Questions fréquentes sur le poireau

Questions fréquentes sur la culture et la cuisine du poireau
Questions fréquentes sur la culture et la cuisine du poireau

Le poireau fait partie de ces légumes indispensables dans un potager. Vous voulez tout savoir sur ses conditions de culture, les meilleures manières de le cuisiner, ses vertus sur la santé ? Vous êtes à la bonne adresse !

Comment choisir le poireau ?

Sur les étals, il n'est pas toujours simple de faire un choix ! La grosseur du fût, souvent décriée n'est pas forcément synonyme de mauvaise qualité gustative ou d'excès de fibres, tout dépend de la variété.

Le feuillage ne doit pas être fané et le fût doit être bien blanc, jamais flétri.

Comment cuisiner le poireau ?

Les amateurs l'adorent cuit à la vapeur pour retrouver toute ses saveurs. Cuit à l'eau salé, il perd beaucoup de ses oligo-éléments et vitamines. Le poireaux peut aussi être sauté à la poêle dans un peu d'huile ou de beurre, être braisé, cuit en gratin, accommodé en soupe ou potages, en tourte, en fondue... Les recettes sont innombrables avec ce légume !

Comment cultiver le poireau ?

Le poireau a besoin d'un sol meuble, non caillouteux (déformation des fûts), profond et riche. Le pH idéal est légèrement acide à neutre.

Si la terre est lourde et compacte, ajoutez du compost et un peu de sable pour la rendre plus légère. Pour apporter des nutriments, l'idéal est de fumer le sol quelques mois avant la culture ; Un paillage de fumier de vache sera alors idéal, vous pouvez y ajouter quelques poignées de cendres de cheminée pour un apport en potasse.

Autre solution, plantez vos poireaux après une culture d'engrais verts de la famille des Fabacées dont les racines libéreront de l'azote dans le sol tout en l'ameublissant.

Le poireau a besoin de plein soleil pour croître dans de bonnes conditions.

Inutile d'arroser trop fréquemment surtout s'il pleut, arrosez régulièrement s'il fait chaud et sec.

Comment éviter les maladies du poireau ?

Plantez le poireau dans un sol bien drainé et espacez bien les plants, une bonne ventilation est importante. N'arrosez pas en excès et évitez de mouiller le feuillage. Pulvérisez du purin de prêle tous les 15 jours.

Comment lutter contre les parasites du poireau ?

Mettre en place une rotation des cultures sur 4 ans et placez des voiles anti-insectes permet de lutter contre ces parasites. Des pulvérisations de purin de fougère les éloignent. Attention au purin d'ortie qui attire la mouche de l'oignon, mouche qui sévit aussi sur le poireau !

Comment manger la partie verte du poireau ?

Il suffit de couper l'extrémité des feuilles un peu trop coriace puis de détailler le reste en lamelles ou en rondelles avant de les faire cuire pour les inclure dans des recettes comme des poêlées, des omelettes, des gratins, et bien sûr en soupes, potages ou veloutés.

Comment préparer le poireau ?

Après avoir ôté les racines et les extrémités de feuilles, fendez le légume sur toute sa longueur. Lavez-le bien pour éliminer toute la terre. Ensuite, il peut être détaillé en julienne, en bâtonnets, en tronçons ou en rondelles suivant la recette.

Comment repiquer le poireau ?

  • Choisissez les sujets les plus droits et le plus beaux pour effectuer le repiquage. Habillez les racines en les taillant pour ne garder qu'un tiers de leur longueur.

  • Faites de même en raccourcissant les feuilles pour obtenir des plantes d'une quinzaine de centimètres de hauteur.

  • Pralinez les racines pour faciliter la reprise, vous pouvez alors rajouter quelques mycorhizes.

  • Plantez ensuite un poireau tous les 15 cm en l'enterrant de moitié. Espacez les lignes de 30 cm. Ces espacements permettent une meilleure ventilation et donc une meilleure résistance aux maladies.

  • Pensez à intercaler une rangée de carottes entre chaque rangée de poireaux, ces légumes se protègent mutuellement de leurs parasites.

  • N'oubliez pas d'arroser pour assurer la reprise.

Est-ce que tout se mange dans le poireau ?

Pratiquement toutes les parties du poireau peuvent être consommées excepté les racines qui seront coupées avant la préparation ainsi que l'extrémité des feuilles vertes qui peuvent être dures à moins de les réduire en velouté.

Faut-il repiquer le poireau ?

Le repiquage du poireau est rendu obligatoire lorsque les semis sont effectués en caissette en pépinière, ils doivent donc être repiqués en pleine terre.

Concernant les semis en pleine terre, le repiquage a bien sûr ses nombreux adeptes qui y voient de nombreux avantages. Une meilleure croissance, un fût plus long et plus gros donc plus de 'blanc', moins de feuilles et de meilleurs rendements sont avancés par les défenseurs du repiquage. Ses détracteurs affirment qu'un simple éclaircissage est suffisant. Pour ces derniers, le repiquage serait un geste traumatisant qui bloquerait la symbiose entre les racines et les mycorhizes et fragiliserait le poireau face aux maladies. Pour eux, un buttage ou un paillage voire les deux, suffirait à obtenir le même résultat.

Peut-on consommer du poireau dans le cadre d'un régime hypocalorique ?

Oui, le poireau est non seulement peu calorique (27 kcal/100 gr), mais il est aussi très peu gras (0,3g/100 gr), contient peu de sucres (4g/100gr), il peut donc être consommé dans le cadre d'un régime. Soyons logiques : sauces, mayonnaise, béchamel et vinaigrette devront être évitées, tout comme les préparations en tourtes, en gratins etc... La cuisson vapeur reste la meilleure dans le cadre d'un régime hypocalorique.

Quand et comment arroser le poireau ?

Il est nécessaire d'arroser le poireau lors de sa plantation et du repiquage pour assurer la reprise. Ensuite s'il pleut régulièrement, inutile d'arroser car un excès d'eau est néfaste. Arrosez seulement lorsque le sol commence à sécher en surface sur 3 cm.

Les chocs hydriques sont aussi à surveiller, un arrosage très copieux suivi de sécheresse, puis d'un nouvel arrosage copieux va réduire les rendements.

Quand récolter les poireaux ?

Quand repiquer le poireau ?

Il est temps de repiquer le poireau lorsqu'il a la taille d'un crayon. L'opération se fait de fin juin à fin juillet pour une récolte automnale ou hivernale.

Quand semer le poireau ?

Semez le poireau lorsque la terre est bien dégorgée et réchauffée (12°C au minimum). Il est possible de semer le poireau de février à mi-septembre selon les variétés et le climat. Le semis précoce en février/mars sera réalisé à l'abri, sur couche chaude ou sous châssis. Ensuite les poireaux pourront être semés en pleine terre.

Pour obtenir une récolte en primeur au printemps semez fin août.

Pour une récolte automnale ou hivernale, semez le poireau de mars à mai.

Quelle est la place du poireau dans la rotation des cultures ?

Le poireau ne doit jamais être cultivé à la même place deux années consécutives et un délai minimal de 3 ans doit être respecté. Il peut être planté après une culture de légumes racines (navet, pomme de terre, betterave...) ou de légumes de la famille des Fabacées (pois, haricots, fèves...).

Quelle est la saison du poireau ?

L'hiver est la saison de prédilection du poireau, selon la variété et la période de semis, il peut être récolté tout au long de la froide saison.

Le poireau peut aussi être dégusté en primeur pour une récolte de printemps.

Le poireau d'automne est quant à lui cultivé dans le Sud de la France pour une récolte de début septembre à novembre.

En échelonnant les semis et en faisant un bon choix de variétés, il est donc possible de consommer du poireau presque toute l'année.

Quelles sont les meilleures variétés de poireaux ?

Nombreuses sont les variétés, le choix reste subjectif, mais certaines d'entre-elles, plus rustiques et résistantes aux maladies se distinguent :

  • Poireau 'Bleu de Solaise'

    Cette variété peut être cultivée aussi bien en poireau d'automne que d'hiver. Résistante à la montaison mais aussi froid, elle présente un feuillage bleuté porté par un fût épais pouvant atteindre16 cm de longueur. Elle est sensible aux parasites du poireau.

  • Poireau d'hiver 'St Victor'

    Cette variété est une amélioration de la variété précédemment citée, elle est très résistante au vers, mais aussi au gel et à la montaison. Elle présente de très bonne qualités gustatives.

  • Poireau perpétuel (Allium ampeloprasum)

    Ce poireau vivace peut être installé au potager pour de longues années car il est vivace. Il forme au fil du temps une touffe dont il est possible de consommer le feuillage au fur et à mesure des besoins. Rustique, il tolère des températures de l'ordre de -25°C et n'est sensible à aucune maladie !

  • 'Jaune gros du Poitou' 

    Cette variété est appréciée pour son gros fût bien blanc d'une longueur pouvant atteindre 25 cm. Les feuilles vert chartreuse sont délicieuses aussi.

    Elle est idéale en primeur et pour une culture dans le Sud en poireau d'automne car elle craint le froid.

  • 'Poireau de Carentan'

    Ce poireau résiste à la montaison et à des températures très froides. Le fût large et court porte des feuilles en éventail. Cette variété est cependant sensible à la teigne, au vers et à la mouche du poireau.

  • Poireau 'Monstrueux d'Elbeuf'

    Comme son nom l'indique, cette variété hâtive idéale pour une récolte en tout début d'automne, présente un fût très charnu aux bonnes qualités gustatives. Elle assure des récoltes abondantes si elle est protégée contre les parasites classiques du poireau.

Quelles sont les principales maladies du poireau ?

Le poireau est sensible à l'oïdium, au mildiou et à la rouille : des maladies cryptogamiques provoquées par de micro-champignons.

Quelles sont les valeurs nutritionnelles du poireau ?

Le poireau est faiblement calorique (27 kcal/100 gr), il est riche en potassium, phosphore, magnésium, calcium, zinc et fer. Du côté des vitamines, il n'est pas en reste avec un bon apport en vitamines E, C, B9 et en pro-vitamine A.

Quels sont les bienfaits du poireau sur la santé ?

  • Riche en fibres, notamment en fibres prébiotiques, le poireau favorise le transit intestinal, mais aussi le sommeil selon une étude américaine de 2017.

  • Son bon apport en potassium lui confère un pouvoir protecteur sur le système artériel alors que ses composés soufrés préviennent certains cancers.

  • Riche en acide oxalique, il est diurétique.

  • Le cocktail potassium/magnésium/calcium favorise aussi la santé osseuse.

  • Comme toutes les plantes de la famille des Alliacées (Amaryllidacées selon la classification actuelle), le poireau présente des vertus antibactériennes, antifongiques, antivirales et antiparasitaires.

  • Le poireau est aussi une source importante d'antioxydants (polyphénols, kaempférol), il permet donc une réduction des risques cardiovasculaires et de vieillissement cellulaire.

Quels sont les principaux parasites du poireau ?

  • La mouche mineuse du poireau (Phytomyza gymnostoma) au printemps et en automne.

  • La teigne ou 'vers du poireau' (Acroplepia assectella) qui sévit sur 3 périodes : avril/mai, fin juin à début août, puis en septembre.

  • La mouche de l'oignon (Delia antiqua) en avril/mai puis en juillet.

Lire aussi
Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus courantes sur...

Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici les réponses aux questions...

Questions fréquentes sur la permaculture Questions fréquentes sur la permaculture

Souvent utilisé à tord ou simplement pris pour une technique de jardinage, le terme 'permaculture' reste bien mystérieux pour de nombreuses personnes. Voici donc un éclaircissement bien mérité !

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles vous ne pensiez...

Vos commentairesAjouter un commentaire