Genêt à balais

Genêt à balais Lena, Cytisus scoparius 'Lena'

Botanique

Nom latin  : Cytisus scoparius
Synonyme  : Sarothamnus scoparius
Origine  : Europe
Période de floraison : mai à juillet
Couleur des fleurs  : jaune, blanc, rouge
Type de plante : arbuste florifère
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : caduc, mais reste vert toute l'année
Hauteur : 1 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -25°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombragée
Type de sol : drainant, assez pauvre, caillouteux
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif, talus, plante mellifère, médicinale
Plantation, rempotage : bouturage, semis

Généralités

Cytisus scoparius, le genêt à balais est un arbuste appartenant à la famille des Fabacées. Il est originaire du nord-ouest de l’Europe, avec une répartition subatlantique. C’est une espèce indigène assez courante en France, présente sur les landes ou dans le manteau des forêts acides, ou enfin colonisatrice des massifs dunaires. Le genêt à balais est également commercialisé comme arbuste ornemental sous diverses variétés horticoles.

Description du genêt à balais

Cytisus scoparius est un arbrisseau aux tiges densément ramifiées, souples et vertes, qui s’élève de 1 à 3 m, au port dressé pour l’espèce sauvage, mais souvent plus basse, parfois plus étalée, ou même prostrée, selon les variétés. Il peut vivre durant 30 ans.

Ses feuilles inférieures sont composées de 3 folioles, tandis que les feuilles du haut des tiges sont simples, longues de 2 à 3 cm. Ce feuillage est de courte durée et chute rapidement, la photosynthèse étant ensuite assurée par les tiges. Le genêt à balais est donc caduc, mais reste toujours vert.

Les fleurs sont nombreuses, disposées par bouquet sur les rameaux de l’année précédente. Typique des fabacées, elles sont jaune vif sur la forme botanique, mais le genêt à balais existe en jaune pâle, rose, rouge, orange, ou bicolore. Les fleurs sont hermaphrodites, mais non autofertiles. Elles sont mellifères et sont fécondées par les insectes.

Comme presque toutes les plantes de la famille des Fabacées, Cytisus scoparius produit des nodosités au niveau de ces racines. Celles-ci, occupées par des bactéries rhizobiums, lui permettent de fixer, puis d’utiliser l’azote atmosphérique. C’est pourquoi le genêt à balais est capable de croitre en sol pauvre. Il enrichit d’ailleurs le sol. C’est une plante colonisatrice.

Quelques variétés horticoles :

  • Cytisus scoparius 'Luna', aux fleurs jaune pâle
  • Cytisus scoparius ‘Lena’, à la flamboyante floraison rouge orangé
  • Cytisus scoparius ‘La Coquette’, aux fleurs jaunes, orange, et roses
  • Cytisus scoparius 'Windlesham Ruby', à l’incroyable floraison rose, presque rouge

Comment cultiver et planter un genêt à balais ?

Cytisus scoparius est un arbuste coriace, bien adapté à notre climat puisqu’il est indigène. Il demande une exposition ensoleillée à mi-ombre, dans un sol acide à neutre. Il est calcifuge, et ne supporte pas les sols crayeux.

Le genêt à balais est par contre conseillé pour les cas difficiles : il est tolérant aux exploitons maritimes, aux vents violents, aux sols excessivement acides ou pauvres, et même à la pollution atmosphérique. Il supporte même la sécheresse, une fois bien enraciné.

En contrepartie, il se montre délicat à la transplantation. En effet, ses racines supportent mal les perturbations. C’est pourquoi il est conseillé de l’acquérir très jeune, d’autant qu‘il montre une croissance rapide. Il est donc mis en place directement sans toucher à la motte des racines. Planté en automne ou en début de printemps, il sera arrosé durant son premier été.

Il n’a pas besoin d’être taillé, mais si une taille est nécessaire, elle sera faite juste à la fin de la floraison, jamais au niveau des branches lignifiées (brunes), mais sur le bois vert.

Comment multiplier le genêt à balais ?

Les cultivars de Cytisus scoparius sont multipliés par bouturage. Les boutures à talon peuvent être tentées au printemps, en été ou en automne.

Le saviez-vous ?

Le genêt à balais est favorable à la biodiversité du milieu, pour les butineurs, mais aussi pour nourrir quelques espèces de chenilles.

Il est parfois utilisé pour améliorer les terres lessivées ou encore pour maintenir un sol (talus, ou pente sablonneuse).

La plante est considérée comme toxique, mais est utilisée en même temps pour produire des médicaments. Cependant, les fleurs sont parfois consommées.

Autrefois, des balais grossiers étaient fabriqués à l’aide de ses rameaux.

Espèces et variétés de Cytisus

Une soixantaine d’espèces dans le genre

  • Cytisus maderensis, le genêt de Madère
  • Cytisus racemosus, le genêt des Canaries
  • Cytisus x praecox, un genêt horticole
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire