Le jardin d'agrumes du Palais Carnolès (06)

Ancienne résidence d’été des princes de Monaco, le palais Carnolès nous renseigne sur le goût des aristocrates du midi pour la villégiature à l’époque classique. Des architectes parisiens en auraient dressé les plans.

Le jardin d'agrumes du Palais Carnolès (06)
Le jardin d'agrumes du Palais Carnolès (06)

Malgré plusieurs changements de main et quelques modifications, le pavillon princier a conservé son caractère de trianon entouré d’orangers. De taille moyenne, ce jardin sans dénivellation est d’une grande facilité d’accès.

Entourant l’ancienne résidence d’été des princes de Monaco, le jardin du Palais Carnolès accueille la plus importante collection d’agrumes en Europe, qui regroupe environ 400 sujets d’une centaine d’espèces : orangers, citronniers, pamplemoussiers, clémentiniers, mandariniers, cédratiers, kumquats...

Le promeneur découvre aussi, au fil de sa visite, une collection de sculptures contemporaines.

Le service des Espaces verts s’emploie à valoriser cette collection qui présente un grand intérêt, sur le plan botanique : parmi les 137 variétés existantes, certaines sont très rares comme le Bigaradier bizzaria (L’Institut National de Recherche en Agronomie de Corse en a prélevé des greffons).

La collection a été récemment enrichie de 20 variétés. Certaines anciennes (Poire du Commandeur, Combava, Buis de Chine), d’autres nouvelles (Pomelo Star Ruby-pamplemousse rose, Tangelo-croisement de mandarine et de pomelo, Tangor-croisement mandarine et orange)...

La collection d’agrumes du Palais Carnolès est labellisée par le C.C.V.S. ( Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées) : « Collection agréée ».

Les experts du service des Jardins sont partenaires de l’I.N.R.A. d’Antibes et de Valbonne en matière de lutte biologique, qui permet de combattre les ravageurs des cultures avec comme alliés des organismes vivants plutôt que des produits chimiques, par exemple les coccinelles contre les pucerons.

Le jardin du Palais Carnolès sert de site expérimental pour lutter contre la cochenille asiatique (Unapsis yannonensis) ravageur des agrumes, grâce à l’introduction de deux hyménoptères en provenance du Japon.

Par ailleurs le service des Espaces verts participe activement à la mise en place de la lutte contre le Mal-sec, un champignon venu de Sicile qui fait de gros dégâts dans les citronneraies de la région.

Localisation

Palais Carnolès
3 avenue de la Madone
06500 MENTON
Tél: 04 92 41 76 95

Lire aussi
Utilisez vos pelures d'agrumes Utilisez vos pelures d'agrumes

Ne jetez plus vos pelures d'agrumes ! Elles peuvent trouver de multiples applications aussi bien à la maison qu'au jardin; Nous vous offrons un petit bouquet d'idées spécialement sélectionnées pour...

Les agrumes Les agrumes

Bénédicte BACHES des pépinières BACHES nous présente les agrumes

Hiverner les agrumes en pots Hiverner les agrumes en pots

Les agrumes sont des plantes assez fragiles qui ne peuvent être cultivées en pleine terre que dans les régions où le gel ne sévit pas. Partout ailleurs, une culture en[...]

La culture des agrumes en pot La culture des agrumes en pot

Les agrumes sont des plantes frileuses ; ils ne pourront être installés en pleine terre en dehors des régions très abritées du Sud de la France. Partout ailleurs, une culture[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire