La coccinelle ou bête à bon dieu

La coccinelle ou bête à bon dieu
La coccinelle ou bête à bon dieu

Est-il nécessaire de la présenter ? Tous les jardiniers croient connaître ce petit insecte aux élytres tachetés, pourtant il en existe de nombreuses espèces. Petit tour dans le monde bien peuplé des coccinelles...

Coccinelle qui es-tu ?

La coccinelle est un coléoptère qui se décline sous de nombreuses espèces différentes (plus de 6000 dans le monde) que l'on différencie par leur couleur (jaune, orange, rouge, blanc, rose ou noir), mais aussi par le nombre de points présents sur leur élytres.

Le régime alimentaire peut aussi aider à les différencier puisqu'il varie selon l'espèce ; certaines sont même spécialisées dans un type d'alimentation : pucerons, aleurodes, champignons, cochenilles, acariens et même plantes...).

La plus commune : la coccinelle à 7 points

Coccinella semptempunctata, la coccinelle à 7 points noirs et aux élytres rouges, est la plus fréquente dans nos jardins et en Europe. Les coccinelles sortent de leur léthargie au début du printemps avec les premiers rayons de soleil après une diapause aux pieds des plantes, cachées sous les feuilles, sous la mousse ou dans un coin du garage, voir un hôtel à insectes si vous lui proposez.

Elles se reproduiront et pondront plusieurs centaines d’œufs que les femelles déposeront à proximité d'une colonie de pucerons. Ces œufs jaunes se transformeront en petites larves noires avec des reflets bleu métallisé et des points jaune orangé qui deviendront bien vite de redoutables prédateurs de pucerons, ce qui en fait de précieux auxiliaires pour le jardinier qui souhaite lutter biologiquement contre les ravageurs que sont les pucerons au jardin et à la maison. Chaque larve peut en effet dévorer jusqu'à 200 pucerons par jour !

Elle se transformeront ensuite en nymphes pour donner des adultes en été à la grande joie des enfants qui pourront venir les observer très régulièrement.

Larve de coccinelleChrysalide de coccinelle

Les autres espèces de coccinelles des jardins

Harmonia axyridis, la coccinelle asiatique, a été importée pour lutter contre les pucerons dans les années 90, mais elle est devenue invasive et destructrice pour nos coccinelles locales. Mesurant entre 5 et 8 millimètres (ce qui est beaucoup pour une coccinelle), Harmonia axyridis est difficile à identifier car la coloration des élytres s'étend du jaune orangé au rouge, en passant par le noir. Le nombre de taches est quant à lui aléatoire, variant de zéro à 9. Polyphage, elle se nourrit, certes de pucerons mais aussi de psylles, de cochenilles, de fruits ou de larves d'autres coccinelles.

Adalia bipunctata présente en général des élytres rouges et deux points noirs, mais certaines sont noires à taches oranges, ce qui faciliterait le réchauffement de l'insecte dans les zones les plus septentrionales. La spécialité alimentaire de cette coccinelle est un régime à base de cochenilles et de pucerons.

Aphidecta obliterata, la coccinelle de l’épicéa ou du mélèze est de couleur beige ponctué de brun avec un 'M' noir bien marqué sur son pronotum. Elle a été introduite en Amérique du Nord pour sa capacité à dévorer Adelges piceae un insecte qui détruisaient les sapins.

Cryptolaemus montrouzieri, présente un corps noir et une tête orange. Cette coccinelle est très utilisée sous serre dans le domaine de l'horticulture car c'est une prédatrice de cochenilles farineuses.

Oenopia lyncea, est un petit modèle noir à points jaunes, autrement connue sous le nom de "coccinelle lynx". Elle est très présente dans les jardins du midi, plus rare ailleurs.

Lire aussi
L'invasion de la coccinelle asiatique L'invasion de la coccinelle asiatique

Importé pour combattre les pucerons, la coccinelle asiatique envahit nos régions. Harmonia axyridis est une espèce de coccinelle asiatique qui a été aux USA dans les années 60 après plusieurs...

Benoîte coccinelle, Geum coccineum Benoîte coccinelle, Geum coccineum

Geum coccineum, la benoîte coccinelle est une plante vivace de la famille des Rosacées. Présente en Europe du sud et de l’est, et un peu en Asie, la benoîte coccinelle est devenue une plante...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • RIVOIRAT (Languedoc)
    Bonjour, je suis satisfaite de vos écrits sur les larves et coccinelles. Merci !
    Répondre à RIVOIRAT
    Le 17/01/2014 à 09:19
    Esra (67200)
    Comment s'occuper d'une coccinelle ?
    Répondre à Esra
    Le 11/06/2016 à 19:43