Questions fréquentes sur la mésange bleue

La mésange bleue est un des oiseaux les plus communs dans nos jardins. Ses couleurs vives, sa bonde humeur bondissante et sa proximité avec l'Homme en font un parfait sujet d'observation pour les petits et les grands !

La mésange bleue
La mésange bleue

Retrouvez vos questions les plus fréquentes sur la mésange bleue dans cette faq...

Combien d'œufs pond la mésange bleue et quelle est la durée d'incubation ?

La mésange bleue peut avoir une à deux couvées chaque année selon les conditions climatiques.

La deuxième ponte a lieu en fin de printemps généralement vers le mois de juin.

La femelle pond de 6 à 13 œufs par couvée. Elle couve sans relâche pendant 12 à 15 jours, période où le mâle s'occupe de la nourrir.

Comment attirer la mésange bleue au jardin ?

Si le jardin est suffisamment vaste, plantez des chênes et des peupliers mais aussi des saules.

Dans un jardin plus petit, une haie bocagère ou diversifiée lui offrira abri et nourriture surtout si elle est constituée d'arbustes à baies.

Conservez les vieux arbres qui offrent des anfractuosités idéales pour la nidification.

Placez des mangeoires et des nichoirs adaptés et n'oubliez pas de proposer de l'eau en abondance. Un bain d'oiseaux permettra à la mésange bleue de boire et de prendre des bains, ainsi vous pourrez l'observer à loisir. Si vous ne disposez pas de la place nécessaire, une simple coupelle disposée en hauteur sera suffisante pour l'abreuver. Changez l'eau souvent et veillez au gel en hiver qui empêche les oiseaux de boire à leur soif.

Comment différencier la mésange bleue de la mésange charbonnière ?

La mésange charbonnière (Parus major) est plus grande que la mésange bleue, elle peut atteindre 14 cm de hauteur, une envergure de 26 cm et un poids de 21g.

Sa tête est noire avec seulement les joues blanches, un bandeau noir médio-ventral s'étend de la gorge au ventre. Une légère nuance de bleu n'est perceptible que sur les ailes et la queue qui tendent plutôt vers le gris. Les pattes et le bec sont également gris, alors que la partie ventrale est jaune.

Comment la mésange bleue nourrit-elle ses poussins ?

Le mâle et la femelle s'occupent du nourrissage des poussins durant 3 semaines. Les parents bienveillants et courageux sont capables de réaliser jusqu'à 500 allers/retours par jour pour alimenter leurs oisillons en larves, chenilles, et insectes en tous genres.

Les petits oiseaux prendront leur premier envol à l'âge de 3 semaines mais ne quitteront réellement le nid qu'un mois après leur éclosion. Ils resteront cependant à proximité du nid quelques semaines avant d'opérer à un sevrage total et de conquérir leur nouveau territoire.

Comment reconnaître la mésange bleue ?

La mésange bleue (Cyanistes caeruleus) est un petit oiseau de 12 cm de hauteur pour un poids maximal de 12 g, faisant partie de la famille des Paridés et de l'ordre des Passériformes (passereaux).

Comme son nom l'indique, elle est reconnaissable à la couleur bleue qui domine sur ses ailes, sa queue et le dessus de sa tête. La couleur bleue est plus évidente chez le mâle que chez la femelle ou le juvénile.

La tête est blanche marquée par un trait noir rejoignant le bec et la nuque en passant par chacun des deux yeux de couleur sombre. On observe également un trait sous le bec rejoignant le collier, lui aussi bleu à noir.

Le manteau (partie entre les ailes) est jaune-verdâtre, alors que le ventre est jaune vif marqué d'une ligne médio-ventrale noire. Le petit bec en pointe et les pattes sont bleutés.

De quoi se nourrit la mésange bleue ?

La mésange bleue a un régime alimentaire opportuniste selon les saisons. Le plus souvent elle chasse ses proies en hauteur dans les arbres, rarement au sol.

Au printemps et en été, elle est insectivore se régalant majoritairement de chenilles de papillons et de larves d'insectes mais aussi de pucerons, ce qui en fait un auxiliaire précieux au jardin dans la lutte biologique contre les ravageurs des cultures.

En automne, en hiver, et en tout début de printemps, si les insectes se font plus rares, elle devient plutôt granivore et frugivore. Elle se délecte également de bourgeons et ne rechigne pas à absorber du nectar sur les inflorescences de peupliers ou de saule. Son positionnement est alors très caractéristique : les pattes en l'air accrochées à la branche, elle se nourrit la tête en bas, chassant au passage, les insectes venus butiner les bourgeons et les fleurs.

En quoi la mésange bleue est-elle un auxiliaire du jardinier ?

Cet oiseau est particulièrement vorace en insectes, larves et chenilles, notamment lors de la période de reproduction. Placez des nichoirs dans les vergers et non loin du potager. La mésange bleue vous débarrassera rapidement et naturellement des piérides qui dévorent les choux, des carpocapses du pommier, mais aussi des pucerons et de nombreux autres insectes, ainsi que de leurs larves et de leurs œufs.

Attention, n'utilisez pas d'insecticides afin de préserver les mésanges.

Évitez de nourrir ces oiseaux en dehors des périodes de gel ou de neige afin qu'ils continuent à vous aider dans votre lutte biologique.

La mésange bleue est-elle un animal social ?

La mésange bleue est grégaire et sédentaire. Sociable, elle s'accorde de la présence de ses congénères ainsi que d'autres oiseaux la majeure partie du temps, excepté en période de reproduction, où elle devient territoriale et parfois même agressive envers les autres oiseaux.

Dans les jardins et les parcs, elle s’accommode de la présence de l'Homme et peut même s'en approcher sans trop de craintes.

La mésange bleue est-elle un oiseau migrateur ?

En général non, la mésange bleue passe l'hiver sur son territoire habituel. Elle se protège des frimas en rentrant dans des cavités, se cache dans le lierre touffu, dans les haies, les ronciers ou dans les arbres à feuillages persistants par mauvais temps.

Cependant, on a pu observer ces dernières années d'étranges phénomènes migratoires de masse, provenant du Nord Est de l'Europe, notamment de la Lituanie vers les départements de la zones méditerranéennes (Source LPO PACA).

Où placer un nichoir pour la mésange bleue ?

Placez le nichoir à l'abri des vents dominants et de la pluie à une hauteur minimale de 3 m. Une exposition plein Sud sera particulièrement appréciée.

Si vous installez un nichoir dans un arbre, fixez-le avec des fils de fer entourés d'anciennes chambres à air de vélo ou de tuyaux d'arrosage pour limiter l'impact de friction sur l'écorce.

Quand installer un nichoir pour la mésange bleue ?

Installez le nichoir en automne ou en fin d'hiver, voire en début de printemps. L'installation précoce du nichoir permet d'évacuer les odeurs humaines au fil du temps mais a toutefois le désavantage de risquer de voir des rongeurs ou d'autres petits animaux profiter de cet abri.

Quel est l'habitat type de la mésange bleue ?

Espèce forestière, la mésange bleue apprécie par dessus tout les forêts de feuillus où elle trouve suffisamment de cavités dans les arbres et de nourriture pour vivre paisiblement. Les chênaies constituent des espaces privilégiés pour cet oiseaux. Elle est très rarement présente en forêts constituées exclusivement de conifères.

La mésange bleue peuple indifféremment les zones de plaines ainsi que les zones de moyenne montagne (jusqu'à 1500 m). Très adaptable, elle se plaît également dans les zones bocagères, dans les haies diversifiées, les vergers, les parcs urbains, mais aussi les jardins particuliers.

Quel nichoir choisir pour la mésange bleue ?

La mésange bleue étant cavernicole, le nichoir choisi devra correspondre à cette caractéristique et présenter un trou d'entrée de 28 mm de diamètre au maximum.

Choisissez une essence imputrescible résistante aux champignons et aux aléas climatiques, comme le chêne ou le châtaignier voire le robinier qui résistera bien dans le temps.

Optez pour un modèle au toit ouvrable afin de faciliter le nettoyage. Réalisé après que la dernière couvée ait pris son envol ou en début d'automne, ce dernier permettra de limiter le développement d'agents pathogènes ou de parasites.

Nichoir 'tronc, nichoir' boite aux lettres ou nichoir à balcon, conviendront parfaitement à la mésange bleue. Vous pouvez trouver ce type de nichoirs en jardineries, mais aussi sur Internet ou les fabriquer vous-même si vous êtes un peu bricoleurs.

Quelle est l'espérance de vie de la mésange bleue ?

En théorie et en espace protégé, la mésange bleue pourrait vivre jusqu'à 10/12 ans. Dans la réalité, la longévité moyenne de ce petit oiseau atteint rarement plus de 3 ans. Ses prédateurs naturels (rapaces, chats..), la forte mortalité des juvéniles attaqués dans le nid ou dès leur envol, mais aussi l'usage de pesticides ou les impacts sur les vitrages et les pare-brises écourtent bien souvent la durée vie.

Quelle est la période de reproduction de la mésange bleue ?

La mésange bleue attend généralement le mois d'avril pour se reproduire et ce, jusqu'en juillet.

Le nid est choisi dans une cavité (trou dans un arbre, une falaise, un mur, parfois même un tuyau...). Aspect primordial : l'entrée du trou doit être assez étroite pour éviter la concurrence des autres oiseaux, mais aussi des écureuils. La cavité choisie est tapissée de débris végétaux, de mousse et bien souvent de poils d'animaux pour rendre le nid plus douillet.

Les nichoirs placés dans le jardin, pourvu qu'ils soient assez en hauteur, bien orientés et protégés des prédateurs seront également adoptés.

Quelles sont les espèces de mésanges bleues présentes en France ?

En France, on note la présence de Cyanistes caeruleus caeruleus sur tout le territoire mais aussi de Cyanistes caeruleus ogliastrae (uniquement en Corse).

Quels sont les prédateurs de la mésange bleue ?

Les mésanges bleues adultes sont souvent chassées par l’épervier d’Europe, les Chouettes, mais aussi par les chats.

Les couvées sont détruites par les pies, les oiseaux de la famille des Corvidés (corneilles, corbeaux, geais...), mais aussi par des petits mammifères comme le loir, ou l’écureuil.

Lire aussi
La mésange bleue La mésange bleue

La mésange bleue très commune dans nos jardins est un prédateur efficace contre les insectes l'été mais aussi l'hiver. Elle aime les grands arbres feuillus où elle loge tout au[...]

Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus[...]

Questions fréquentes sur l'oignon Questions fréquentes sur l'oignon

Cru ou cuit l'oignon est un légume très apprécié mais qui soulève beaucoup de questions. Cette FAQ vous aidera à répondre à la majorité d'entre-elles et même à celles auxquelles[...]

Pomme de terre Bleue d'Artois, Solanum tuberosum 'Bleue d'Artois' Pomme de terre Bleue d'Artois, Solanum tuberosum 'Bleue d'Artois'

La pomme de terre bleue d'Artois, Solanum tuberosum « Bleue d'Artois » est une variété de pommes de terre caractérisée par sa couleur bleue. Solanum tuberosum, de la famille des[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire