Maladies et parasites des fraisiers

Mieux vaut savoir reconnaître les maladies et les parasites pour agir au plus vite !
Mieux vaut savoir reconnaître les maladies et les parasites pour agir au plus vite !

Maladies et parasites sévissent sur les fraisiers et menacent les récoltes. La prévention et des conditions de culture optimales permettent la plupart du temps de s'en prémunir. Toutefois, mieux vaut savoir les reconnaître pour agir au plus vite !

Les parasites des fraisiers

Les limaces s'attaquent très souvent aux fraises formant des trous peu ragoûtants dans les fruits. Le paillage végétal risque des les attirer car il constitue un abri idéal pour elles. Préférez un paillage tissé en fibre sous lequel elles ne pourront pas se cacher ni glisser dessus. Placez des planches de bois à plat sur le sol, elles s'y abriteront en journée et vous n'aurez plus qu'à les récolter pour les donner à vos poules, si vous en avez...

Les nématodes (Pratylenchus spp. meloidogyne hapla) sont des vers microscopiques qui s'attaquent aux racines. Les plants sont alors chétifs, mal développés et on constate des lésions sur les racines. Semez des rangées d’œillets d'Inde entre vos rangs de fraisiers pour éloigner les nématodes.

Les maladies des fraisiers

La tache pourpre (Diplocarpon earlianum) est un champignon qui se manifeste par des taches claires entourées de pourpre sur les feuilles. Ces dernières finissent par sécher. Pulvérisez du purin de prêle tous les 15 jours en prévention. En curatif, brûlez les parties atteintes et pulvérisez une décoction d'ail.

La tache angulaire (Xanthomonas fragariae) se présente sous la forme de macules rouge/brun sur le calice des fruits et les feuilles. Coupez et brûlez les parties atteintes et pulvérisez du purin de prèle tous les 15 jours.

La verticillose (Verticillium albo-atrum) est un champignon virulent qui provoque en un premier temps le flétrissement des parties aériennes puis la mort de la plante. Un temps humide et frais et un sol mal drainé assurent son développement. En prévention, plantez sur butte et arrosez par goutte à goutte. Pulvérisez de la bouillie bordelaise en tout début de printemps et en automne. Ne replantez pas de fraisiers dans cette zone du potager pendant 7 ans.

La pourriture noire (Pratylenchus penetrans) est une maladie qui se fixe sur les racines. Le symptôme est le flétrissement total du pied, il est alors trop tard pour traiter. Seul l'arrachage et le brûlage des plants suivi d'une rotation des cultures en viendra à bout.

L'oïdium (Sphaerotheca macularis f. sp. fragariae) est reconnaissable au revêtement blanc qui couvre les parties aériennes. Un temps humide provoque son développement. Arrosez seulement le pied des plants sans toucher le feuillage et pulvérisez des décoctions d'ail. Coupez et brûlez les parties atteintes.

La pourriture du collet (Phytophtora cactorum) se manifeste par un brunissement des fleurs et des fruits qui ne mûrissent pas, deviennent roses et noircissent à l'intérieur. Pratiquez la rotation des cultures après avoir brûlé tous les sujets atteints. Ne replantez pas de fraisiers à cet emplacement avant 5 ans.

Lire aussi
Les maladies et parasites des bananiers Les maladies et parasites des bananiers

Les bananiers sont des plantes plutôt résistantes aux maladies mais voyons cela... Les bananiers, bien que peu sensibles aux maladies et parasites, souffrent généralement d'erreur de culture, la...

Maladies et parasites du groseillier Maladies et parasites du groseillier

De bonnes conditions de culture et la mise en place d'une prévention permettent de limiter l'apparition de maladies ou de parasites sur vos groseilliers. Pour agir, il faut tout d'abord savoir les...

Maladies et parasites du ficus Maladies et parasites du ficus

Ornemental par la beauté de son feuillage vert brillant, le ficus est une des plantes d'intérieur les plus achetées. Facile de culture, il lui arrive toutefois d'être victime de maladies et de...

Maladies et parasites du framboisier Maladies et parasites du framboisier

Délicieuses les framboises font le bonheur des enfants mais aussi des grands ! Cependant, la culture de ces petits fruits rouges peut être entravée par certaines maladies ou parasites qu'il est bon...

Vos commentairesAjouter un commentaire