Géranium zonale, Pélargonium du groupe zonale

Pélargonium zonale, Géranium
Pélargonium zonale, Géranium

Botanique

Nom latin  : Pelargonium x Hortorum
Famille  : Géraniacées
Origine  : horticole
Période de floraison : de mai aux gelées
Couleur des fleurs  : blanc, rose, rouge, saumon, bicolore
Type de plante : fleur
Type de végétation : arbrisseau
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 120 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 2°C
Exposition  : soleil
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : neutre à alcalin
Humidité du sol  : normal
Utilisation : pot, jardinière, bordure, massif
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps à 18°C, bouturage au printemps ou en été
Maladies et ravageurs : la pourriture grise, les pucerons, les chenilles, les charançons, la rouille

Les géraniums du groupe zonale, Pelargonium x Hortorum, sont des hybrides horticoles issus de l’espèce Pelargonium zonale, une espèce arbustive qui croît sur les pentes caillouteuses et sèches du Cap, en Afrique du Sud. L’espèce botanique, à la feuille bicolore d’où l’épithète zonale, a été nommée Geranium par Linné, et ce nom devenu populaire lui est resté bien qu’il soit finalement un pélargonium. Les deux genres font partie de la même famille, les Géraniacées, mais sont bien différenciés ; les Geranium sont d’ailleurs pour la plupart des plantes de pleine terre, rustiques en France.

Les géraniums du groupe zonale, font d’excellentes plantes de balcon ou de parterre. Plusieurs sélections horticoles nous permettent de profiter aujourd’hui d’un grand choix de plantes, aux coloris variés et très florifères, monochromes ou bicolores, aux fleurs doubles, semi-doubles ou simples. Il existe même des formes naines, ou encore sélectionnées pour leur feuillage décoratif. Généreux et facile de culture, ils supportent les oublis d’arrosages.

Description du géranium zonal

Le pélargonium zonal forme un petit arbuste vivace dont les tiges se lignifient à la base. Il montre un port dressé, un peu ramifié, et porte des feuilles au limbe velouté, pelletées, presque ronde, souvent marqué d’un anneau rouge sombre. Ce feuillage persistant est aromatique et dégage une odeur forte lorsqu’on l’effleure. Les fleurs, assez grandes, de forme pleine et colorées de blanc, rouge, vif, rose mauve ou saumon ; elles se développent à partir de l’aisselle des feuilles, du printemps jusqu’aux gelées. Elles sont regroupées en panicules bien rondes. Ces fleurs sont fécondées par les insectes et produisent des graines si l’on ne coupe pas les têtes défleuries.

Comment réussir la culture de ses géraniums zonals ?

Le géranium zonal n’est pas rustique, il s’abime avec les gelées, et ne croît qu’au-dessus de 13 °C, c’est pourquoi on ne les achète au printemps que lorsque tout risque de gelées est écarté, à moins de disposer d’une serre ou d’une véranda.

Le pélargonium zonal se cultive bien en jardinière, potée, mais aussi en pleine terre le temps d’une saison. Il demande une terre riche et drainante. Il peut être installé dans un mélange pour géranium, ou dans un mélange de 2/3 terre franche de jardin et de 1/3 terreau bien décomposé. Ce dernier mélange est plus lourd en masse, mais retient l’eau d’arrosage plus longtemps.

Le pélargonium zonal apprécie la chaleur et le soleil direct. Il est donc exposé au soleil du sud ou sud-ouest. Il est très résistant à la sécheresse, mais grandit et fleurit bien davantage avec des arrosages réguliers. Il faut donc arroser vos jardinières de géranium à chaque fois que la surface du substrat est sèche sur 1 ou 2 centimètres. 

Entretien du géranium zonal

  • Les jeunes plants ont parfois besoin d’être pincés pour favoriser les ramifications.
  • Gourmand, le géranium zonal sera nourri d’un apport d’engrais liquide, riche en phosphate et en potasse, tous les 10 jours, ou d’engrais à libération lente tous les 3 mois.
  • Les têtes défleuries sont ôtées au fur et à mesure pour qu’il refleurisse davantage

Comment hiverner le géranium zonal ?

Il est rabattu un peu au-dessus des feuilles les plus basses et rentré pour l’hiver dans une pièce si possible lumineuse, mais fraiche, à une température comprise entre 1 et 13 ° C. Il sera arrosé très légèrement une fois par mois.

Rabattez pour remettre en forme vos pieds au printemps.

Comment multiplier le géranium zonal ?

Par semis : les graines germent en 2 semaines entre 20 et 25 °C, dans le même mélange que les plantes adultes, en y ajoutant du sable, enfoncées de 1 cm dans le substrat. Une fois germées, les jeunes plantules sont gourmandes en lumière et eau, mais la température peut baisser à 15 ° C. Bien menées, elles peuvent fleurir au bout de 18 semaines, donc les semis seront démarrés dès mi-février.

Par bouture : les boutures, de 10 cm minimum et comportant un nœud, sont faciles à réussir toute la belle saison, à l’étoffée et avec une chaleur de fond.

Pourquoi mes géraniums ont-ils une couche grise sur les feuilles ?

Supprimez toutes les feuilles atteintes, il s'agit de la pourriture grise ou botrytis. Cela est du a un emplacement confiné, avec un manque de lumière et trop d'humidité. Déplacez votre plante dans un lieu plus lumineux et aéré. N'arrosez pas trop et ne laissez pas d'eau dans la soucoupe.

Conseil malin

Au moment de l'achat au printemps choisissez les plants les plus ramifiés et pincez les tiges en place pour obtenir une meilleure ramification et plus de fleurs.

Espèces et variétés de Pelargonium

Nombreuses variétés horticoles à choisir fleuries

  • Géranium 'Princess of Wales' aux fleurs très doubles rouges et blanches
  • Géranium 'Panrou' aux fleurs rouges et blanches mouchetées
Nos fiches
Lire aussi
Le géranium rosat Le géranium rosat

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente le géranium rosat (Pelargonium graveolens) Le géranium rosat est un géranium très odorant, son parfum est très puissant qui rappelle...

Bien choisir son géranium Bien choisir son géranium

Le printemps s'installe et avec lui, un choix très vaste de pélargoniums sur les étals. Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de pouvoir plus facilement choisir celui qui vous conviendra...

Le géranium de Madère Le géranium de Madère

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le géranium de Madère Le géranium de Madère : un géranium gélif Le géranium de Madère est un géranium vivace mais non rustique dans nos...

Brun du pélargonium, Lycène des géraniums, Cacyreus marshalli Brun du pélargonium, Lycène des géraniums, Cacyreus marshalli

Le brun du pélargonium est un papillon apparu en France pour la première fois en 1997. N'étant pas migrateur, il est arrivé d'Afrique du Sud par transport accidentel jusqu'aux Baléares. Il envahit...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Sherdock (Limogse)
    Peut-on consommer en tisane les pétales du Zonale ?
    Répondre à Sherdock
    Le 04/08/2017 à 20:09
  • Jojodébutant (Rhone alpes)
    Doit-on casser la motte avec les racines avant de mettre les géraniums dans les jardinières ? D'autre part, le pied de chaque géranium est entouré d'un tube en espèce de textile en matière organique doit-on également le retirer ou le laisser ?
    Répondre à Jojodébutant
    Le 07/06/2016 à 16:41
    Losus (Rhône)
    Il n'est jamais bien bon de casser les mottes car les racines sont très fragiles surtout les plus fines (radicelles) qui servent à la plante à se nourrir d'oligo-élémentz etc... Je n'ai jamais cassé les mottes de plantes vivaces ou autres et elles se portent toujours bien pour la reprise. En espérant vous avoir aidé !!
    Répondre à Losus
    Le 10/06/2016 à 15:10
  • Kader Paysagiste
    Les pélargoniums magnifique plantes fleurer
    Répondre à Kader Paysagiste
    Le 15/06/2013 à 21:59
  • Jose Parra
    Je viens de planter des pelargonium , ils sont bien fournis et beau je vais en remettre , car ils sont tres beau
    Répondre à Jose Parra
    Le 10/05/2013 à 12:30
  • Elisabeth Fontanié Barraillé
    Elle est belle et généreuse, elle aime les voyage; faite là voyager!
    Répondre à Elisabeth Fontanié Barraillé
    Le 09/07/2012 à 11:25
  • Evelyne Schroll
    C'est la première année que je prends des pélargoniums et je ne suis pas déçue du tout, je trouve cette plante encore plus jolie que les géraniums et beaucoup plus fleuries.A renouveler l'an prochain.
    Répondre à Evelyne Schroll
    Le 10/06/2012 à 18:38