Composter les déchets des toilettes sèches

Des toilettes sèches
Des toilettes sèches

Avoir des toilettes sèches chez-soi constitue une démarche éco-responsable, mais parfois la question de l'évacuation des déchets se pose. Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout du sujet en les compostant ?

Spécificité du compostage des déchets de toilettes sèches

La décomposition des matières fécales doit se pratiquer sans oxygène pour être efficace. Le tas de compost devra donc être couvert.

Tout comme dans un compostage traditionnel, l'équilibre entre matière sèche et matière humide est primordial, il faudra donc y veiller.

L'urine est un bon activateur de compost, profitez-en !

Le compost obtenu par cette technique ne devra être utilisé qu'après 1 ou 2 ans de maturation afin de garantir l'absence d'éléments pathogènes.

D'un manière générale, n'utilisez pas ce compost au potager, préférez l'épandre dans les massifs ou aux pieds des arbres et arbustes.

Si vous désirez utiliser votre compost sur des légumes à croissance rapide ou poussant près du sol, il est préférable d'envisager l'emploi d'un compost classique et donc de préparer deux tas : un comportant des déchets de toilettes sèches et un autre en étant exempt.

Comment composter les déchets des toilettes sèches ?

Munissez-vous de gants et transportez votre seau jusqu'à la zone dédiée au compostage.

Celle-ci ne doit pas être séparée du sol afin que les échanges se fassent correctement.

Comme nous l'avons vu, la réussite de ce type de compostage dépend de l'équilibre entre les matières. Placez une bonne couche de matières sèches carbonées sur le sol comme des feuilles ou des branches broyées, voire de la paille.

Versez le contenu du seau sur cette couche et étalez-le à l'aide d'une pelle.

Placez une autre couche de matériaux carbonés par dessus.

Rincez votre seau et votre pelle avec le jet d'eau juste au dessus du tas de compost pour l'humidifier.

Couvrez avec une bâche et laissez monter en température pour éliminer les agents pathogènes et assurer une bonne décomposition.

Vous pouvez sans souci ajouter vos restes de cuisine et de jardin à ce tas comme sur un compost traditionnel.

Retournez votre compost tous les mois et attendez un an avant son utilisation au jardin. Si vous désirez vraiment l'utiliser au potager, épandez-le quelques mois avant toute culture.

Autres Manières de composter les déchets de toilettes sèches

Il est possible de placer les déchets de toilettes sèches directement dans la nature, au pieds des arbres, arbustes et buissons. Couvrez avec un paillage.

Videz vos seaux de préférence loin de la maison et procédez plutôt hors période de grosses chaleurs pour éviter les odeurs désagréables.

Lire aussi
Les déchets verts et l'exportation de la biomasse Les déchets verts et l'exportation de la biomasse

Le tri sélectif permet de recycler ses déchets verts grâce au ramassage des ordures. Pourtant, tout ce que vous jetez est autant de matière que vous exportez hors de votre jardin, et qu’il...

Composter les plantes malades Composter les plantes malades

Le compostages des végétaux atteints de maladies n'est jamais préconisé dans les textes concernant les bonnes règles de jardinage, pourtant certaines astuces permettront de les introduire au tas de...

Composter les mauvaises herbes Composter les mauvaises herbes

Lors des opérations de compostage, les mauvaises herbes posent parfois un souci. On lit ça et là qu'elles ne doivent pas être ajoutées au tas de compost. Cette idée doit cependant être modulée....

Quels déchets dans le composteur ? Quels déchets dans le composteur ?

Comment faire pour composter les déchets ? Quelle que soit la technique utilisée, le principe est toujours le même, il faut s’assurer que les micro organismes aient les conditions idéales...

Vos commentairesAjouter un commentaire