Entretien et multiplication du géranium de Madère

Étonnant, le géranium de Madère l'est en bien des points. Haut sur pattes, il produit une touffe de fleurs mauve rosé très spectaculaire. Considérée comme une vivace éphémère, cette plante induit beaucoup de questionnements quant à sa culture et sa multiplication dans le petit monde du jardinage.

Un géranium de Madère en fleurs dans un massif
Un géranium de Madère en fleurs dans un massif

Le géranium de Madère, une énigme végétale

Le géranium de Madère (Geranium maderense) est une plante vivace éphémère dont la croissance peut ressembler à celle d'une bisannuelle puisque dans la majorité des cas, elle meurt après sa floraison, mais pas toujours ! Voilà donc un premier mystère...

Autre sujet de questionnement, le temps qu'il lui faudra pour fleurir après le semis. Les experts parlent de quatre ans avant de voir apparaître les fameuses hampes florales, cependant des tests ont été réalisés en pépinière (1), prouvant que la plante pouvait tout à fait monter en fleur au bout de 18 mois de culture après le semis.

Son port dressé sur ses tiges retombantes prenant appui au sol lui donnent cet aspect si particulier. Là, nul mystère : la plante pousse sur des zones très pentues de l'archipel de Madère au Portugal, elle s'est donc adaptée en laissant ses plus anciens pétioles s'ancrer dans le sol afin de la soutenir. Pouvant atteindre jusqu'à 1,5 m de hauteur pour autant d'étalement, cette plante est un sujet imposant qui doit s'adapter face aux conditions climatiques de sa région d'origine où elle fleurit avec générosité de mars à octobre. Cette floraison très abondante et échelonnée sur de longs mois épuise la plante lorsque les fleurs se transforment en graines ce qui explique sa mort après la floraison. Elle a cependant le temps d'expulser ses graines par temps venteux et sec à six mètres de distance pour perpétuer l'espèce. La Nature étant bien faite, les plantules ne se développent que si elles trouvent des conditions idéales, sinon, et c'est là une autre étrangeté, la racine en tire-bouchon issue de la graine va se replier sur les cotylédons afin de former une boule qui se mouvra avec la pluie ou le vent pour trouver un site correspondant à ses besoins !

Entretien du géranium de Madère

Cette plante se comporte bien mieux en pleine terre où elle trouve toutes les conditions nécessaires à son imposant développement. Idéalement plantée en zone pentue, sur une restanque ou un talus surélevé où elle bénéficiera d'un sol bien drainé, à la mi-ombre dans les régions méridionales ou au plein soleil en Bretagne, elle se développera sans souci.

En massifs, rocailles ou bordures, elle trouve également sa place, mais veillez alors à assurer un bon drainage du sol car l'humidité au niveau des racines en automne et en hiver lui est fatale !

Le paillage de la souche durant cette période n'est pas conseillé, car bien que protecteur de la souche en cas de gel, il retient bien trop l'humidité créant un terrain favorisant la pourriture des racines. Un voile d'hivernage sur les parties aériennes peut cependant aider en cas de coup de froid annoncé.

L'origine du géranium de Madère fait pressentir son manque de rusticité (-4°C), voilà pourquoi il ne sera planté en pleine terre que dans les régions aux hivers très doux. La plante peut toutefois tolérer des épisodes de gels rares et un peu plus prononcés, en sol très drainé, cependant les parties aériennes disparaîtront. Avec un peu de chance, la plante repartira de la souche au printemps, ne l'arrachez pas avant début juin !

En pleine terre, griffez du compost bien décomposé au pied de votre géranium dès mars.

Cette plante gourmande, fleurira d'autant plus abondamment que des apports d'engrais bio pour plantes fleuries seront effectués une fois par mois durant la belle saison.

Au niveau des arrosages, la parcimonie est de mise ! Une fois la plante bien installée, arrosez seulement une fois par semaine en été. Dans les régions méridionales, deux arrosages copieux hebdomadaires seront nécessaires en été pour que la plante ne monte pas trop vite en graines. En automne et en hiver laissez faire la nature !

La suppression des inflorescences fanées au fur et à mesure permettra de prolonger la période de floraison. Si vous laissez les graines se former, la plante va s'épuiser à les produire au détriment des fleurs.

La culture en pot ne permet pas vraiment à la plante de se développer et d'ancrer ses 'béquilles' dans le sol, cependant, elle permet de cultiver la plante malgré un climat inadapté. Dès que la température avoisine les 5°C, rentrez-la en serre froide hors gel. Le froid relatif est nécessaire à sa période de repos qui assurera une belle floraison. Lors de cette période hivernale, la plante se plaira entre 5 et 10 °C.

Les apports d'eau seront alors très rares afin de ne pas provoquer la mort de la plante.

Évidemment, on évitera les apports d’engrais qui, en cette période, fragiliseraient la plante. Ils reprendront dès la belle saison.

Multiplication du géranium de Madère

Semez les graines en juin en terrine à 20°C. Composez un mélange léger de terreau et de sable de rivière ou optez pour un terreau 'Spécial semis' du commerce.

Tassez puis semez clair à la volée avant de recouvrir les graines d'une fine couche de substrat et d'arroser.

Deux à trois semaines plus tard, lorsque deux vraies feuilles apparaissent, repiquez les plantules en pots individuels contenant un terreau de qualité sans engrais.

En septembre, rempotez dans un terreau avec de l'engrais dans un pot de 10 cm de diamètre au minimum car la plante va pousser vite. La racine est pivotante, un pot à rosier conviendra fort bien. Un nouveau rempotage sera nécessaire en mars avant une plantation au jardin en mai/juin lorsque tout risque de gel sera écarté.

La souche émet parfois des rejets que vous pourrez détacher à l'aide d'un sécateur du pied-mère au printemps. Ils seront soit cultivés en pots, soit replantés immédiatement en pleine terre.

(1) www.youtube.com/watch?v=dOF-aqJn-aw

Lire aussi
Le géranium de Madère Le géranium de Madère

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le géranium de Madère

Géranium de Madère, Geranium maderense Géranium de Madère, Geranium maderense

Il semble monté sur des échasses et se couvre de fleurs roses du début du printemps à l'automne, autant dire que le géranium de Madère est un sujet d'exception, à[...]

Géranium maculé, Géranium sauvage américain, Géranium tacheté, Geranium maculatum Géranium maculé, Géranium sauvage américain, Géranium tacheté, Geranium maculatum

Geranium maculatum, le géranium maculé ou géranium sauvage américain, est une plante vivace appartenant à la famille des Géraniacées. Geranium maculatum est originaire d'Amérique du Nord, présent...

Géranium livide, Géranium brun, Geranium phaeum Géranium livide, Géranium brun, Geranium phaeum

Le géranium brun est certainement le géranium vivace qui fait les fleurs les plus foncées. Malheureusement peu distribué dans les magasins, Geranium phaeum est pourtant une plante fiable et...

Vos commentairesAjouter un commentaire