Carpocapse du pommier

Carpocapse du pommier, Cydia pomonella

Dégâts

Responsableles chenilles rosées à tête brune d’un petit papillon grisâtre qui vole au crépuscule, Cydia pomonella
Dégâtsles fruits, pommes ou poires, tombent prématurément et sont véreux. L’épiderme du fruit présente un petit orifice entouré de sciure brune, point de pénétration de la larve qui gagne le cœur du fruit en creusant une galerie.
Périodeété surtout, parfois dès le printemps, car plusieurs générations peuvent se succéder entre printemps et été.
Plantesles chenilles du carpocapse sont l’ennemi numéro un des pommiers et poiriers.
Carpocapse du pommier, Cydia pomonella
» Proposer une photo

Traitements

Traitement préventif

des pièges à phéromones posés dans les arbres piègent les carpocapses mâles, ce qui limite la fécondation et la ponte des papillons femelles. Ces pièges peuvent suffire à limiter l’attaque, mais il convient de les installer assez tôt, dès avril dans le sud, en mai ailleurs. Autre mesure préventive pour limiter le nombre de larves : la pose en automne d’un manchon de carton ondulé à la base du tronc pour piéger les larves descendant à la base du tronc pour y passer l’hiver.

Traitement biologique

le nombre d’insectes adultes piégés par le piège à phéromones indique quand un traitement avec un insecticide naturel (par exemple à base de pyréthrines naturelles) aura le plus d’efficacité pour détruire les papillons.

Traitement chimique

toujours en déterminant les dates de pulvérisation à partir des vols observés grâce aux pièges à phéromones, il est possible d’utiliser des insecticides à base de pyréthrines de synthèse, comme deltaméthrine ou cyperméthrine.

Conseils

Les traitements et mesures à prendre sont préventifs car les larves du carpocapse du pommier sont inaccessibles une fois qu’elles ont pénétré dans le fruit. Il faut donc empêcher la ponte et l’accès aux fruits. Autre mesure de première importance, le ramassage et l’élimination des fruits véreux tombés au sol, pour éviter la poursuite du cycle du carpocapse.

Les alliés naturels du jardinier que sont les oiseaux insectivores, comme les mésanges, ainsi que les perce-oreilles, ont leur rôle à jouer dans la lutte contre les carpocapses. Il s’agit de favoriser leur présence au jardin.

Le cycle du carpocapse des pommes et des poires : le papillon adulte vole entre avril et juillet (deux à trois générations successives selon les régions) . Les femelles pondent sur les feuilles et les jeunes fruits, puis les larves pénètrent très rapidement dans les fruits, perçant un orifice puis creusant une galerie en spirale jusqu’aux pépins. La larve repue ressort ensuite du fruit pour chercher un abri où tisser son cocon (anfractuosités du sol ou de l’écorce) pour passer l’hiver.

Lire aussi
Pommier odorant, Pommier coronaire, Pommier sauvage, Malus coronaria Pommier odorant, Pommier coronaire, Pommier sauvage, Malus coronaria

Malus coronaria, le pommier odorant une variété de pommiers à fleurs parfumées, mellifère, aux abondants petits fruits qui nourrissent les oiseaux en hiver. Il est décoratif toute l'année et...

Les porte-greffes du pommier Les porte-greffes du pommier

Tour d'horizon des portes-greffes du pommier...

Pommier (Pomme), Malus pumila Pommier (Pomme), Malus pumila

Et si vous vous laissiez tenter par un petit verger ? Nul besoin d'un très grand jardin car il existe des formes différentes d'arbres fuitiers. Le pommier sera sans doute[...]

Pommier à fleurs, Pommier d'ornement Pommier à fleurs, Pommier d'ornement

Peu d'arbres ou arbustes sont aussi changeants au fil des saisons. Aux premiers jours du printemps, apparaissent les boutons rose pâle à rouge carmin. Ils s'épanouissent un peu plus tard[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Raymond84 (VAUCLUSE)
    Mr LECOMTE je viens de commander les deux livres et je vais suivre vos conseils. Est ce que cela s'applique également aux poiriers et abricotiers ?
    Répondre à Raymond84
    Le 30/04/2021 à 03:43
  • Lecomte (Pyrénnées orientales)
    Vous ignorez qu'il existe un piège à fabriquer soi-même qui capture ces Cydia pomonella et les autres Lépidoptères ! Avec un attractif à dissoudre et mettre dans les bouteilles... Prix de revient d'une bouteille avec attractif : 44 centimes !!! Cet attractif fonctionne depuis des années en Provence pour capturer les mouches des olives, mouches du brou et mouches des fruits (Ceratitis capitata). Depuis que je pose ces pièges, je mange des pommes sans chenilles dedans...
    Répondre à Lecomte
    Le 21/04/2021 à 14:35
    Candau (Landes)
    Mais quel est ce produit et où peut-on se le procurer ? Merci pour votre réponse que j'attends avec impatience car la saison avance. Pour info j'ai mis l'année dernière des pièges à phéromones qui coûtent très cher sur ma vingtaine de pommiers et j'ai attrapé 4 ou 5 papillons.
    Répondre à Candau
    Le 24/04/2021 à 10:46
    Lecomte (P.O. )
    Deux livres ont été publiés qui indiquent dans deux pages, les composants à dissoudre et le mode de fabrication de ces bouteilles pièges qui fonctionnent 5/5 ! Les oléiculteurs de Provence me connaissent bien (plusieurs conférences sur place.) Les marchands de chimie ne m'aiment pas puisque ces pièges donnent des résultats étonnants pour un prix dérisoire. Il y a des tas de photographies des insectes pièges.. Je ne vends rien, je donne seulement la méthode de fabrication à vous d'acheter les attractifs testés depuis des années... sur pommiers, oliviers , noyers etc.... ! (Tephritidae) Mon prochain livre concernera les ravageurs de noyers !
    Répondre à Lecomte
    Le 24/04/2021 à 18:58
    Candau (Landes)
    Mais pourquoi ne donnez-vous pas la recette ou la référence des 2 livres ?
    Répondre à Candau
    Le 25/04/2021 à 10:28
    Lecomte (Languedoc Roussillon )
    Je veux bien diffuser toute la méthode, mais le site ne permet pas d'ajouter des pièces jointes. Il faudrait que "Au Jardin" prenne contact avec moi et que quelques pages soient organisées par le site, avec photographies, texte et qu'ils publient ces informations à tous, et pas seulement à vous. Voyons s'il y aura une réponse de leur part. Liste du petit matériel nécessaire pour fabriquer ces pièges : Des bouteilles d'eau minérale de récupération de 1,5 litre ou équivalent, du fil de fer fort, de la cordelette ou du fil plastifié de jardinier pour attacher les bouteilles. Un fer à souder avec panne de ø 7 mm. Un outil de percement des bouteilles en Alu à profil spécial, Quatre tubes de centrifugeuse* à poser par bouteille (diamètres 10,5 mm). Coupe tube PVC. Les deux attractifs sont : Phosphate ammonium diamonique (coopératives vinicoles) 30 grammes par litre - plus - Urée 46% 30 grammes par litre - à mélanger avec PAD - (PAD = 6 à 8 le kilo - Urée 1 le kilo) pour les documents annexes - puisque le site ne permet pas de joindre des PJ. Les deux livres : Lutter naturellement contre la mouche de l'Olive + Reconnaitre et lutter contre les ravageurs de l'olive - Edisud - https://www.edisud.com/contact/ - (19 et 18 euros le livre) Bonne continuation - Cordialement - J L
    Répondre à Lecomte
    Le 25/04/2021 à 18:38
    Candau (Landes)
    Merci pour votre réponse précise. Ce qui mintéressait c'était les produits et les dosages, pour le reste,il n'y a pas besoin d''être un grand bricoleur pour percer des bouteilles en plastique. Et si ça marche je diffuserai l'info autour de moi.
    Répondre à Candau
    Le 26/04/2021 à 19:44
    Lecomte (Languedoc Roussillon)
    Bonjour et merci pour votre réponse. "Il n'y a pas besoin d'être un grand bricoleur pour percer des bouteilles en plastique" Là vous vous trompez ! En effet comme je le vois en Espagne un peu partout, ils font (aussi des trous) des trous dans les bouteilles, mais 50% des insectes qui entrent, ressortent dans la demie heure qui suit, par les mêmes trous ! Libre à vous de faire pareil. La fabrication de MES trous permet aux insectes d'entrer mais pas un seul ne ressort des bouteilles.
    Répondre à Lecomte
    Le 27/04/2021 à 09:55
  • A M.J.B. (Valenciennes)
    A quel moment traiter mon pommier contre l'invasion de carpocapse ?
    Répondre à A M.J.B.
    Le 06/09/2015 à 09:54
  • Michel Merleau
    Les perce-oreilles ont leur utilité, mais il reste qu'ils ne sont pas plus intéressants à avoir dans le panier à pique-nique!
    Répondre à Michel Merleau
    Le 29/06/2012 à 03:02