Comment donner de l'engrais au géranium de balcon (pélargonium) ?

Quel engrais pour les géraniums de balcon et comment leur administrer ? Les pélargoniums sont gourmands et demandent à être régulièrement fertilisés pour fleurir abondamment les jardinières… comment, avec quoi et quand : des explications précises.

Superbes géraniums de balcon
Superbes géraniums de balcon

Que demande-t-on à nos potées de géraniums  de balcon (Pelargonium) ? Qu’elles deviennent luxuriantes et fleurissent en abondance jusqu’à l’arrivée du froid, et tout cela avec un volume de terre plutôt restreint pour que ces jardinières restent pratiques.

Grosses plantes et ‘petits’ contenants, cela n’est possible qu’en apportant de la nourriture aux pélargoniums, petit à petit, tout le long de la saison de croissance. En effet, les pélargoniums zonales, lierres ou à grandes fleurs sont gourmands.

Quel type d’engrais minéral (chimique) utiliser pour fertiliser le géranium des balcons ?

Les formes d’engrais minéral sont multiples.

  • L’engrais solide sous forme de grains, bâtonnets ou autre  : il se dilue avec les arrosages. Ils sont peut-être plus appropriés pour les personnes qui ne sont pas suffisamment assidues dans leurs soins aux plantes, ou qui n’aiment pas jouer au petit chimiste en diluant l’engrais liquide. L’engrais chimique solide dure quelques semaines, mais a l’inconvénient d’être concentré par endroit. Il est mis vers l’extérieur du contenant, en évitant contact avec les racines, car il peut les brûler. Il se dilue avec les arrosages.

  • L’engrais à libération lente, en grains ou en dés, est intéressant, car il libère son fertilisant plus doucement  (moins de problème lié au surdosage local) : les petits grains diffusent lentement l’engrais dans la terre, et restent efficaces plus longtemps. Cependant, pour qu’il diffuse bien, il faut qu’il soit enterré sous terre : il faut donc soit l’enfoncer dans le cas des dés, soit l’incorporer uniformément au terreau de plantation au printemps lors du rempotage. L’engrais à libération lente est tout indiqué pour les oublieux.

  • L’engrais liquide est bien mieux approprié pour les géraniums de balcon, concentré uniformément dans l’eau d’arrosage et donné au bon dosage, il ne risque pas de brûler la plante. De plus, la réponse du géranium à la fertilisation est rapide. En revanche, il doit être administré régulièrement tout du long de la période de croissance du pélargonium. Diluer un bouchon doseur par litre d’eau dans un arrosoir est finalement facile, il suffit de connaître la contenance de son arrosoir ou mesurer la quantité d’eau qu’on y met avec un verre doseur. Le principal étant de ne jamais surdoser.

Quel type d’engrais minéral utiliser pour les géraniums de balcon ?

Lire les étiquettes

L’engrais minéral se définit par ses composants principaux NPK, en plus des oligo-éléments :

  • l’azote N contribue à faire pousser la verdure. Il est favorable aux tiges et aux feuilles.
  • le phosphore P permet de solidifier les tissus et contribue au développement des racines.
  • le potassium K favorise la floraison.

Bien que ces 3 éléments soient indispensables, nous comprendrons que trop d’azote bénéficie au développement des feuilles au détriment des fleurs. Or d’un géranium, on attend qu’il fleurisse. Quel que soit le type d’engrais (solide ou liquide, on choisira un engrais avec plus de potassium K que d’azote N : exemple NPK 6.12.18, NPK 4 6 7, NPK 6 7 10 (notons que sur le premier exemple, le dosage est plus fort.)

Une forte proportion de potassium dans un engrais n’existe pas seulement dans des engrais pour géranium et lire les étiquettes permet souvent d’éviter des achats redondants. Ainsi d’autres types d’engrais peuvent correspondre, y compris certains qui sont peut-être déjà chez vous.

Vous pouvez utiliser :

  • l’engrais pour plantes fleuries
  • l’engrais pour les fruitiers
  • l’engrais pour les tomates
  • l’engrais pour les rosiers (mais attention, il est souvent plus concentré, si la proportion K dépasse les 18, diluer davantage que ce qui est préconisé (une demi-dose par litre par exemple).

Jouer avec les dosages d’engrais liquide pour avoir encore de meilleurs résultats.

Un petit géranium fait peu de fleurs, un gros géranium fait bien plus d’inflorescences.

Si vous avez acheté un jeune géranium de balcon pas très développé, ce dernier peut gagner à développer seulement des tiges et des feuilles courant avril/mai avant de se remettre à fleurir.

Donc avant d’administrer l’engrais pour les fleurs, vous pouvez le booster avec un engrais pour plante verte (plus d’azote N et de phosphore P que de potassium k) pendant quelques semaines pour qu’il grandisse d’abord, puis passer seulement ensuite à l’engrais à fleurs.

Saison et périodicité : quand faut-il donner de l’engrais à son géranium ?

Les apports d’engrais sont efficaces seulement pendant la saison de croissance, soit à partir d’avril. Si vous conservez vos géraniums en hiver, ceux-ci sont en période de repos et ne doivent pas être fertilisés.

Les engrais solides sont donnés dès le début de saison. L’engrais solide ordinaire (en grain) peut être donné ensuite en faible quantité (quelques grains par plante) tous les mois. Les engrais à libération lente sont administrés au rempotage, ou enfoncés dans la terre en début de saison. Un second apport en été est souvent utile. Vous pouvez alors les enfoncer dans la terre ou les couvrir d’un peu de terreau neuf.

Les engrais liquides sont administrés à partir d’avril, à raison d’un apport tous les 10 ou 14 jours. Le géranium doit être arrosé dès que la moitié haute de la terre est sèche.

Par contre, attention si toute la masse de la terre est sèche : le liquide nutritif peut soit brûler les racines qui vont se regonfler trop vite de cette solution salée, soit passer par les fissures trop rapidement sans imbiber la terre. Il est bon de ré humidifier uniformément d’abord la terre du pélargonium avant d’arroser immédiatement après avec la solution d’engrais.

Pour les autres types de Pelargonium, les pélargoniums de collections, les xérophytes ou les géraniums odorants.

Les pélargoniums odorants (riches en huiles essentielles) comme les géraniums rosat, citronnelle... ou très xérophytes n’ont pas les mêmes besoins que les pélargoniums de balcon ; ils seront fertilisés comme les cactus. En effet, booster trop leur croissance diminue la production d’huiles essentielles chez les géraniums odorants et fragilise les pélargoniums de collection.

La fertilisation biologique, sans produit chimique, des géraniums de balcon

Il existe divers engrais organiques et naturels pour les géraniums tout faits dans le commerce : à base d’algues, de purins de plantes, de fumier (le fumier est aussi considéré de source végétal, car il provient de débris végétaux digérés et de paille).

Ces remarquables engrais biologiques jouent non seulement sur l’apport nutritif d’origine végétale, mais ont aussi un effet positif sur la vie du sol, notamment le maintien de la rhizosphère. La rhizosphère (ce qui vit autour des racines) va aider le géranium à croître, à se défendre contre les maladies, et optimiser la fertilisation.

Le fumier de poule est le plus proche du dosage NPK nécessaire et les éventuels déficits en potassium (élément qui favorise la floraison) peuvent être remédié par un peu de cendre de bois (barbecue sans accélérateur).

Certains engrais biologiques sont même déjà enrichis de champignons micorhizeurs. Si vous partez sur du bio, restez-y, car l’engrais chimique devient antagoniste aux bactéries et champignons du sol.

La fertilisation naturelle du géranium : c’est d’abord un rempotage dans les règles.

Le premier engrais biologique est un bon terreau (sans engrais chimique) riche en matière organique.

Ensuite, pour éviter qu’il ne se dessèche trop, il faudra si possible utiliser des jardinières ou des pots plus grands où les plantes disposent de davantage de sol. Les géraniums ‘bio’ auront davantage de racines, et donc plus de surface d’échanges. Ces géraniums seront en général très robustes.

Le terreau sera si possible mélangé avec un peu de terre de jardin (entièrement ou seulement sur la moitié basse de la jardinière) puis vers le bas de la jardinière on ajoute un peu de fumier décomposé (or brun ou granulé de fumier de poule).

La terre de jardin empêche le mélange de culture de sécher trop rapidement : trop de sécheresse met la microbiologie du sol en pause, voire la réduit drastiquement. La terre du jardin apporte également une partie des oligo-éléments ainsi que tout un panel de micro-organismes, des bactéries et champignons symbiotiques, utiles pour le géranium.

Le pélargonium cultivé en pleine terre

S’il est cultivé en pleine terre, le géranium, autant que possible, ne doit pas être fertilisé à l’engrais minéral (chimique). D’une part, l’engrais chimique dérègle la biologie du sol, mais de plus, les engrais minéraux sont souvent très rapidement lessivés par les arrosages ou par les pluies, il faut donc en mettre davantage pour en voir l’effet.

Le lessivage détourne l’engrais dans l’eau de ruissellement qui part en rivière ou s’enfonce jusqu’à la nappe phréatique, c’est donc polluant.

En outre, les engrais administrés près du géranium limitent le développement des micro-organismes symbiotiques, ils vont également l’empêcher de faire de longues racines (pourquoi développer de longues racines si les nutriments sont à la portée, sans effort) ; il sera alors plus sensible à la sécheresse.

La fertilisation du pélargonium cultivé en pleine terre se fera surtout en soignant sa plantation, et boosté à l’aide d’engrais naturel : un bon apport de compost et un peu de fumier de poule ou d’algues dans le fond du trou de plantation. Puis quelques cendres de feu de bois mélangées à la terre de surface.

Lire aussi
Géranium des fleuristes, Pélargonium régal, Géranium à grandes fleurs, Pelargonium x domesticum Géranium des fleuristes, Pélargonium régal, Géranium à grandes fleurs, Pelargonium x domesticum

Pelargonium x domesticum, le pélargonium régal ou pélargonium (géranium) des fleuristes, est une plante arbustive vivace appartenant à la famille des Géraniacées. Pelargonium regal est issu d'un...

Géranium citronnelle, Pélargonium citron, Pelargonium citronellum Géranium citronnelle, Pélargonium citron, Pelargonium citronellum

Pelargonium citronellum, le géranium citronnelle ou pélargonium citron est un arbrisseau appartenant à la famille des Géraniacées. Le pélargonium citron est originaire d'Afrique du Sud, où il croît...

Géranium rosat, Géranium à forte odeur, Pelargonium graveolens Géranium rosat, Géranium à forte odeur, Pelargonium graveolens

Le géranium rosat ou géranium à forte odeur est un pélargonium buissonnante qui peut approcher les 1m50 en plein dans les régions au climat favorable. Facile de culture et résistant[...]

Géranium lierre, Pelargonium x hederaefolium Géranium lierre, Pelargonium x hederaefolium

Le géranium-lierre est une plante horticole semi-grimpante ou rampante, il représente un groupe d'hybrides issus de l'espèce botanique Pelargonium peltatum. L'espèce botanique, le véritable...

Vos commentairesAjouter un commentaire