Agaric du Devon

Cousin du Rosé-des-prés, l'Agaric du Devon, Agaricus devoniensis est un champignon qui se développe sur le sable du littoral méditerranéen ou atlantique.

Agaric du Devon, Agaricus devoniensis
Agaric du Devon, Agaricus devoniensis

Botanique

N. scientifique Agaricus devoniensis
Synonymes Agaricus arenophilus, Psalliota arenicola
Famille Agaricacées
Chapeau hémisphérique puis convexe à plus ou moins étalé, blanc puis gris-blanchâtre, D. 3 à 6 cm
Hyménium lames serrées, rosâtres puis brunâtres
Spores sporée brune foncée
Anneau blanc, mince et fragile, disparaît rapidement
Pied blanc, glabre et trapu
Chair charnue, blanche et immuable
Volve absente
Odeur agréable, fongique

Habitat et usages

Répartition France, Europe, hémisphère Nord
Périodedu printemps jusqu'à l'hiver
Habitatlittoral, dans le sol sableux des dunes grises fixées, stabilisées
Confusions possiblesAgaricus bisporus, Agaricus menieri, Agaricus gennadii
Toxicitécomestible
Intérêt culinairebon comestible
Usagesnon référencés, culinaires
Agaric du Devon, Agaricus devoniensis

Cousin du Rosé-des-prés, l'Agaric du Devon, Agaricus devoniensis, se développe sur le sable du littoral méditerranéen ou atlantique. Ce Basidiomycète commun de la famille des Agaricacées apprécie particulièrement les dunes grises d'où émerge son chapeau rond, blanc immuable.

Description de l'Agaric du Devon

Le chapeau de l'Agaric du Devon est hémisphérique, il arbore par la suite une forme convexe puis il finit par s'étaler. De petite taille, ce chapeau charnu d'un blanc immaculé chez les jeunes sujets devenant gris-blanchâtre en vieillissant, mesure entre 3 et 6 cm de diamètre. La cuticule se détache facilement. La marge, également blanche, est fortement enroulée puis elle se déroule en même temps que le champignon grandit et s'étale. Des restes velus de voile peuvent demeurer à l'extrémité de cette marge. Les lames sont libres et serrées, blanc-rosâtre au début puis rosâtres et enfin brunâtres en séchant, en prenant de l'âge.

Le pied blanc immuable est trapu et glabre. Légèrement radicant, il présente à sa base comme une petite racine. Il porte de multiples anneaux intermédiaires, minces et fragiles qui disparaissent rapidement. La chair charnue est épaisse et ferme, elle est blanchâtre et relativement immuable. Son odeur et sa saveur sont agréables, fongiques.

Détermination de Agaricus devoniensis

L'habitat typique d'Agaricus devoniensis au sein des dunes grises stabilisées permet d'éloigner bons nombres de confusions avec d'autres Agarics blanc-grisâtre aux milieux de vie différents. Tel que l'Agaric bispore, Agaricus bisporus qui se développe sur les sols gras (fumiers, composts), dans les jardins ou les parcs.

Cependant, quelques espèces se développent dans le même type d'habitat. C'est le cas de l'Agaric des sables, Agaricus menieri une des espèces toxiques des dunes, dont la chair jaunit au touché, notamment à la base du pied.

L'Agaric volvacé des cyprès, Agaricus gennadii dont l'armille, s'apparentant à une chaussette engainant le pied, est très visible. Cette espèce est rare et pousse principalement dans les zones sableuses sous les cyprès.

Milieu de vie de l'Agaric du Devon

Espèce commune, l'Agaric du Devon est retrouvé dans les zones littorales au sein des dunes non boisées mais parfois sous les cyprès. Elle pousse principalement sur les dunes grises stabilisées, souvent dans les tapis de mousses et de lichens. Elle est aperçue en petits groupes d'individus ou parfois seule. La période la plus propice à son développement s'étire du printemps jusqu'en hiver.

Toxicité

Cet Agaric est comestible mais de possibles confusions avec des champignons toxiques voire mortels des dunes n'incitent guère à sa consommation.

Usages de l'Agaric du Devon

Non référencés mais culinaires, probablement pour compléter des entrées ou des plats.

Espèces et variétés de Agaricus

Parmi les Agarics spécifiques des sols sableux, quelques-uns sont toxiques :

  • Agaricus freirei : Agaric de Freire, chapeau méchuleux, brun-grisâtre sur fond pâle, dans les dunes boisées du littoral
  • Agaricus menieri : Agaric des sables, chapeau blanc à grisâtre, dans les dunes blanches
  • Agaricus pseudopratensis : Faux Agaric des prés, chapeau méchuleux blanc-grisâtre, dans les dunes fixées
  • Agaricus purpurellus : Agaric améthyste, chapeau rose vineux à brun vineux, sous conifères, en particulier sous les pins et parfois sur sol sablonneux
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Agaric sylvatique, Agaric des forêts, Agaricus sylvaticus Agaric sylvatique, Agaric des forêts, Agaricus sylvaticus

L'Agaric des forêts, Agaricus sylvaticus, perce la litière des conifères de son chapeau brun-rougeâtre fissuré de blanc. Ce champignon commun et facilement reconnaissable, ne possède hélàs pas les...

Agaric des trottoirs, Psalliote des trottoirs, Agaric à 2 anneaux, Agaricus bitorquis Agaric des trottoirs, Psalliote des trottoirs, Agaric à 2 anneaux, Agaricus bitorquis

L'Agaric des trottoirs, cousin du Rosé-des-prés, s'installe en milieu urbain, où il perce le bitume de la pointe de son chapeau pour sortir à l'air libre.

Agaric jaunissant, Agaricus xanthodermus Agaric jaunissant, Agaricus xanthodermus

L'Agaric jaunissant ressemble à s'y méprendre au Rosé-des-prés. Chapeau blanc et lames roses dans une prairie, au premier coup d'oeil on sort son couteau. Pourtant ce champignon est toxique, il[...]

Champignon de Paris, Agaric bispore, Champignon de couche, Agaricus bisporus Champignon de Paris, Agaric bispore, Champignon de couche, Agaricus bisporus

Le champignon de Paris est un excellent comestible si facile à cultiver qu'il ne manque jamais sur les étalages des primeurs.

Vos commentairesAjouter un commentaire