Rosier cent-feuilles, Rose de mai, Rose chou,   Rose des peintres, Rosier de Provence

Rosa centifolia est la rose ancienne, historique même puisqu’elle date d’au moins 1600. C’est la rose-chou typique, au charme désuet incomparable, merveilleusement odorante. Les roses centifolias sont assez rares et beaucoup de leurs variétés ont été perdues.

Rosa centifolia 'Parkzauber'

Botanique

N. scientifique Rosa centifolia
Synonyme Rosa x centifolia
Famille Rosacées
Origine horticole
Floraison mai
Fleurs rose,blanc,violet
Typerosier paysager
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur120 cm à 150 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -18 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltrès tolérant, sauf sols trop calcaires
Acidité acide à légèrement basique
Humidité normal à un peu sec
Utilisationhaie basse, couvre-sol, talus, massif
Plantationautomne, printemps
Multiplicationboutures, marcottes, greffe,
Rosa centifolia 'Parkzauber'

Rosa x centifolia représente un groupe cultural de rosiers aux nombreux noms communs : rosier cent-feuilles, Rose de mai, Rose chou, Rose des peintres, Rosier de Provence, Rosiers de Hollande… Il faut dire que la rose des peintres est historique, elle était déjà connue depuis le 17e siècle, où elle s’affichait sur les tableaux des peintres flamands, et sans doute existait-elle déjà auparavant.

Les rosiers Rosa x centifolia appartiennent à la famille des Rosacées et sont des hybrides complexes. Comme ils sont très anciens, on ne connaît pas clairement à partir de quelles espèces ils ont été sélectionnés, on sait seulement qu’ils sont probablement dérivés en partie de la rose de Damas (Rosa x damascena).

Le rosier cent-feuilles a connu son apogée durant le 19e siècle, où on trouve trace de plus d’une centaine de variétés. Mais l’intérêt pour les nouvelles variétés remontantes et la disparition des anciens jardins ont fait leurs œuvres : nous n’en comptons plus qu’une trentaine aujourd’hui, précieusement conservées par des rosiéristes passionnés.

Description du rosier cent-feuilles

Rosa x centifolia est une rosier haut de 1,50 m à 1,80 m aux tiges dressées puis retombantes, que l’on peut cultiver comme un rosier arbustif de grande taille ou palissé comme un rosier semi-grimpant. Ses banches sont assez souples et plutôt fines à leur extrémité, portant de petits aiguillons. Son feuillage est souvent sain, plus ou moins dense. Les feuilles sont composées de 5/7 folioles vert bleuté, bordé d’un fin liseré rouge.

Il n’est pas remontant, il fleurit entre mai et juillet (selon les variétés), soit par rose solitaire soit par corymbe de plusieurs roses.

La rose possède un très grand nombre de sépales pétaloïdes, serrés les uns contre les autres cerclés de pétales un peu plus longs ; ces derniers dessinent un cercle presque parfait autour d’un large cœur très dense. L’ensemble est très globuleux en début de floraison, puis s’élargit en plateau.

Les roses de mai sont souvent roses, parfois foncées, parfois pâles. Mais il existe quelques formes blanc pur ou presque violettes.

Cette rose ronde fait face à notre regard du haut de ses branches, car ses tiges ploient légèrement sous leur poids. Elles ne montrent pas la rigidité des roses modernes, ce qui leur prête une forme de délicatesse romantique.

Exemple de variétés encore existantes et éventuellement en production de rosiers cent-feuilles

  • une rose simplement nommée Rosa x centifolia, rose moyen, est la chef de file, obtenue en Hollande.
  • des mutations générèrent les Rosa x centifolia ‘Muscosa’ qui sont des rosiers dits ‘mousseux’.

Ce n’est pas la rose qui est mousseuse, mais le pédoncule et le calice qui arborent de nombreuses et fines excroissances vertes de quelques millimétrées : elles apportent un caractère étonnant à cette rose déjà très typée. Ex Rosa x centifolia ‘Cristata’ ou ‘Chapeau de Napoleon’, une variété qui est extraordinairement mousseuse avec de fleurs rose vif.

Quelques autres variétés de roses anciennes cent-feuilles ont traversé les siècles :

  • Rosa x centifolia 'Fantin Latour', est grand avec un beau feuillage. Vigoureux, il forme de larges fleurs rose très pâle.
  • Rosa x centifolia ‘Rose de Meaux’ est un cent-feuilles miniatures : compact et à petites fleurs durables, rose tendre.
  • Rosa x centifolia ‘Rose de bourgogne’, 150 cm de haut et aux fleurs roses foncées presque rouges.
  • Rosa x centifolia ‘variegata’, aux grosses fleurs striées.
  • Rosa x centifolia ‘Le Rire Niais’, aux fleurs rose foncé qui s’éclaircissent avec le temps
  • Rosa x centiflolia ‘Vierge de Clery’, la rose cent-feuilles blanche.
  • Rosa x centifolia ‘Tour de Malakoff’, est un grand buisson aux fleurs rose foncé.

Comment planter la rose cent-feuilles ?

Ayant traversé quelques siècles, les rosiers de Provence ont fait la preuve de leur robustesse en culture.

Ils se plaisent en sol ordinaire, fertile et assez drainant, pas trop calcaire. Ils ont besoin d’une exposition ensoleillée à mi-ombre, sensibles malgré tout à la concurrence de plantes voisines qui les ombrent.

Les rosiers cent-feuilles sont plantés entre novembre et mars, de préférence à partir de plante à racines nues. Les racines peuvent être pralinées éventuellement (trempées et enduites dans une boue terreuse collante). La fosse de plantation est 2 à 3 fois plus large que la souche, une terre bien ameublie, un peu enrichie de compost ou de fumier est placée autour des racines, tassées et arrosées immédiatement pour chasser les poches d’air.

Les roses de mai en pot seront plantés de même, mais en dénouant la motte de racine le plus possible entre novembre et mars, ou seulement quelques racines si c’est plus tard en saison. Il faudra alors l’arroser souvent durant son premier été dès qu’il fait sec.

Entretien et taille du rosier centifolia

Pour maintenir ses tiges bien hautes, le cent-feuilles peut être tuteuré. Il sera nourri chaque automne d’un peu de compost ou de fumier décomposé, posé sur la terre.

La taille n’est pas indispensable : mais une taille légère, juste après sa floraison ou au plus tard en juillet est possible pour le rééquilibrer ou si on souhaite lui donner une forme très régulière.

Une taille plus sévère de 1/3 des tiges peut être bénéfique s’il ne craint pas la concurrence.

Le parfum de la rose

La rose centifolia dégage une impressionnante fragrance, très agréable, sucrée, voire mielleuse qui l’on rendue longtemps indispensable pour les parfumeurs. Elle fut cultivée en masse à Grasse, mais il n’en reste plus que quelques hectares en culture actuellement, car récolter son parfum demande de la rigueur et elle ne fleurit qu’un mois de l’année.

Espèces et variétés de Rosa

150 espèces et des milliers de cultivars

  • Rosa banksia, le rosier de Banks
  • Rosa foetida, le rosier fétide
  • Rosa gigantea, de 30 m de hauteur parfois
  • Rosa hugonis, aux fleurs jaunes
  • Rosa moschata, le rosier musqué
  • Rosa rugosa, hérissé d’épine
  • Rosa rubiginosa, l’églantier rouge
  • Rosa wichuraiana, le rosier de Wichura
  • Rosa pimprinelifolia, le rosier pimprenelle
  • Rosa multiflora, le rosier multiflore
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Rosier de Chine changeant, Rose papillon, Rosa chinensis 'Mutabilis' Rosier de Chine changeant, Rose papillon, Rosa chinensis 'Mutabilis'

Rosa sinensis ' Mutabilis', la rose papillon ou rosier de Chine changeant, est un arbuste semi-persistant appartenant à la famille des Rosacées. Apporté en Europe à a fin du 19[...]

Rosier musqué, Rose musquée, Rosa moschata Rosier musqué, Rose musquée, Rosa moschata

La rose musquée ne manque pas de charme, que ce soit avec leurs fleurs simples ou semi-doubles. Non seulement, ce rosier est florifère, mais il fleurit sur une longue période.

Histoire de la rose et du rosier Histoire de la rose et du rosier

Dans tout l'hémisphère nord, l'histoire de la rose remonte à la nuit des temps. Reine du jardin à juste titre, la rose est un joyau que les jardiniers ont façonné[...]

Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa Rosier rugueux, Rosier du Japon, Rosa rugosa

Le rosier rugueux est un rosier sauvage aux roses simples rose à blanches qui produiront des cynorhodons comestibles.

Vos commentairesAjouter un commentaire