Madère, le Jardin botanique de Funchal

Madère, le Jardin botanique de Funchal
Madère, le Jardin botanique de Funchal

Le Jardin botanique de Funchal, réputé mondialement, rassemble près de 2500 espèces végétales : scènes rigoureusement plantées ou taillées, massifs exotiques et luxuriants abondamment fleuris en espaces plus informels, flore locale ou cactées phénoménales… de quoi ravir les amateurs de plantes.

Madère, le Jardin botanique de Funchal Madère, le Jardin botanique de Funchal Madère, le Jardin botanique de Funchal Madère, le Jardin botanique de Funchal

Le Jardin botanique de Funchal est situé à mi-pente dans l’agglomération de Funchal, on peut y accéder par la route ou par un téléphérique qui part du centre-ville. 

Il fut créé en 1960 à partir de la donation d’une grande propriété déjà plantée.   Très abrupt et faisant face à la mer, il est aménagé en terrasses étagées. Sa superficie de 3,5 hectares densément plantée permet d’y passer quelques heures de contemplation.

Le climat subtropical non gélif et humide permet au Jardin botanique de Funchal de cultiver une grande diversité de plantes venues de tous les continents : il regroupe près de 2500 espèces végétales qui ne peuvent que fasciner toute personne un peu sensible aux plantes.

S’il n’a pas la rigueur de l’étiquetage (parfois, çà manque vraiment) et du classement de Kew Garden, ce jardin botanique est divisé en petits quartiers thématiques plus ou moins imbriqués dans les cultures ornementales qui y apportent une vraie luxuriance. Ainsi un chemin encaissé est bordé de bégonias de type bambou particulièrement florifères où l’énorme Crinum moorei se naturalise de manière extraordinaire sous l’ombre de l’arboretum.

Le botaniste aimant se retrouver dans la classification botanique sera charmé par les secteurs où les plantes sont rassemblées par famille : les orchidées (Orchidacées) sont très densément plantées ou accrochées en épiphyte sur une dizaine de m² seulement, mais qui rassemblent déjà une telle diversité de plantes dont la plupart sont inconnues du public. Les Broméliacées sont plantées par taches de couleur, comme dans un jardin ornemental. Les fougères s’imposent par leur amplitude et leur luxuriance : fougères herbacées terrestres, arborées, ou qui dégoulinent d’un mur en magnifiques longues frondes régulières : le vert vif domine.

Tout un quartier du jardin est consacré aux plantes madériennes, bien sûr, qui permet au promeneur naturaliste de s’y retrouver quelque peu lors de ses excursions sur l’île.

Le secteur des Cactacées et plantes succulentes diverses est saisissant : ce n’est pas la multiplicité des espèces qui est mise en valeur, mais la prestance lors de leur plein développement. Nous cheminons au milieu de nombreuses plantes très âgées, impressionnantes par leur taille et leur épaisseur. Ici, le promeneur prend la mesure d’un cactus, d’un aloès ou d’une Agavacées, qui sont de véritables et vénérables arbres parfois joliment (Aloe plicatilis) ou curieusement fleuris (Agave attenuata dont l’inflorescence est dressée puis retombante, dite en col de cygne). Ainsi, quelques Furcraea montrent un tronc épais de 50 cm et sont hauts de 4 m. Des opuntias montrent un tronc de 40 cm de diamètre, certains Cereus atteignent 6 m de hauteur ou davantage…

Une large surface très intéressante est consacrée aux plantes cultivées à fins alimentaires et industrielles, aux plantes potagères, aromatiques et médicinales, aux fruitiers : du gingembre au bananier en passant par les divers arbres à noix. Les potagers madériens, au Jardin botanique comme chez les insulaires, sont le plus souvent ombragés par des arbres ou des vignes.

Une impressionnante palmeraie (les Arécacées) rassemble d’imposants spécimens d’espèces différentes que l’on peut ainsi comparer en elles. Ces palmiers côtoient la parcelle qui regroupe quelques cycadales : la silhouette de ces dernières les fait parfois confondre avec des palmiers ou des fougères. Mais ces plantes très primitives, bien qu’épaisses, sont beaucoup plus petites que les palmiers et très lentes à croître. Le Jardin botanique de Funchal compte quelques rares et menacés Encephalartos (Zamiaceae) avec leurs cônes de fructification.

Le Jardin botanique permet de sensibiliser le public à la beauté des plantes, d’apprendre à différencier quelques familles typiques et d’en apprécier la diversité. Ce jardin exotique est aussi simplement un endroit très agréable où se promener, se laisser aller à la rêverie, avec une vue plongeante sur Funchal et son port où mouillent les bateaux de croisière. De plus, le bar propose de quoi se restaurer simplement et d’excellents jus frais de fruits de la passion.

Lire aussi
Le jardin botanique de l'Orotava à Tenerife Le jardin botanique de l'Orotava à Tenerife

Situé à Santa Cruz au Nord de l'île de Tenerife aux Canaries, le jardin botanique de l'Orotava regorge de merveilles végétales. Un peu d'histoire Le XVIIIe siècle fût riche en conquêtes de nouveaux...

Le jardin de cactus de Lanzarote Le jardin de cactus de Lanzarote

Une ancienne carrière transformée par les mains de l'artiste César Manrique en jardin fabuleux construit autour d'un amphithéâtre de pierre volcanique, voilà un lieu peu commun qui réjouira les...

Le jardin des orchidées de Sitio Litre à Ténérife Le jardin des orchidées de Sitio Litre à Ténérife

Situé dans le village de Puerto de la Cruz sur l'île de Tenerife aux Canaries, le jardin de Sitio Litre déploie ses splendeurs, mêlant plantes tropicales et locales dans une harmonie végétale...

Le jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe Le jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe

Vous êtez de passage en Guadeloupe, alors ne ratez pas le jardin botanique de Deshaie et sa flore luxuriante. Le Jardin Botanique de Deshaies se situe en Basse-Terre (Guadeloupe) à 40 km de Pointe...

Vos commentairesAjouter un commentaire