Questions fréquentes sur le potager

Questions fréquentes sur le potager
Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici les réponses aux questions que vous vous posez !

Questions fréquentes sur le potager et ses légumes

Comment aménager son potager ?

Pour aménager un potager, il est intéressant de penser ses cultures au préalable sur un plan. Vous pourrez y visualiser les éventuelles allées, l'emplacement des diverses planches et même envisager une rotation des cultures sur 4 ans.

Si votre potager est de taille modeste, pensez à exploiter la verticalité en plantant le long des clôtures les légumes grimpants qui peuvent y être palissés, réalisez des formations en tipis pour les haricots à rame, prévoyez des cultures courtes (radis, laitues...) aux pieds des légumes qui mettent plus de temps à être récoltés.

Si la surface de votre potager est plus grande, gardez un coin pour les légumes vivaces et pour une parcelle en jachère qui entrera dans la rotation des cultures tout en attirant les insectes pollinisateurs.

Réservez la partie la plus chaude et ensoleillée aux légumes les plus frileux.

Comment déterminer la nature du sol du potager ?

Outre l'analyse de sol faite par un laboratoire, certains indices peuvent vous orienter sur la nature de votre sol.

  • S'il est argileux, vous constaterez qu'il est collant, vous pouvez par exemple réaliser facilement une petite bille avec la terre, elle restera compacte et ne s'effritera pas. En hiver ce type de sol reste humide constamment, alors qu'en été se forme une croûte parsemée de crevasses.

  • Un sol calcaire est reconnaissable à la pâleur de la terre, à sa capacité à se réchauffer très vite mais aussi à sa porosité.

  • Un sol sablonneux est très léger, facile à travailler mais souvent pauvre. Très drainé, il ne retient ni l'eau ni les éléments nutritifs.

  • Un sol humifère et meuble est idéal au potager. La terre est bien noire, facile à travailler. Elle ne colle pas aux outils. Si son pH est moyen, vous êtes chanceux ! La plupart des plantes potagères y croîtront sans souci !

Comment planter la pomme de terre ?

Le sol doit être riche et profond, à l'idéal, il aura été amendé de fumier et de compost l'automne précédant la plantation et couvert d'un paillage épais. Ce dernier évite la pousse des adventices, tout en favorisant la vie du sol et en le protégeant du lessivage durant la saison hivernale.

Creusez des sillons espacés de 40 cm en tous sens.

Installez chaque tubercule de pomme de terre à 15 cm de profondeur, germes vers le haut.

Espacez-les de 40 cm sur la ligne.

Refermez ensuite le sillon, sans tasser.

Comment préparer le sol ?

La terre est la base de vos cultures futures, si elle est bien préparée dès l'automne, vous en tirerez forcément de meilleures récoltes.

  • En un premier temps, le sol doit être débarrassé des herbes folles puis aéré. Évitez de le retourner à la bêche ou au motoculteur afin de préserver l'équilibre des diverses couches qui le composent.

  • Déterminez ensuite la nature de votre sol et faites un test de pH pour adapter vos cultures. Il est toujours plus simple d'adapter les cultures à un type de sol plutôt que d'essayer de le modifier à tout prix.

  • Ratissez pour aplanir la surface et enlever les débris végétaux ainsi que les pierres les plus grosses.

  • Couvrez avec un paillis de fumier qui protégera le sol tout en le fertilisant durant la saison froide. Si vous le préférez, vous pouvez semer un engrais vert qui aura les mêmes vertus ou couvrir le sol de paille ou de feuilles mortes broyées.

Faut-il arroser souvent son potager ?

À moins que vous n'habitiez une région où les pluies sont régulières et très fréquentes, un potager doit être arrosé très souvent en fonction des besoins de chaque plante cultivée. Certaines sont gourmandes en eau, d'autres beaucoup moins.

La mise en place d'un arrosage automatique par goutte à goutte constitue une très bonne solution pour apporter juste ce qu'il faut au pied de chaque plante.

Arrosez de préférence le soir après le coucher du soleil en été, vos plantes profiteront de la fraîcheur du sol toute la nuit.

Faut-il pailler le sol du potager ?

Le paillage du sol est très bénéfique dans un potager.

  • En hiver, il empêche le phénomène de lessivage par les fortes pluies et préserve les micro-organismes présents dans le sol tout en les nourrissant.

  • En été, il empêche une trop forte évaporation et réduit donc les opérations d'arrosage.

  • Si le paillage est assez épais, les mauvaises herbes ne peuvent pas germer ce qui évite leur concurrence avec les cultures mais aussi un fastidieux travail de désherbage.

  • Autre avantage : il préserve les fruits et légumes des projections de terre.

  • Si le paillage est d'origine organique, en se décomposant, il va apporter des nutriments et donc fertiliser naturellement le sol.

  • Enfin, un sol paillé, n'a pas besoin d'être retourné, il reste meuble et exempt de mauvaises herbes.

Faut-il retourner le sol du potager ?

Un sol retourné met environ deux ans à se rééquilibrer, ce geste n'est donc pas sans conséquence ! La terre est un écosystème complexe constitué de couches successives habitées par des animaux et micro-organismes qui y ont chacun leur place.

En surface, ils décomposent la matière organique dans les premiers centimètres, celle-ci est transformée puis transportée plus profondément grâce à l'action des vers de terre et de l'eau de pluie. Une terre couverte, n'a plus besoin d'être travaillée car l'équilibre n'est pas rompu, bien au contraire. Les fortes pluies n'emportent plus les nutriments, la terre devient meuble sous le couvert de matière organique constituant le paillage. Les micro-organismes sont plus nombreux, plus actifs, la terre revit ! Une simple aération avec une grelinette suffira au printemps si votre sol a été correctement paillé !

Le potager est-il productif en hiver ?

Le potager sera productif même en hiver si vous avez choisi des variétés adaptées au froid et si vous avez pris soin de semer à la bonne époque pour obtenir des récoltes échelonnées.

Dans les régions les plus froides la mise en place de tunnels ou d'un simple paillage peut suffire à protéger vos légumes. Carottes, panais, laitues d'hiver, mâche, épinards, chicorées, radis d'hiver, choux, poireaux pourront ainsi être récoltés.

Où aménager un potager ?

Choisissez un emplacement très ensoleillé et si possible abrité des vents dominants pour aménager votre potager. La parcelle devra être la plus plane possible et proche d'une arrivée d'eau afin de faciliter les opérations d'arrosage.

Peut-on tout faire pousser dans son potager ?

Les cultures doivent toujours être adaptées à la nature du sol, à l'exposition du potager et bien sûr au climat de la région. Il est très difficile par exemple de faire pousser des légumes très demandeurs en chaleur et en soleil comme les pastèques, les melons ou les piments dans les régions les moins privilégiées. À l'inverse, dans les régions très chaudes et en plein soleil, les laitues monteront très vite en graines.

N'oublions pas aussi que certaines cultures demandent un sol très drainé, comme les oignons ou l'ail ; En terrain humide, il faudra donc les cultiver sur buttes ou ajouter du sable de rivière à la terre.

Si votre sol est à tendance calcaire, les choux et le thym s'y plairont, s'il est sablonneux profitez-en pour planter des légumes-racines comme la betterave, la carotte ou le navet. L'asperge pousse aussi très bien dans ce type de sol.

Enfin pour obtenir de belles récoltes de courges, aubergines, melons, pastèques et tomates, le sol doit être très riche.

Qu'est-ce-que la rotation des cultures ?

La rotation des cultures consiste en la mise en place d'un roulement des cultures sur les différentes planches afin de ne pas cultiver la même plante à la même place d'une année sur l'autre.

Cette rotation s'effectue sur un minimum de 4 ans.

Vous pouvez aussi inclure une période de jachère pour chaque parcelle en semant un engrais vert qui aidera encore à améliorer le sol.

Quand aménager un potager ?

Le sol doit être préparé avant la mise en place de cultures car les diverses actions qui vont être pratiquées pour créer le potager vont forcément perturber le sol. L'idéal étant de commencer les travaux en début d'automne afin de pouvoir désherber de manière biologique avec par exemple, la pose d'une bâche pour étouffer les herbes folles avant d'aérer le sol avec une grelinette et de réaliser les amendements nécessaires pour équilibrer la terre.

Viendra ensuite la mise en place d'un paillage organique afin d'offrir une couverture au sol tout au long de la mauvaise saison. Si le sol est pauvre, n'hésitez pas à pailler avec une épaisse couche de fumier.

Au printemps votre potager sera ainsi prêt à accueillir les premières cultures dans les meilleures conditions.

Quel est l'intérêt de mettre en place une rotation des cultures ?

L'assolement ou rotation des cultures permet au sol de se restructurer et de rester équilibré en nutriments. Certaines cultures, notamment celle des légumineuses (Fabacées) permettent d'améliorer la structure du sol et de restituer de l'azote directement assimilable par les autres plantes demandeuses en cet élément qui seront alors plantées juste après. Ainsi la rotation des cultures permet de compenser l'épuisement des nutriments par des plantes très gourmandes. Mais ce n'est pas le seul intérêt, car cette technique permet aussi de protéger les plantes des parasites et maladies. En effet, certaines plantes sont sensibles à un type bien particulier d'attaque, en les changeant de place, les maladies ou les parasites qui les avaient atteintes l'année précédente et qui demeurent en dormance dans le sol ne pourront pas les atteindre directement puisque d'autres cultures moins sensibles auront pris leur place.

La rotation des cultures permet donc de réduire les traitements et d'obtenir des légumes en meilleure santé.

Quelles dimensions pour un potager ?

La dimension de votre potager dépend bien sûr de l'espace disponible pour le créer et de la fonction qu'il aura.

  • Si vous désirez créer un potager nourricier pour une famille de 4 personnes comptez environ 150 m² de surface, l'idéal étant de disposer de 200 m² pour avoir accès aux cultures prenant plus de place et introduire des légumes vivaces qui restent au potager tout au long de l'année.

  • Les grands potagers de 350 m² et plus permettent de se nourrir toute l'année, de réaliser des conserves et de stocker les récoltes en cave ou en silo.

  • Si le potager ne vous sert qu'à compléter votre alimentation et à profiter de légumes de saison en petites quantités vous pouvez tout à fait créer un petit potager de 40 m² qui accueillera quelques salades poussant aux pieds des haricots placés en tipis pour gagner de la place, ou quelques fraisiers aux pieds des tomates.

Tout est une question de temps, d'envie et de possibilités. Sachez que cultiver un petit potager ne vous prendra qu'une vingtaine de minutes par jour, alors que pour un potager de plus de 300 m², il vous faudra une grande disponibilité et une présence journalière d'au moins une heure et demi.

Quels sont les légumes les plus faciles à produire ?

Pour ne pas être en situation d'échec lorsque l'on démarre un potager, il existe des valeurs sûres faciles à faire pousser comme les laitues, les haricots, les fraisiers, les tomates, les pois et les radis.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus courantes sur...

Questions fréquentes sur la permaculture Questions fréquentes sur la permaculture

Souvent utilisé à tord ou simplement pris pour une technique de jardinage, le terme 'permaculture' reste bien mystérieux pour de nombreuses personnes. Voici donc un éclaircissement bien mérité !

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles vous ne pensiez...

Questions fréquentes sur la pomme de terre Questions fréquentes sur la pomme de terre

Quoi de plus commun qu'une pomme de terre ? Et pourtant ce légume cultivé depuis des siècles appelle encore à des questionnements. Sa culture, sa récolte mais aussi les variétés adéquates pour...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Baba (Pikine / DAKAR - SENEGAL)
    Document très riche d'enseignement pour un parfaite maîtrise du jardinage Tous nos remerciements
    Répondre à Baba
    Le 05/05/2019 à 14:44
  • Dave78 (Ile de France )
    Très bonne revue
    Répondre à Dave78
    Le 04/05/2019 à 23:31