Le rouge-gorge

Le rouge-gorge
Le rouge-gorge

Bien connu des jardiniers, le rouge-gorge est un passereau au caractère tout à fait singulier. Farouche défenseur de son territoire, il sait se faire aimable avec les hommes toujours perché à proximité de la terre fraichement retournée.

Avec sa gorge orangée, le rouge-gorge est un oiseau reconnaissable entre tous. Pas plus grand qu’un moineau (il pèse 16 grammes en moyenne), il est commun dans toute l'europe où il vit habituellement à la lisière des forêts et dans les haies des jardins. Cette oiseau a une particularité : il ne supporte pas que ses congénères empiètent sur son territoire. Pour défendre son royaume, il peut combattre jusqu’à la mort ! Pour marquer, défendre et protéger son territoire il chante sans cesse pendant toute l’année avec un regain de crescendo au printemps pour saluer le retour de la belle saison.

La femelle et le mâle sont en tout point pareils ce qui les rend difficiles à distinguer. Comme la mésange bleue, la mésange charbonionnière, et la mésange huppée le rouge-gorge est un sédentaire. Il hiverne donc là même où il a établi son domicile. L’hiver venu, il est rejoint par des individus migrateurs venus du nord de l’europe. L'oiseau aime s’installer dans les arbres et les buissons (merisier, noisetier, cornouiller) et les arbres fruitiers (pommier, poirier, cognassier...). Si cet animal aime la nature, il accepte également l’hospitalité d’un nichoir.

Un ami des jardins

Le rouge-gorge se nourrit essentiellement d'insectes, de larves, de vers, de mille-pattes, araignées, cloportes, papillons, chenilles, perce-oreilles, fourmis mais aussi de limaces et d’escargots. A ce titre, il est un ami précieux du jardinier qui trouve en lui un excellent prédateur des nuisibles du jardin.

L’été, son régime alimentaire est agrémenté de baies comme des mûres, des framboises, des fruits de sureau... Si sa familiarité avec les hommes est légendaire elle est loin d’être désintéréssée. En effet, le rouge gorge sait très bien que là où le jardinier bêche, les vers de terre ne sont pas loin !

Et quand l’hiver survient, quand les insectes et les baies se font rares, il apprécie la nourriture que l’homme ne manquera pas de lui laisser à disposition dans le jardin ou aux abords de la maison.

Comme il chasse essentiellement à terre, il est très souvent la proie des chats ! Si vous leur donnez à manger, veillez donc à bien éloigner minet de la mangeoire !

Lire aussi
Le poisson rouge Le poisson rouge

Le poisson rouge est un grand classique des bassins extérieurs. De la famille de la carpe, ce poisson est facile à vivre dans les régions tempérées puisqu'il supporte des écarts de températures...

Un gendarme en rouge et noir Un gendarme en rouge et noir

On aperçoit souvent sa silhouette ovale se déplaçant avec d'autres congénères en petits groupes dans nos jardins. Très commun, le gendarme, au corps masqué de rouge et de noir, est un auxiliaire du...

Des dahlias Label Rouge Des dahlias Label Rouge

Les dahlias Label Rouge, un gage de qualité des plantes sélectionnées. Découvrez-les à travers cette sélection disponible en 2015. BLANKASS (Jeanne de Laval) Un dahlia blanc crème à l’allure...

Des plantes pour un sol gorgé d'eau Des plantes pour un sol gorgé d'eau

Vous êtes perplexes devant votre sol qui se transforme en piscine à ciel ouvert chaque hiver ou qui dégorge très mal au printemps, vous ne savez comment orner les abords d'un bassin ?...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Huguette (Nouveau-Brunswick)
    Pourquoi les petits de la nouvelle portée des rouges-gorges sont morts dans le nid ?
    Répondre à Huguette
    Le 14/06/2016 à 14:49
  • Romane (Focant)
    Mes chats ont blessé un rouge-gorge et ne sachant plus voler nous l'avons gardé le temps qu'il se remette. Je ne connais rien des oiseaux ni de leurs moeurs, quelle nourriture ?
    Répondre à Romane
    Le 19/03/2015 à 17:19
    Georges (Limousin)
    J'ai peur qu'il soit trop tard pour ce rouge gorge. En tout cas, pour n'importe quel oiseau, on peut le nourrir avec de la viande crue. Il faut adapter la grosseur à l'oiseau. Pour un petit passereau, couper des parts de la taille d'une petite graine (on peut donner des morceaux de beef haché, c'est facile).
    Répondre à Georges
    Le 24/03/2015 à 18:52
  • Agathe (Cher)
    C'est pratique et ça ma aider dans bien des exposés sur la nature
    Répondre à Agathe
    Le 12/04/2014 à 09:47
    Yasmine (Parisienne)
    Moi aussi ça m'a aidé !
    Répondre à Yasmine
    Le 15/12/2014 à 22:30