

Couvrez avec une bâche et laissez monter en température pour éliminer les agents pathogènes et assurer une bonne décomposition.

Vous pouvez sans souci ajouter vos restes de cuisine et de jardin à ce tas comme sur un compost traditionnel.

Retournez votre compost tous les mois et attendez un an avant son utilisation au jardin. Si vous désirez vraiment l'utiliser au potager, épandez-le quelques mois avant toute culture.

Autres Manières de composter les déchets de toilettes sèches

Il est possible de placer les déchets de toilettes sèches directement dans la nature, au pieds des arbres, arbustes et buissons. Couvrez avec un paillage.

Videz vos seaux de préférence loin de la maison et procédez plutôt hors période de grosses chaleurs pour éviter les odeurs désagréables.

Lire aussi
Quels déchets dans le composteur ? Quels déchets dans le composteur ?

Comment faire pour composter les déchets ? Quelle que soit la technique utilisée, le principe est toujours le même, il faut s'assurer que les micro organismes aient les conditions idéales[...]

Les forêts sèches de Martinique Les forêts sèches de Martinique

Les forêts sèches de Martinique bordent l'ile au Sud et à l'Est mais aussi au Nord au niveau des côtes sous le vent. Là prolifèrent de nombreuses espèces d'arbres et[...]

La faune des murets de pierres sèches La faune des murets de pierres sèches

Les murets de pierres sèches constituent de véritables refuges pour une faune sécrète qui aime trouver abri entre les roches. La plupart de ces animaux sont les amis du jardinier[...]

Que faire de ses déchets verts ? Que faire de ses déchets verts ?

Résidus de taille ou de désherbage, tonte de gazon, feuilles mortes, fruits tombés au sol, herbe fauchée, sont autant de déchets verts qui peuvent encombrer le jardin. Pour s'en débarrasser[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Rimailles (Ardèche)
    Je me permets de souligner quelques points : 1er point important : le compostage est une opération "aérobie" : en présence d'oxygène. C'est pourquoi il est important de retourner les tas de composts ou en tout cas de faire des tas de volume modéré pour que l'air y pénètre naturellement. Autrement la fermentation produira des polluants atmosphériques, sentira mauvais, et aboutira à un produit non composté donc instable et qui continuera à sentir et se dégrader après épandage. 2ème point important : une famille de 4 personnes a besoin +/- de 1000m² de surface de terrain pour épandre l'ensemble des urines et féces des toilettes sèches. Autrement ? Et bien c'est un risque de pollution des sols que vous produirez, probablement l'inverse de ce qui est espéré. Le compost "mur" de toilettes sèches (1 à 2 ans suivant les conditions) est un excellent produit y compris et peut-être même surtout pour le potager. La plupart des polluants type résidus de médicaments, hormones, sont dégradés facilement via un bon compostage (cf 1ère partie du message). Raison de plus pour "étaler" le compost et ne pas polluer une surface trop restreinte !
    Répondre à Rimailles
    Le 28/08/2019 à 14:07