Le pincement

Le pincement d'un fuchsia
Le pincement d'un fuchsia

Le terme « pincement » cache une technique de jardinage fort simple qui consiste à tailler les extrémités d'une tige à l'aide des ongles du pouce et de l'index unis en pince. Mais pourquoi devoir pratiquer cette mutilation ? Quels en sont les intérêts ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le pincement.

Pourquoi pincer les végétaux ?

Le pincement, ou réduction de l'extrémité d'une tige non lignifiée, est nécessaire à la ramification de certaines plantes. Sans cette intervention, les tiges seraient alors longues mais peu florifères.

Pincer une tige à un endroit bien précis permet de guider l’afflux de sève vers des bourgeons en formation. De nouvelles tiges se développent alors ; la plante sera plus fournie, plus belle, et portera donc plus de fleurs.

Un autre type de pincement sera pratiqué en cours de culture pour supprimer au fur et à mesure les fleurs fanées ; Ne pouvant faire de graines et donc se reproduire, la plante développera de nouvelles fleurs et vous profiterez d'une floraison de longue durée.

Le pincement est aussi couramment pratiqué au potager, où il servira soit à accélérer le processus de fructification sur les espèces demandant beaucoup de chaleur (cucurbitacées) soit à maintenir un bon calibre aux fruits en taillant pour ne pas épuiser la plante.

Comment effectué le pincement ?

Nous l'avons vu, le pincement se pratique d'un geste vif en sectionnant une extrémité de tige non lignifiée entre les ongles du pouce et de l'index.

On pince généralement au dessus d'une paire de feuilles pour provoquer la naissance de tiges à leurs aisselles afin de ramifier un sujet. D'autres types de pincements peuvent être effectués : suppression des rameaux latéraux, on coupe alors la tige latérale à sa base pour ne conserver que la tige principale, ou le pincement des fleurs fanées qui consiste à pincer juste en dessous du réceptacle de la fleur.

Quels sont les végétaux concernés ?

Au jardin d'ornement :

Nombreuses sont les plantes vivaces qui nécessitent un pincement, notamment les Chrysanthèmes, les Asters, les Passiflores. La majorité des plantes aromatiques apprécieront aussi ce traitement : menthes, sauge, basilic, origan, verveine citronnelle ou même le thym seront boostés par un pincement correctement effectué, ils produiront ainsi plus de feuilles.

A la fin du printemps, certaines annuelles ou bisannuelles seront magnifiées par cette opération : pincer les jeunes sujets de pétunias, de zinnias, tagètes ou d'impatiens pour les ramifier et obtenir des plants plus fournis. Certaines plantes grasses comme les sédums ou les graptopétalums gagneront à être pincées de temps en temps.

Au potager :

Le pincement de la tomate reste l'acte le plus connu. Il s'agit de supprimer les pousses latérales démarrant entre la tige principale et les feuilles pour drainer un maximum de sève vers les fruits. En fin de saison on pince la tête au dessus du 4ème ou 5ème bouquet de fleurs pour que la plante ne produise pas de nouveaux fruits qui n'auraient pas le temps de mûrir et pour qu'elle conserve ses forces pour les fruits déjà présents.

Le pincement du melon est aussi très courant. Là, il s'agit de pincer en plusieurs étapes l'extrémité des tiges principales pour stimuler la formation de fleurs femelles qui donneront des fruits.

Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire