Les incendies, un bienfait pour les plantes pyrophytes

Incendie de forêt
Incendie de forêt

Considérés comme catastrophiques, les incendies indignent et inquiètent à juste titre. Dans la nature et dans certains écosystèmes, ils sont pourtant indispensables pour le maintien d'espèces de plantes un peu particulières...

Qu'est-ce qu'une plante pyrophyte ?

Une plante pyrophyte (ou pyrophile) est un végétal qui a besoin du feu pour se reproduire, se renouveler et pour que l'espèce perdure.

Au fil des millénaires, ces végétaux soumis à des incendies fréquents d'origine naturelle ont développé des stratégies pour survivre. Ces incendies toujours superficiels et rapides ont engendré sur les plantes quelques modifications : elles ont développé des tissus plus coriaces, des racines très profondes, des fruits qui ne libèrent leurs graines que sous une chaleur intense...

Certaines espèces ont des écorces si épaisses que les bourgeons ne peuvent la traverser sans aide extérieure, d'autres n'émettent de nouvelles pousses à partir de la souche que si les parties aériennes sont détruites, d'autres encore ne peuvent germer ni être disséminées dans la nature sans le feu qui fait exploser les cônes protecteurs de graines ou brûle les opercules bien trop épais pour être percés par l'appareil germinatif. On parle alors de « sérotinie », les graines contenues dans ces enveloppes protectrices ayant un pouvoir germinatif très étendu dans le temps, auront plus de chances de se développer après leur libération par un feu, qui en plus de les disséminer aura modifié le pH du sol idéalement pour que toutes les conditions de germination soient réunies.

Cette parade est excellente contre les prédateurs granivores mais aussi pour préserver les graines des feux fréquents dans ces régions. Seule la chaleur est capable de faire fondre la résine qui entourait les graines et les empêchait de se libérer. Une belle ruse de Dame Nature !

Le feu devient alors salvateur de l'espèce qui autrement ne serait composée que de sujets vieillissants et atteints de parasites et de pathologies diverses. Il débarrasse à son passage la zone de ces éléments agresseurs et permet une régénération sur des bases saines pour les plantes survivantes ou naissantes. Il élimine en même temps les plantes envahissantes et concurrentes des végétaux pyrophytes et ses cendres assurent une fertilisation importante du milieu.

Où trouve-t-on de tels végétaux ?

Les plantes pyrophytes poussent dans des régions soumises à des incendies d'origine naturelle. C'est le cas sur le pourtour méditerranéen où de multiples plantes émettent des composés volatiles inflammables lorsque la chaleur sévit. Le chêne-liège (Quercus suber) présente une écorce épaisse légère et isolante qui brûle vite mais superficiellement libérant ainsi des bourgeons "dormants" autrefois emprisonnés sous cette écorce. Le feuillage est alors très vite renouvelé après un incendie. Les pins méditerranéens comme le pin maritime (Pinus pinaster), le pin des Canaries (Pinus canariensis), ou le pin parasol (Pinus pinea) ont une grande capacité de régénération même s'ils ne résistent pas à un feu de longue durée. Si celui-ci est modéré, le pin des Canaries peut développer des bourgeons directement sur son tronc, lui permettant de se régénérer. Les nouveaux plants de pins ont tendance à bien mieux se développer dans ce milieu fertilisé par les cendres et débarrassé de l'ombre des grands arbres ou de la végétation basse environnante.

En Afrique du Sud, les proteas aux inflorescences spectaculaires ont aussi besoin du passage du feu pour que l'opercule robuste protégeant les graines puisse les libérer.

En Australie, l'eucalyptus ou le niaouli possèdent aussi une capacité incroyable à la régénération après un incendie. Le genre Triodia, qui comporte des graminées aux tiges coriaces et dures ne se multiplie que par germination des graines après le passage du feu.

En Californie, ce sont les séquoias qui ont besoin de l'aide de l'élément flamboyant pour libérer leurs graines.

Lire aussi
Les plantes hybrides Les plantes hybrides

De plus en plus présentes dans les rayons des jardineries, les semences et les plantes hybrides ont tendance à supplanter les espèces traditionnelles. De quoi s'agit-il réellement ? Quel est...

Les plantes bisannuelles Les plantes bisannuelles

Très utiles pour leur floraison précoce en fin d'hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. Elles sont caractérisées par un port...

Les plantes annuelles Les plantes annuelles

Elles font leur apparition au printemps sur les étals des jardineries sous le nom de plantes annuelles à floraison estivales. Mais que signifie vraiment ce terme ? Quelles espèces se cachent sous...

La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes

Les plantes et les arbres ne sauraient vivre sans feuilles. Grâce aux feuilles, la plante capte et sépare le CO2 pour se nourrir mais aussi synthétise les acides animés. Ces deux actions sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire