Complexité du système racinaire des plantes

Système racinaire aérien des palétuviers dans la mangrove
Système racinaire aérien des palétuviers dans la mangrove

Ayant un rôle essentiel à la vie de la majorité des plantes, le système racinaire peut adopter diverses structures et architectures selon l'espèce de la plante mais aussi en fonction des caractéristiques du sol. Découvrons cette merveille de la Nature !

À quoi sert le système racinaire ?

Nombreuses sont les fonctions des racines sur une plante. Souvent enterrées et donc ancrées dans le sol, elles servent à stabiliser la plante et à lui permettre de croître sans être arrachée par le vent ou les fortes pluies. Chez certaines grimpantes comme le lierre, elles prennent la forme de crampons pour s'agripper à leurs supports, chez le palétuvier, elles forment une structure maintenant l'arbre entre eau et air, alors que chez le Cyprès chauve, elles se transforment en organes respiratoires (pneumatophores) sur les rives. Ce ne sont que quelques exemples parmi la diversité incroyable de systèmes racinaires présents sur notre globe.

Chez les plantes vivaces dont le feuillage disparaît en hiver (dont font partie les arbres à feuillage caduque mais aussi sur les plantes présentant des racines à tubercules ou des rhizomes comme les dahlias, pommes de terres, iris...), les nutriments sont stockés dans les racines qui assureront le redémarrage de la plante dès les premiers beaux jours.

Évidemment, les racines ont aussi pour fonction essentielle de puiser les sels minéraux et l'eau, indispensables à la vie de la plante. Les racines principales se divisent en radicelles sur lesquelles des petits poils absorbants sont présents (chevelu racinaire).

Parfois, notamment sur les végétaux de la famille des Fabacées, on note la présence de nodosités sur les racines qui abritent des bactéries capables de capter l'azote présent dans l'atmosphère et de le mettre directement à disposition pour la plante mais aussi pour les végétaux qui l'entourent !

Plus la surface des racines est imposantes meilleure sera la santé de la plante, voilà pourquoi la symbiose avec les mycorhizes est si importante. Ces micro-champignons qui ne peuvent pas synthétiser de carbone, profitent de celui élaboré par la plante en se fixant sur ses racines. En échange, ils forment un vaste réseau qui met à disposition plus de minéraux et d'eau pour la plante à laquelle ils sont associés. Faites le test en faisant un apport de mycorhizes dès la plantation de vos végétaux, vous serez étonnés !

Les structures racinaires les plus courantes

  • Le système racinaire fasciculaire forme un faisceau de racines partant d'un seul point (souvent le collet de la plante). Il n'y a alors pas de racine principale plus grosse que les autres.

  • Le système traçant caractérise des racines qui se développent à l'horizontale et qui courent juste sous la surface du sol comme sur les bambous ou de nombreuses plantes couvre-sol. Ces racines émergent de temps en temps pour laisser apparaître une nouvelle plante.

  • Le système de racines adventives se caractérise par la présence de tiges souterraines se formant à la base d'un nœud comme les menthes, les fraisiers ou le chiendent.

  • Le système pivotant présente une grande racine principale qui s'enfonce en profondeur et à la verticale dans le sol. De petites racines secondaires complètent se système permettant un bel ancrage au sol. La carotte sauvage, le pissenlit mais aussi le chêne possèdent ce type de racines.

Lire aussi
Les plantes hybrides Les plantes hybrides

De plus en plus présentes dans les rayons des jardineries, les semences et les plantes hybrides ont tendance à supplanter les espèces traditionnelles. De quoi s'agit-il réellement ? Quel est...

Les plantes bisannuelles Les plantes bisannuelles

Très utiles pour leur floraison précoce en fin d'hiver et au tout début de printemps, les plantes bisannuelles sont très souvent associées aux plantes à bulbes. Elles sont caractérisées par un port...

Les plantes annuelles Les plantes annuelles

Elles font leur apparition au printemps sur les étals des jardineries sous le nom de plantes annuelles à floraison estivales. Mais que signifie vraiment ce terme ? Quelles espèces se cachent sous...

La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes La feuille, l'élément indispensable à la survie des plantes

Les plantes et les arbres ne sauraient vivre sans feuilles. Grâce aux feuilles, la plante capte et sépare le CO2 pour se nourrir mais aussi synthétise les acides animés. Ces deux actions sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire