Plante squelette, Fleur de verre

Diphylleia grayi, Plante squelette, Fleur de verre

La fleur de verre Diphylleia grayi est une plante vivace d’ombre, rare et fascinante. Son feuillage imposant se pare d’étonnantes fleurs translucides, puis d’ombrelles rougeoyantes couvertes de baies bleues. Cette plante n’est pas difficile à cultiver en respectant ses quelques besoins.

Botanique

Nom latin  : Diphylleia grayi
Synonyme  : Diphylleia cymosa subsp. grayi
Famille  : Berbéridacées
Origine  : Nord du Japon
Période de floraison : mai
Couleur des fleurs  : blanc et transparent
Type de plante : plante ornementale couvre-sol
Type de végétation : plante vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 40 à 80 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -31 °C
Exposition  : ombre légère
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : très acide à neutre
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : jardin d'ombre, sous-bois
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : division

Généralités

Diphylleia grayi, appelé plante squelette ou fleurs de verre est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des Berberidacées, comme les Epimedium et les Podophyllum. Elle est native des iles japonaises les plus froides, Honshu et Hokkaido, croissant sur les pentes en sous-bois humides. Diphylleia grayi est une plante de collection extraordinaire : s’il est difficile de se la procurer, sa culture en revanche est à la portée du jardinier qui sait se montrer patient.

Description de la plante aux fleurs de verre

Diphylleia grayi est une plante herbacée au rhizome souterrain épais et fibreux. À mi-printemps émergent les tiges qui deviendront hautes de 40 à 80 cm, et porteront 2 ou plus rarement 3 feuilles imposantes. Ces feuilles sont larges de 30 à 40 cm et dentées de façon irrégulière. Leur limbe vert vif aux nervures palmées est réniforme à orbiculé, découpé de 2 larges fentes.

Les fleurs ne mesurent que quelques centimètres, mais sont regroupées en cimes. Ces fleurs sont assez mystérieuses : leurs corolles agréablement simples comportent 6 pétales concaves, de couleur blanche lorsqu’il fait sec mais qui ont la particularité de devenir magnifiquement translucides lorsqu’ils sont mouillés par la pluie ou la rosée, d’où le surnom de plante squelette ou fleur de verre.

Ces fleurs fascinantes sont disposées au-dessus du large feuillage. Elles fructifient ensuite en baies obovales couleur myrtille. En fruit, Diphylleia grayi est également magnifique : sur un grand massif, de multiples cimes dessinent autant de petites structures en ombrelles rouges portant les baies bleues et pruinées.

Comment cultiver la plante squelette ?

Diphylleia grayi n’est pas une plante particulièrement délicate en culture, mais elle est longue à s’installer et ne doit plus être dérangée une fois qu’elle est repiquée. Idéalement, elle sera plantée pour de nombreuses années sous le couvert d’arbres caducs : leur réseau racinaire permet un drainage naturel en hiver et leur feuillage en été évite au sol de surchauffer. Tant que la plante est jeune et peu couvrante, un paillage de débris végétaux en été empêchera les sécheresses excessives.

Diphylleia grayi est planté au printemps ou en fin d’été, dans une terre mélangée à du terreau de plantation, sans perturber la motte du pot de culture. Il est paillé, arrosé quelques semaines après la plantation et éventuellement l’été de sa première année.

Comment multiplier Diphylleia grayi ?

La propagation de la fleur de verre est délicate et on comprend pourquoi il est si difficile de se la procurer :

Les divisions perturbent Diphylleia grayi et sont à éviter. Au printemps, du rhizome à la périphérie des grosses plantes sera éventuellement prélevé dans sa terre et sans déraciner le reste de la plante.

La levée de graines fraîchement récoltées et semées immédiatement est possible au printemps suivant. Mais il faudra plusieurs années d’alternances de saisons aux graines stockées pour pouvoir germer.

Espèces et variétés de Diphylleia

Le genre comprenant 3 espèces

  • Diphylleia sinensis, Diphylleia de Chine
  • Diphylleia cymosa, espèce d’Amérique du Nord
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire