Cultiver les aromatiques en pot, c'est possible, même pendant les vacances !

Voici une astuce pour cultiver les plantes aromatiques en pot sans qu’elles ne périclitent pendant vos absences. Elles disposeront d’eau sans pour autant souffrir d’une terre trop humide et se maintiendront bien plus facilement tout l’été : à vous la cuisine gastronomique !

Je m'abonne 

Même la cuisine quotidienne est remarquablement améliorée par quelques feuilles de plantes aromatiques, c’est pourquoi c’est un plaisir de profiter de ces plantes fraîches sur le balcon ou sur la terrasse. Mais voilà, entretenir des plantes en pot demande un suivi quasiment quotidien, notamment au niveau des arrosages lorsqu’il fait chaud et sec. La plupart souffrent d’un excès d’humidité, et en même temps ont besoin d’eau régulièrement pour produire des feuilles tendres et goutteuses, ou tout simplement ne pas mourir de soif.

Cependant, en préparant leurs racines durant quelques semaines et à l’aide de cache-pots profonds, vous pourrez cultiver de bon nombre de plantes aromatiques, du basilic jusqu’au persil, en passant par la menthe, sans qu’elles ne souffrent de vos absences ou de vos oublis.

1re étape : trouver les pots et cache-pots adéquats

Dénicher le type de cache-pot idéal est peut-être ce qui est le plus difficile.

Quelle que soit leur matière, il faut des cache-pots étroits et profonds : le plus profond possible. On en trouve parfois qui sont proposés pour la culture des orchidées.

Ensuite, récupérer des pots du même diamètre  pour chaque cache-pot : lorsqu’on les place dans leur cache-pot, ces pots doivent rester suspendus par leur bord, et ne pas tomber au fond, de manière à générer un espace vide et clos, le plus grand possible, entre le fond du cache-pot et le fond du pot. Même si on voit le bord du pot qui déborde au-dessus du cache-pot, une plante vigoureuse au-dessus fera vite oublier ce détail inesthétique.

2e étape : rempoter vos plantes aromatiques

Au printemps, chaque plante sera rempotée dans le pot correspondant, dans une terre assez riche et de bonne qualité : un terreau pur, ou un mélange de terreau et de terre franche. Les plantes aromatiques vivaces telles que la menthe (très vigoureuse), la ciboulette, le thym ou l’origan pourront bénéficier de pots plus larges, car ils se conservent d’une année sur l’autre et s’étoffent.

3e étape : leur faire développer un solide système racinaire

Cette étape est décisive pour la suite : il faut arroser par le dessus la terre du pot régulièrement, à chaque fois que le substrat sèche à moitié, et ce pendant 2 à 3 semaines. Dans un même temps, on laisse quelques centimètres d’eau dans le fond du cache-pot. Attention de ne pas arroser trop abondamment le pot par le dessus, car l’eau s’écoulerait à travers, or, le fond du pot ne doit pas tremper dans l’eau de réserve : la plupart des plantes aromatiques souffrent ou meurent avec une terre trempée trop longtemps dans l’eau : ce ne sont pas des plantes aquatiques...

4e étape : quand les plantes font sortir les racines par le fond du pot

Bientôt, le basilic ou le persil envoie des racines droit dans la réserve d’eau. Vous pourrez observer qu’au cœur de l’été, elles envahissent complètement l’espace au fond du cache-pot. Ce qui est curieux, c’est que ces racines seront, elles, bien adaptées au fait de tremper dans l’eau, même s’il s’agit de plantes qui pourriraient en terre trop humide. Ces racines iront jusqu’à bien supporter une atmosphère humide, mais souffriraient grandement d’être totalement au sec.

Attention, à partir du moment où les racines descendent dans la réserve d’eau, la plante aromatique ne peut plus être transplantée dans un pot plus grand sans détruire ses racines « pseudo-aquatiques ».

Cependant, les plantes aromatiques qui sont vivaces peuvent être rempotées au printemps. Elles développeront ensuite de nouvelles racines dans la réserve d’eau.

5e étape : bien remplir les réserves d’eau avant de partir en week-end ou en vacances

Avant de vous absenter, il vous faudra penser à humidifier le terreau de culture, puis remplir les réserves d’eau : mettre un maximum de hauteur d’eau avec un niveau d’eau qui s’arrête juste quelques millimètres avant la base du pot de terre.

Cette eau, prisonnière d’un espace relativement clos, ne s’évaporera que très peu. Elle ne diminue quasiment que par l’absorption de la plante.

Même si la terre des pots de culture sèche complètement, vos plantes aromatiques ne souffriront pas de soif tant qu’il restera de l’eau dans le fond du cache-pot.

On peut espérer y maintenir de l’eau pendant environ 2 semaines, ce qui permet de partir en vacances, mais aussi de pouvoir arroser bien moins souvent qu’en temps normal ou de ne pas retrouver toutes vos plantes grillées par un jour de canicule.

Quelles sont les plantes qui répondent à cette technique de culture ?

De nombreuses plantes aromatiques, et même ornementales répondent bien à cette technique de culture. Vous cultiverez ainsi sans difficulté du basilic, de la menthe, de l’origan, de la ciboulette, du persil (celui de la vidéo a été semé en avril), du thym, bien que ce dernier soit bien plus résistant à la sécheresse, et que sans doute, il puisse se suffire d’un gros pot.

La limite est sans doute la taille des plantes choisies, par exemple si ce sont de gros arbustes comme le romarin, où alors, il ne faut traiter ce dernier qu’en annuelle, tant qu’il est petit.

Pour pouvez aussi faire plusieurs pots d’une même herbe aromatique : ainsi un plant se régénère pendant que vous prélevez sur l’autre. C’est qu’il en faut de la menthe, lorsqu’on devient adepte du mojito ! De même, c’est agréable de profiter du basilic sans limites, et il se bouture si facilement.

Parmi les autres plantes cultivables de cette manière et qui égaient les plats, il y a les annuelles de croissance rapide à semer, telles que la roquette, excellente, fraîche sur une pizza, ou l’aneth qui se marie si bien avec le poisson.

Lire aussi
Les plantes aromatiques incontournables Les plantes aromatiques incontournables

Généralement faciles à cultiver, les plantes aromatiques sont indispensables au jardin ou sur un balcon. Vous les aurez ainsi à portée de main pour agrémenter vos plats. Dans le vaste[...]

Des refuges pour les oiseaux pendant l'hiver Des refuges pour les oiseaux pendant l'hiver

Que faire pour aider nos amis les oiseaux pendant la période hivernale ?

Préparer la piscine avant le départ en vacances Préparer la piscine avant le départ en vacances

Le moment du départ en vacances arrive à grands pas et vous voilà déconcertés devant les gestes à apporter à votre piscine afin de la retrouver en bon état à[...]

Fabriquer soi-même son carré potager Fabriquer soi-même son carré potager

Très tendance, le carré potager permet de cultiver quelques légumes en hauteur au jardin ou même sur une terrasse. Nous vous proposons ici de le fabriquer vous-même de manière éphémère[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire